Arcs de Drusus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Arcs de Drusus
Lieu de construction 1. Via Appia
2. Forum d'Auguste
3. Forum Romain
Date de construction 1. 9 av. J.-C.
2. 19 apr. J.-C.
3. Après 23 apr. J.-C.
Ordonné par Sénat romain et Tibère
Type de bâtiment Arcs de triomphe
Le plan de Rome ci-dessous est intemporel.
Planrome3.png
Arcs de Drusus
Arcs de Drusus
Arcs de Drusus
Localisation des arcs dans la Rome antique (en rouge)

Coordonnées 41° 52′ 26″ nord, 12° 30′ 05″ est
Liste des monuments de la Rome antique

Les arcs de Drusus (en latin : Arcus Drusi) sont des arcs de triomphe érigés à Rome durant l'antiquité, entre 9 av. J.-C. et après 23 ap. J.-C.

Premier arc[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Arc de Drusus.

Le premier arc dit « de Drusus » est construit en l'honneur de Nero Claudius Drusus, fils de Livie et Tiberius Néron et père de Claude. Il est en marbre, orné de trophées et se tient sur la Voie Appienne, à sa jonction avec la via Latina[1].

Deuxième arc[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Arcs de Drusus et Germanicus.

Le deuxième arc est érigé en 19 ap. J.-C. dans le forum d'Auguste. Sa construction est décidée par Tibère en l'honneur de son fils Julius Caesar Drusus pour ses actions durant la campagne en Pannonie et en Germanie[2].

Troisième arc[modifier | modifier le code]

Le troisième arc est érigé en l'honneur de Julius Caesar Drusus, fils de Nero Claudius Drusus, après sa mort en 23 ap. J.-C. Selon une première hypothèse, il se dresse à l’extrémité nord des Rostres, sur le Forum Romain. Cette hypothèse s'appuie sur la présence d'un arc dédié à Tibère au sud des Rostres[2]. Selon une deuxième hypothèse, il pourrait avoir été érigé à l'extrémité orientale du Circus Flaminius, en regard d'un arc dédié à Germanicus en 19 ap. J.-C.[a 1],[3], à quelques dizaines de mètres des arcades du théâtre de Marcellus[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Sources modernes :
  • Sources antiques :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Samuel Ball Platner et Thomas Ashby, A topographical dictionary of Ancient Rome, Oxford University Press,
  • (it) Andrea Carandini, Atlante di Roma Antica, vol. II (Tavole e indici),

Articles connexes[modifier | modifier le code]