Bataille de Port-Cros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bataille de Port-Cros
Description de cette image, également commentée ci-après
Le USS Somers de l'United States Navy en 1942.
Informations générales
Date
Lieu Port-Cros, France
Issue Victoire des Alliés
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-Unis
Canadian Red Ensign (1921–1957).svg Canada
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Commandants
William C. Hughesinconnu
Forces en présence
1 800 soldats
1 destroyer
5 forts
1 corvette
1 aviso
Pertes
9 tués1 corvette coulée
1 aviso coulé
5 forts capturés

Seconde Guerre mondiale

Batailles

2e campagne de France
Corse · Limousin · Ain et Haut-Jura · Les Glières · Ascq · Mont Mouchet · Opérations SAS en Bretagne · Bataille de Normandie · Guéret · 1er Tulle · 2e Tulle · Argenton-sur-Creuse · Oradour-sur-Glane · 1er Ussel · Saint-Marcel · Saffré · Mont Gargan · Vercors · Penguerec · Lioran · Égletons · 2e Ussel · Débarquement de Provence · Port-Cros · La Ciotat · Toulon · Martigues · Marseille · Nice · Rennes · Saint-Malo · Brest · Paris · Montélimar · Maillé · Écueillé · La Saulx · Meximieux · Nancy · Reddition de la colonne Elster · Dunkerque · Arracourt · Saint-Nazaire · Lorient · Metz · Royan et de la pointe de Grave · Campagne de Lorraine · Colmar


Front d'Europe de l'Ouest


Front d'Europe de l'Est


Campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée


Bataille de l'Atlantique


Guerre du Pacifique


Guerre sino-japonaise

La bataille de Port-Cros est un engagement naval et terrestre livré le dans le cadre de l'opération Dragoon lors de la Seconde Guerre mondiale, quatre heures avant le début de débarquement de Provence. Un destroyer américain, le USS Sommers intercepte deux navires allemands. Par la suite, le 1er Détachement du service spécial, comprenant des forces spéciales américano-canadiennes est largué sur l'île et capture les positions allemandes. Il s'agit de l'un des rares engagements navals en surface opposant l'United States Navy à la Kriegsmarine.

La bataille[modifier | modifier le code]

Le 15 août 1944, le destroyer américain USS Somers croisait en Méditerranée lorsqu'il repère le UJ6081, une corvette (appartenant à l'origine à la Regia Marina sous le nom de Camoscio) et un aviso allemand, le SG21 (auparavant l'Amiral Senes de la marine française). Le commandant Willam Christopher Hughes ordonne une attaque à la torpille et fait diriger ses hommes aux postes de combat. Les Allemands répliquent et manœuvrent afin de tenter d'éviter les torpilles. Toutefois, le UJ6081 est touché à la coque et coule. Le SG21 engage alors le Somers avec son canon principal. L'échange de tirs s'ensuivant dure quelques minutes avant que le SG21 ne soit touché à plusieurs reprises et commence à couler. Finalement, le Somers se retire de la zone pour fournir un appui-feu naval contre des cibles ennemies le long de la côte française. Les forces américaines n'ont pas subi de dégâts ou des victimes.

Plus tard ce jour-là, un régiment mixte de l'armée des États-Unis et de l'infanterie de l'armée canadienne, le 1er Détachement du service spécial est largué sur Port Cros et capture les cinq forts (dont deux saisis sans résistance) après une longue bataille avec les garnisons allemandes les occupant. Neuf parachutistes ont été tués dans les combats terrestres.

Conséquences[modifier | modifier le code]

À la suite de la bataille, le commandant Hughes a été reconnu pour sa victoire et a été promu au grade de contre-amiral en partie en raison de son implication dans cette bataille.
Après l'engagement, l'armée américaine occupe Le Levant, une autre île voisine. Deux jours plus tard, le 17 août, l'ancienne corvette italienne Antilope, rebaptisée UJ6082, et l'ancien croiseur auxiliaire égyptien Nimet Allah sont coulés par le USS Endicott avec l'aide de deux canonnières britanniques à la bataille de La Ciotat.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Eric Groner, German Warships 1815 - 1945, vol. Volume One: Major Surface Vessels, Annapolis, Naval Institute Press, (ISBN 0-87021-790-9).
  • Ford, Roger; Gibbons, Tony; Hewson, Rob; Jackson, Bob; Ross, David, The Encyclopedia of Ships, London, Amber Books, Ltd., (ISBN 978-1-905704-43-9), p. 405.
  • Jane's Fighting Ships of World War II, London, Random House Group, Ltd., (ISBN 0-517-67963-9), p. 284.