Augusta-Amélie de Bavière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clary (homonymie).
Augusta-Amélie de Bavière
Description de cette image, également commentée ci-après

La vice-reine Augusta-Amélie d'Italie

Titres

Vice-reine d'Italie


(8 ans 9 mois et 13 jours)

Prédécesseur aucune
Successeur aucune

Grand-duchesse de Francfort


(2 mois et 4 jours)

Prédécesseur aucune
Successeur aucune

Duchesse de Leuchtenberg


(6 ans 3 mois et 7 jours)

Prédécesseur création
Successeur -
Biographie
Titulature Princesse de Bavière
Dynastie Maison de Wittelsbach
Nom de naissance Auguste Amalia Ludovika von Bayern
Naissance
Strasbourg (Royaume de France)
Décès (à 62 ans)
Munich (Royaume de Bavière)
Sépulture Église Saint-Michel de Munich
Père Maximilien Ier de Bavière
Mère Wilhelmine de Hesse-Darmstadt
Conjoint Eugène de Beauharnais
Enfants Amélie
Joséphine Red crown.png
Auguste
Maximilien
Eugénie
Theodelinde
Religion Catholicisme
Description de cette image, également commentée ci-après

Vice-reine consort d'Italie

Augusta-Amélie Louise de Bavière, née le à Strasbourg, morte le à Munich, est l’épouse d’Eugène de Beauharnais, vice-roi d'Italie et fils adoptif de l'empereur des Français Napoléon Ier. Ce mariage permit à la Bavière d'être érigée en Royaume.

La princesse est, entre autres, la tante de l'impératrice d'Autriche « Sissi » et de Napoléon III.

Biographie[modifier | modifier le code]

Augusta-Amélie de Bavière est la fille aînée du roi Maximilien de Deux-Ponts et de Wilhelmine de Hesse-Darmstadt. Elle perd sa mère en 1795 et son père se remarie deux ans plus tard avec Caroline de Bade, laquelle impose à la cour de son mari un sérieux que d'aucuns jugeaient bénéfique.

La même année, à la mort de son frère aîné, son père Maximilien devient duc régnant de Deux-Ponts mais ses États sont occupés par les troupes de la jeune Première République française. En 1799, à la mort de son lointain cousin Charles-Théodore, Maximilien devient comte-électeur Palatin du Rhin et duc-électeur de Bavière sous le nom de Maximilien III.

En 1805, Augusta est fiancée à Charles de Bade, petit-fils et héritier de l'électeur Charles Ier Frédéric. Pourtant ce mariage n'a pas lieu, l'empereur des Français Napoléon Ier cherchant à s'allier les princes allemands, organise un double mariage : Eugène de Beauharnais, fils adoptif de l'empereur épouse Augusta tandis que Charles de Bade est marié à Stéphanie de Beauharnais, cousine d'Eugène, que l'empereur adopte et élève à la dignité de princesse impériale. En « compensation » la Bavière est érigée en royaume.

Le mariage d'Augusta et d'Eugène se révèle heureux et le couple très uni part pour Milan car Eugène a été nommé par son beau-père vice-roi d'Italie.

En 1814, l'Empire français s'effondre. Eugène, Augusta et leurs enfants se réfugient auprès du roi de Bavière. Eugène est fait duc de Leuchtenberg et prince d'Eichstätt en 1817. Il meurt prématurément en 1824.

Princesse bavaroise et catholique, la duchesse douairière de Leuchtenberg s'oppose en vain au mariage de son fils cadet Maximilien avec la fille aînée du tsar de Russie. En effet, la grande-duchesse est orthodoxe et le mariage est inégal, Maximilien n'étant pas de sang royal. À la demande du tsar, le jeune couple s'installe à Saint-Pétersbourg.

Les autres enfants d'Augusta et Eugène se marient tout aussi brillamment :

  • Caroline (1816-1816)

Augusta meurt en 1851 à l'âge de 63 ans. À cette époque, la France a pour président le neveu de la duchesse de Leuchtenberg : Louis-Napoléon Bonaparte.

Source[modifier | modifier le code]