Constantin de Hohenzollern-Hechingen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Constantin de Hohenzollern
Description de l'image KonstantinHohenzHech.jpg.

Titre

Prince de Hohenzollern-Hechingen


(11 ans 2 mois et 24 jours)

Prédécesseur Frédéric de Hohenzollern-Hechingen
Successeur Extinction du titre
Biographie
Titulature Prince de Hohenzollern-Hechingen
Dynastie Maison de Hohenzollern-Hechingen
Nom de naissance Friedrich Wilhelm Konstantin von Hohenzollern-Hechingen
Naissance
Château de Sagan, Pologne
Décès (à 68 ans)
Château Polnisch Nettkow, près Grünberg, Silésie
Sépulture Hechingen
Père Frédéric de Hohenzollern-Hechingen
Mère Louise Pauline Marie Biron de Courlande
Conjoints Eugénie de Leuchtenberg (1808-1847)
Amélie Schenk von Geyern (1832-1897)
Enfant Elisabeth (1852-1914)
Frédéric (1856-1912)
Guillaume (1861-1929)
Religion Catholicisme romain
Description de l'image Hohenzollern-Hechingen-1.PNG.

Constantin de Hohenzollern-Hechingen, (en allemand Friedrich Wilhelm Konstantin von Hohenzollern-Hechingen[1]), né au château de Sagan le [2], décédé au Château Polnisch Nettkow, près Grünberg Silésie le [2] est le dernier prince souverain de Hohenzollern-Hechingen de 1838 à 1849[2].

Famille[modifier | modifier le code]

Il est le fils unique de Frédéric de Hohenzollern-Hechingen et de Louise Pauline Marie de Biron, princesse de Courlande.

Mariages et postérité[modifier | modifier le code]

Constantin et Eugénie de Hohenzollern-Hechingen

Le [2] Constantin de Hohenzollern-Hechingen épouse Eugénie de Beauharnais, princesse de Leuchtenberg (Milan - Freudenstadt [2], fille d'Eugène de Beauharnais, duc de Leuchtenberg et d'Auguste princesse de Bavière. Cette union est demeurée sans postérité.

Ensuite Constantin épouse morganatiquement à Görlitz le [2]

Trois enfants sont issus de cette union[3] :

Biographie[modifier | modifier le code]

À la mort de sa mère Constantin de Hohenzollern-Hechingen devint duc de Sagan. Le il cède au roi de Prusse, Frédéric-Guillaume IV, la Principauté de Hohenzollern-Hechingen contre une rente viagère de 10 000 thalers. À cette date, il acquiert les prérogatives d'un prince de la famille royale prussienne à Löwenberg en Silésie.

Passionné de musique, il participe grandement à la création de l'association allemande de musique.

Il meurt le dans sa propriété en Silésie.

Il est inhumé à l'église Saint-Jacques de Hechingen aux côtés de sa première épouse.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Constantin de Hohenzollern-Hechingen appartient à la quatrième branche (lignée de Hohenzollern-Hechingen) issue de la première branche de la Maison de Hohenzollern. Cette quatrième lignée appartient à la branche souabe de la dynastie de Hohenzollern, elle s'éteint avec lui en 1869.

Notes et Références[modifier | modifier le code]

  1. Detlev Schwennicke, Europaïsche Stammtafeln, Neue Folge, Band I.1 Tafel 121, Frankfurt am Main, 1998
  2. a, b, c, d, e et f Michel Huberty, Alain Giraud, L'Allemagne dynastique, Tome V Hohenzollern, Waldeck, p. 187
  3. Michel Huberty, Alain Giraud, L'Allemagne dynastique, Tome V Hohenzollern, Waldeck, pp. 206-207