Première bataille de Tripoli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne pas confondre avec Seconde bataille de Tripoli
Bataille de Tripoli
Description de cette image, également commentée ci-après
Situation en Libye le 1er mars 2011. En rouge : les insurgés
Informations générales
Date 17-
Lieu Tripoli, Libye
Issue Victoire des loyalistes
Belligérants
Flag of Libya (1951–1969).svg Rebelles libyensFlag of Libya (1977–2011).svg Jamahiriya arabe libyenne
Pertes
275 morts[1],[2]inconnues

Guerre civile libyenne de 2011

Batailles


Coordonnées 32° 54′ 08″ nord, 13° 11′ 09″ est

Géolocalisation sur la carte : Afrique

(Voir situation sur carte : Afrique)
Bataille de Tripoli

Géolocalisation sur la carte : Libye

(Voir situation sur carte : Libye)
Bataille de Tripoli

La bataille de Tripoli a eu lieu du 17 au 25 février 2011 à Tripoli. Des protestations contre le gouvernement de Mouammar Kadhafi dégénèrent en émeutes. S'ensuit une confrontation militaire qui tourne au désavantage des rebelles. Ces derniers sont expulsés hors de la ville par les forces fidèles au régime.

Contexte[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Guerre civile libyenne de 2011.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Le 17 février 2011, des protestations contre le régime de Mouammar Kadhafi ont lieu. Le même jour les partisans de l'opposition libyenne prennent le contrôle de la Place Verte[3].

Le 20 février, selon plusieurs sources, des snipers auraient tiré sur la foule pour reprendre le contrôler de la Place Verte, comme les manifestants ont déclenché des incendies dans les stations de police et dans le Congrès général du peuple[4],[5].

Le 21 février, le siège de la télévision d’État est incendié par l'opposition[6],[7].

Le 22 février, l'opposition attaque le ministère de la justice à Al-Shuhadaa et le siège Shaabia[4],[5].

Le 25 février, la télévision libyenne montre Mouammar Kadhafi, celui-ci dit Nous allons nous battre et nous les vaincrons. S'il le faut, nous ouvrirons tous les dépôts d'armes pour armer tout le peuple, il déclare également à ses troupes de se préparer à "défendre la Libye[8]. Il demande également au peuple de sortir dans les rues et de danser pour la Jamahiriya arabe libyenne[9]. Le même jour, l'aéroport international de Tripoli est pris par les rebelles[10],[11], le quartier de Tajoura se serait également soulevé contre le contrôle du gouvernement de Kadhafi[12]. Cependant il a rapidement été confronté par les troupes gouvernementales qui auraient tiré sur les manifestants et tué 25 d'entre eux[13].

Réaction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]