Arc de Gratien, Valentinien et Théodose

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Arc d'Arcadius, Honorius et Théodose.

Arc de Gratien, Valentinien et Théodose
Lieu de construction Regio IX Circus Flaminius
Pont Ælius
Date de construction Entre 379 et 383 apr. J.-C.
Ordonné par Gratien, Valentinien II et Théodose Ier
Type de bâtiment Arc de triomphe
Le plan de Rome ci-dessous est intemporel.
Planrome3.png
Arc de Gratien, Valentinien et Théodose
Localisation de l'arc dans la Rome antique (en rouge)

Coordonnées 41° 54′ 06″ nord, 12° 27′ 59″ est
Liste des monuments de la Rome antique

L'arc de Gratien, Valentinien et Théodose (en latin : Arcus Gratiani, Valentiniani et Theodosii) est un arc de triomphe romain construit à Rome à la fin du IVe siècle.

Localisation[modifier | modifier le code]

L'arc se tient sur la rive gauche du Tibre, sur la partie méridionale du Pont Ælius qu'il enjambe[1], près du site occupé plus tard par l'église San Celso[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'arc est construit entre 379 et 383 ap. J.-C. par les trois empereurs Gratien, Valentinien II et Théodose Ier sur leurs propres finances (pecunia sua). Il est mentionné dans l'Itinéraire d'Einsiedeln, dans les Mirabilia et dans les Ordo Benedicti[2]. L'arc est détruit avant le XIVe siècle et le pontificat d'Urbain V, époque à laquelle il est décrit comme effondré. Quelques vestiges demeurent visibles jusqu'au XVIe siècle[1].

Description[modifier | modifier le code]

L'arc a pu servir d'entrée monumentale au pont Aelius. Il est disposé de telle façon qu'il marque l'extrémité du Porticus Maximae[1] qui traverse tout le Champ de Mars jusqu'à la zone du circus Flaminius (arcum ad concludendum opus omne porticuum maximarum aeterni)[2],[a 1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Sources modernes :
  1. a, b et c Platner et Ashby 1929, p. 40.
  2. a, b et c Richardson 1992, p. 26.
  • Sources antiques :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Samuel Ball Platner et Thomas Ashby, A topographical dictionary of Ancient Rome, Oxford University Press,
  • (en) Lawrence Richardson, A New Topographical Dictionary of Ancient Rome, Johns Hopkins University Press, , 488 p. (ISBN 0801843006)

Article connexe[modifier | modifier le code]