Bataille de Marietta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bataille de Marietta
Description de cette image, également commentée ci-après
Attaque sur le centre de l'ennemi, près de Mariatt, Géorgie
Informations générales
Date -
Lieu Comté de Cobb, État de Géorgie
Issue Victoire de l'Union
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-UnisDrapeau des États confédérés d'Amérique États confédérés
Armée du Tennessee
Commandants
William T. ShermanJoseph E. Johnston
Leonidas Polk
Forces en présence
5 000 hommes1 800 hommes
Pertes
inconnuesinconnues

Guerre de Sécession

Batailles

Campagne d'Atlanta

Rocky Face Ridge · Resaca · Adairsville · New Hope Church · Pickett's Mill · Dallas · Kolb's Farm · Kennesaw Mountain · Marietta · Noonday Creek · Pace's Ferry · Peachtree Creek · Atlanta · Ezra Church · Brown's Mill · Utoy Creek · Dalton · Lovejoy's Station · Jonesborough

Coordonnées 33° 57′ 11″ nord, 84° 33′ 00″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Géorgie

(Voir situation sur carte : Géorgie)
Bataille de Marietta

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Bataille de Marietta

La bataille de Marietta est une série d'opérations militaires du au , dans le comté de Cobb, Géorgie, entre les forces de l'Union et confédérés au cours de la guerre de Sécession. Les forces de l'Union, dirigées par le major général William Tecumseh Sherman, rencontrent l'armée du Tennessee confédérée, dirigée par le général Joseph E. Johnston, retranchée près de Marietta, en Géorgie. Plusieurs engagements sont menés au cours de cette période de quatre semaines, y compris les batailles de Pine Mountain (), Gilgal Church (), Kolb's Farm (), et Kennesaw Mountain (). Sherman force Johnston à retraiter partiellement le pour protéger ses lignes de ravitaillement, mais les forces de l'Union ne sont pleinement victorieuses que le .

Le , le général confédéré Leonidas Polk, cousin au second degré de l'ancien président des États-Unis James K. Polk reconnait les positions ennemies à proximité de Marietta, en Géorgie, avec son état-major, lorsqu'il est tué au combat par un obus fédéral de 3 pouces (76,2 mm) à Pin Mountain[1]. Le feu de l'artillerie est lancé lorsque Sherman repère un groupe d'officiers confédérés - Polk, Hardee, Johnston, et leurs états-majors - dans une zone exposée. Il les indique au major général Oliver O. Howard, commandant du IV corps, et lui ordonne de tirer sur eux. La 5th Indiana Battery, commandée par le capitaine Peter Simonson, obéit à l'ordre en quelques minutes. Le premier tir est proche et le seconde encore plus près, ce qui provoque la dispersion des hommes. Le troisième obus frappe Polk au bras gauche, lui traverse la poitrine, et sort en heurtant son bras droit puis explose contre un arbre, coupant Polk presque en deux[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Welsh, p. 174.
  2. Smith, p. 253-54; Foote, p. 356.

Liens externes[modifier | modifier le code]