Bataille de Griswoldville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Griswoldville
Informations générales
Date
Lieu Griswoldville, Géorgie
Issue Victoire de l'Union
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau des États confédérés d'Amérique États confédérés
Commandants
Charles Carroll Walcutt
Charles Robert Woods
Joseph Wheeler
Pleasant Jackson Philips
Forces en présence
1 500 4 500
Pertes
13 tués, 79 blessés, 2 capturés 51 tués, 472 blessés, environ 600 capturés

Guerre de Sécession

Batailles

Fort Sumter · Bull Run (1re) · Shiloh · Campagne de la Péninsule · Bull Run (2e) · Antietam · Fredericksburg · Stones River · Chancellorsville · Gettysburg · Vicksburg · Chickamauga · Chattanooga · Wilderness · Spotsylvania · Cold Harbor · Petersburg · Five Forks · Appomatox
Coordonnées 32° 52′ 00″ nord, 83° 28′ 10″ ouest

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Bataille de Griswoldville

Géolocalisation sur la carte : Géorgie

(Voir situation sur carte : Géorgie)
Bataille de Griswoldville

La bataille de Griswoldville est une bataille de la guerre de Sécession qui se déroula le , à Griswoldville, et fut la première bataille de la marche de Sherman vers la mer. Une brigade de l'armée de l'Union sous le commandement de Charles C. Walcutt a défait la petite division d'infanterie confédérée sous le commandement de Pleasant J. Philips, à Griswoldville, près de Macon, et continua sa marche vers Savannah.

Contexte[modifier | modifier le code]

William T. Sherman, victorieux dans la longue campagne d'Atlanta, était récemment partit d'Atlanta avec son armée et effectua une marche pour atteindre la côte Atlantique à Savannah. L'aile droite de l'armée de Sherman était l'Armée du Tennessee, commandée par Oliver Otis Howard. Il rencontra la première résistance à sa marche à Griswoldville. Il fut ordonné à Walcutt de faire une démonstration avec sa brigade (2nd Brigade, 1st Division, XVe corps) de six régiments d'infanterie et d'une batterie d'artillerie (Battery B, 1st Michigan), vers Macon pour constater l'aptitude des troupes ennemies dans cette direction. La cavalerie de l'Union sous le commandement de Hugh Judson Kilpatrick frappa Griswoldville le , capturant un train de treize voitures chargées des approvisionnements militaires et brûlant la station et quelques fabriques.

Bataille[modifier | modifier le code]

Conséquence[modifier | modifier le code]

L'Armée de l'Union eut 13 tués, 79 blessés, et 2 capturés à l'issue du combat, alors que les confédérés eurent 51 tués, 472 blessés, et environ 600 capturés. La marche de Sherman vers la mer continua[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) David J. Eicher, The Longest Night : Military History of the Civil War, Simon & Schuster, (ISBN 0-684-84944-5)
  • (en) The Union Army; A History of Military Affairs in the Loyal States, 1861–65 — Records of the Regiments in the Union Army — Cyclopedia of Battles — Memoirs of Commanders and Soldiers, Madison (Wisconsin), Federal Publishing Company,
    Réimprimé par Broadfoot Publishing en 1997.

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]