Antonio Muñoz Molina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Antonio Muñoz (homonymie), Muñoz et Molina.
Antonio Muñoz Molina
Description de cette image, également commentée ci-après
Antonio Muñoz Molina le 16 septembre 2011
Naissance (62 ans)
Úbeda, Drapeau de l'Espagne Espagne
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Espagnol
Genres

Œuvres principales

  • L'Hiver à Lisbonne
  • Le Royaume des voix
  • Pleine Lune
  • Dans la grande nuit des temps
Signature de Antonio Muñoz Molina

Antonio Muñoz Molina, né le à Úbeda en Andalousie en Espagne, est un écrivain espagnol, membre depuis 1995 de la Real Academia Española fondée en 1713. Il réside à Madrid et à New York, où il a dirigé l'Institut Cervantes jusqu'en 2006.

Il a reçu le prix Prince des Asturies en 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études d'histoire de l'art à l'université de Grenade et de journalisme à l'université centrale de Madrid, Antonio Muñoz Molina travaille comme fonctionnaire à Grenade et écrit des articles dans le quotidien Ideal qui seront réunis et publiés sous le titre El Robinson urbano en 1984.

Il publie en 1986 son premier récit, Beatus Ille, entamant une carrière brillante d'écrivain couronné par de nombreuses récompenses littéraires. Son deuxième roman, L'Hiver à Lisbonne (El invierno en Lisboa), paru en 1987, reçoit le Prix de la Critique et le Prix national de Narration, et est un hommage aux romans noirs américains, à ses héros et au jazz. Ce roman policier aux personnages forts et typés conte l'histoire de Santiago Biralbo, un pianiste de jazz, emporté dans une histoire dangereuse de tableau d'une valeur inestimable volé par la femme de sa vie et qu'on cherche à récupérer par tous les moyens. La fin du roman suggère que Biralbo surmontera sa solitude finale « dans la certitude obscure qu'il n'y a ni souffrance ni bonheur mais un destin inscrit dans la douceur sauvage et âpre de la musique, et qu'il importe peu, dès lors, d'être mort ou vivant ». (Éditions du Seuil, octobre 2001, quatrième de couverture).

Le Royaume des voix (El jinete polaco), paru en 1991, reçoit le Prix Planeta et Pleine Lune (Plenilunio), un deuxième roman noir publié en 1997, le Prix Femina étranger en 1998.

En 2001, dans un court roman, En l'absence de Blanca (En ausencia de Blanca), hommage à Flaubert et fine analyse des ressorts profonds de l'amour passion, Antonio Muñoz Molina montre l'amour fou fait de renoncement de soi et de dépendance d'un homme simple, Mario, fonctionnaire dans une petite ville d'Andalousie, pour Blanca, sa femme, sorte de madame Bovary entichée d'art contemporain. Après une fugue fugitive et ratée de Blanca, Mario reconnaîtra-t-il la femme qu'il aimait ? et même la voix de Blanca ? "... plus chaude que jamais, dépourvue de cette pointe subtile d'éloignement et de froideur dont il s'était toujours refusé à accepter l'existence, tout comme il s'était refusé à voir, à entendre et à comprendre tant de choses, tant de mensonge infime, tant d'infidélité passée sous silence." Son amour n'a-t-il pas disparu avec sa souffrance ?

Publié en 2009, Dans la grande nuit des temps (La noche de los tiempos) est lauréat en France du Prix Méditerranée étranger 2012.

Antonio Muñoz Molina est marié à Elvira Lindo, écrivaine et journaliste espagnole. Il est père de trois enfants : deux garçons et une fille.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Beatus Ille (1986)
    Publié en français sous le titre Beatus ille, traduit par Jean-Marie Saint-Lu, Arles, Actes Sud, coll. « Lettres hispaniques », 1989 (ISBN 2-86869-444-6) ; réédition, Paris, Seuil, coll. « Points. Roman » no 573, 1993 (ISBN 2-02-013324-5) ; réédition, Paris, Seuil, 2000 (ISBN 2-02-041140-7) ; réédition, Paris, Seuil, coll. « Points » no 929, 2001 (ISBN 2-02-051256-4)
  • El invierno en Lisboa (1987)
    Publié en français sous le titre Un hiver à Lisbonne, traduit par Dominique Salgas, Arles, Actes Sud, coll. « Lettres hispaniques », 1990 (ISBN 2-86869-520-5)
    Publié en français sous le titre L'hiver à Lisbonne, traduit par Philippe Bataillon, Paris, Seuil, 2001 (ISBN 2-02-041335-3) ; réédition, Paris, Seuil, coll. « Points » no 4387, 2016 (ISBN 978-2-7578-6196-7)
  • Beltenebros (1989)
    Publié en français sous le titre Beltenebros, traduit par Claude Bleton, Arles, Actes Sud, coll. « Lettres hispaniques », 1991 (ISBN 2-86869-745-3) ; réédition, Arles, Actes Sud, coll. « Babel » no 139, 1995 (ISBN 2-7427-0353-5) ; réédition, Paris, Seuil, 2004 (ISBN 2-02-041336-1) ; réédition, Paris, Éditions Points, coll. « Roman noir » no P2294, 2010 (ISBN 978-2-7578-1656-1)
  • El jinete polaco (1991)
    Publié en français sous le titre Le Royaume des voix, traduit par Claude Bleton, Arles, Actes Sud, coll. « Lettres hispaniques », 1993 (ISBN 2-7427-0102-8) ; réédition, Paris, Seuil, coll. « Points » no 790, 2000 (ISBN 2-02-041334-5)
  • Los misterios de Madrid (1992), d'abord publié en feuilleton dans le journal El País du 11 août au 7 septembre 1992
    Publié en français sous le titre Les Mystères de Madrid, traduit par Claude Bleton, Arles, Actes Sud, coll. « Lettres hispaniques », 1993 (ISBN 2-86869-985-5)
  • El dueño del secreto (1994), court roman
    Publié en français sous le titre Le Sceau du secret, traduit par Claude Bleton, Paris, Seuil, 1995 (ISBN 2-02-023077-1)
  • Ardor guerrero (1995)
    Publié en français sous le titre Une ardeur guerrière : mémoires militaires, traduit par Philippe Bataillon, Paris, Seuil, 1999 (ISBN 2-02-028798-6)
  • Plenilunio (1997)
    Publié en français sous le titre Pleine Lune, traduit par Philippe Bataillon, Paris, Seuil, 1998 (ISBN 2-02-032381-8) ; réédition, Paris, Seuil, coll. « Points » no 667, 1999 (ISBN 2-02-038083-8) ; réédition, Paris, Éditions Points, coll. « Roman noir » no P667, 2008 (ISBN 978-2-7578-1107-8)
  • Carlota Fainberg (1999), court roman
    Publié en français sous le titre Carlota Fainberg, traduit par Philippe Bataillon, Paris, Seuil, 2001 (ISBN 2-02-041337-X) ; réédition, Paris, Seuil, coll. « Points » no 966, 2002 (ISBN 2-02-053053-8)
  • En ausencia de Blanca (2001), court roman
    Publié en français sous le titre En l'absence de Blanca, traduit par Philippe Bataillon, Paris, Seuil, 2004 (ISBN 2-02-056251-0) ; réédition, Paris, Seuil, coll. « Points » no 1426, 2006 (ISBN 2-02-084952-6)
  • Sefarad (2001)
    Publié en français sous le titre Séfarade, traduit par Philippe Bataillon, Paris, Seuil, 2003 (ISBN 2-02-051080-4) ; réédition, Paris, Seuil, coll. « Points » no 1387, 2005 (ISBN 2-02-083826-5)
  • El viento de la Luna (2006)
    Publié en français sous le titre Le Vent de Lune, traduit par Philippe Bataillon, Paris, Seuil, 2008 (ISBN 978-2-02-091466-6) ; réédition, Paris, Seuil, coll. « Points » no 2756, 2012 (ISBN 978-2-7578-2795-6)
  • La noche de los tiempos (2009)
    Publié en français sous le titre Dans la grande nuit des temps, traduit par Philippe Bataillon, Paris, Seuil, 2011 (ISBN 978-2-02-102534-7) ; réédition, Paris, Seuil, coll. « Points » no 2979, 2013 (ISBN 978-2-7578-3222-6)
  • Como la sombra que se va (2014)
    Publié en français sous le titre Comme l'ombre qui s'en va, traduit par Philippe Bataillon, Paris, Seuil, 2016 (ISBN 978-2-02-124267-6) ; réédition, Paris, Seuil, coll. « Points » no 4641, 2017 (ISBN 978-2-7578-6875-1)
  • Un andar solitario entre la gente (2018)

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Las otras vidas (1988), inclus les nouvelles Las otras vidas, El cuarto del fantasma, La colina de los sacrificios et Te golpearé sin cólera
  • Nada del otro mundo (1993), édition augmentée en 2011
    Publié en français sous le titre Rien d'extraordinaire, traduit par Philippe Bataillon, Paris, Seuil, 2000 (ISBN 2-02-023912-4)

Essais[modifier | modifier le code]

  • Córdoba de los Omeyas (1991)
    Publié en français sous le titre Cordoue des Omeyyades, traduit par Philippe Bataillon, Paris, Hachette littératures, 2000 (ISBN 2-01-235539-0) ; réédition, Paris, Seuil, 2012 (ISBN 978-2-02-100005-4)
  • La verdad de la ficción (1992)
  • Pura alegría (1998), contient La realidad de la ficción, La invención de un pasado et Pura alegría
  • José Guerrero. El artista que vuelve (2001)
  • El atrevimiento de mirar (2012), contient des essais sur la peinture et la photographie, dont Hermosura y luz no usada: un tocador de zanfona de Georges de La Tour ; El atrevimiento de mirar ; Los fusilamientos de la Moncloa ; Las ventanas de Hopper ; Teoría del verano de 1923 ; El retrato y la sombra. Chistian Schad ; El tiempo y las hermanas Brown ; La vocación de Juan Genovés et Miguel Macaya, boxeador de sombras
  • Todo lo que era sólido (2013)
    Publié en français sous le titre Tout ce que l'on croyait solide, traduit par Philippe Bataillon, Paris, Seuil, 2013 (ISBN 978-2-02-111884-1)

Journaux[modifier | modifier le code]

  • Ventanas de Manhattan (2004)
    Publié en français sous le titre Fenêtres de Manhattan, traduit par Philippe Bataillon, Paris, Seuil, 2005 (ISBN 2-02-069355-0) ; réédition, Paris, Seuil, coll. « Points » no 1889, 2008 (ISBN 978-2-7578-0805-4)
  • Días de diario (2007)

Articles[modifier | modifier le code]

  • El Robinson urbano (1984), textes publiés dans Ideal
  • Diario del Nautilus (1986)
  • Las apariencias (1995)
  • La huerta del Edén: escritos y diatribas sobre Andalucía (1996)
  • Unas gafas de Pla (2000)
  • La vida por delante (2002)
  • Travesías (2007), choix de textes publiés dans El País entre 1993 et 1997

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • ¿Por qué no es útil la literatura? (1993), en collaboration avec le poète Luis García Montero
  • Escrito en un instante (1996), recueils de courts textes
  • La huella de unas palabras (1999), en collaboration avec José Manuel Fajardo
  • El faro del fin del Hudson (2015), recueils de courts textes sur New York

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]