Seconde bataille de Sebha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Seconde bataille de Sebha

Informations générales
Date 23 août - 21 septembre 2011
Lieu Sebha, Libye
Issue Victoire rebelle
Belligérants
Flag of Libya (1977–2011).svg Jamahiriya arabe libyenneFlag of Libya.svg Armée de libération nationale
Commandants
Massoud Abdelhafid[1]
Belgacem Al-Abaaj White flag icon.svg[2]
Barka Wardougou
Mabrouck Jomode Elie Getty
Bahr Dine Alchredi
Forces en présence
300 hommes[3]Inconnues
Pertes
150 prisonniers[4]18 morts[5]

Guerre civile libyenne

Batailles

1re Benghazi · El Beïda · Derna · 1re Tripoli · Misrata · 1re Zaouïa · Djebel Nefoussa (1re Dehiba · 2e Dehiba · Gharyan) · 1re Brega · 1re Ras Lanouf · 1re Ben Jawad · 2e Ras Lanouf · 2e Brega · 1re Ajdabiya · 2e Benghazi · 2e Ajdabiya · 1re golfe de Syrte · 3e Brega · Al Jawf · Front de Misrata (Zliten · Tawarga · 2e Zaouïa · 4e Brega · Fezzan · Birak) · 5e Brega · 3e Zaouïa · 2e Tripoli · 2e Sebha · 2e golfe de Syrte (Syrte) · Offensive de Bani Walid (Tarhounah - Bani Walid)


Intervention militaire de l’OTAN · Opération Ellamy (Royaume-Uni) · Opération Harmattan (France) · Opération Odyssey Dawn (États-Unis) · Opération Mobile (Canada)

Coordonnées 27° 02′ 00″ nord, 14° 26′ 00″ est

Géolocalisation sur la carte : Libye

(Voir situation sur carte : Libye)
Seconde bataille de Sebha

La seconde bataille de Sebha est une bataille de la guerre civile libyenne qui a lieu dans la ville de Sebha depuis le 23 août 2011. Il s'agit d'une offensive des forces insurgées destinée à prendre le contrôle de Sebha et ses alentours contre les forces restées fidèles à Mouammar Kadhafi.

Premiers combats[modifier | modifier le code]

Plusieurs mois après les affrontements de la première bataille de Sebha dans la capitale du Fezzan, de nouveaux affrontements ont lieu entre les pro-Kadhafi et pro-CNT le 23 août[6].

Le 28 août, trois combattants pro-CNT sont tués dans les combats. Le même jour des renforts loyalistes arrivent à Sebha[7].

Siège de la ville[modifier | modifier le code]

Le 4 septembre, les forces pro-CNT affirment avoir assiégé Sebha. Les pro-CNT ont également lancé un ultimatum d'une semaine pour se rendre[8].

Le 11 septembre après l'expiration de l'ultimatum,des combats ont lieu entre pro-CNT et pro-Kadhafi[9],[10].

Les pro-Kadhafi ont mis en place une forte résistance, qui bloque les offensives des rebelles sur la ville[11].

Bien que les combats se poursuivent, les loyalistes ont toujours le contrôle de la ville[12].

Le gouvernement britannique affirme avoir mené une série de frappes aériennes sur des cibles loyalistes dans et autour de Sebha, détruisant deux véhicules blindés et six chars[13],[14].

Bilan[modifier | modifier le code]

Pertes humaines[modifier | modifier le code]

Dégâts matérielles[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]