Adam Zagajewski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Adam Zagajewski
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
CracovieVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Période d'activité
Père
Tadeusz Zagajewski (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Académie des arts de Berlin
Towarzystwo Kursów Naukowych (d)
Association des écrivains polonais (en)
Académie polonaise des arts et sciences
Académie américaine des arts et des sciences
Polish Writers' Union (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions

Adam Zagajewski, né le à Lviv (Lwów) en Ukraine et mort le à Cracovie[1], est un écrivain, poète, romancier, traducteur et essayiste polonais. En 2017, il reçoit le prix Princesse des Asturies pour l'ensemble de son œuvre.

Adam Zagajewski et Wisława Szymborska
Adam Michnik et Adam Zagajewski, Centre Manggha, Cracovie, août 2004

Biographie[modifier | modifier le code]

Comme d'autres rapatriés des Confins polonais annexés à l'Union soviétique, sa famille s'installe, après la Seconde Guerre mondiale, en 1946, en Silésie à Gliwice, où il fait ses études secondaires. Il s'inscrit ensuite à l'université Jagellon où il fait des études supérieures de psychologie et de philosophie. Après ses études, il enseigne la philosophie à l'École des mines et de la métallurgie de Cracovie. En 1967, il publie Music, son premier poème, dans la revue Życie Literackie. L'année suivante, il se lie au mouvement poétique de la Nouvelle vague littéraire polonaise (pl) de Cracovie.

Il appartient au groupe littéraire polonais Teraz (pl) (Maintenant).

Après la signature de la Lettre des 59 (en) en 1975 (après les accords d'Helsinki), il rejoint le 1976 le Comité de défense des ouvriers (Komitet Obrony Robotników, KOR). Il est interdit de publication par les autorités communistes. Il part alors enseigner à l'université de Houston (États-Unis)[2].

À partir de 1982, il s'établit à Paris, mais revient habiter en permanence à Cracovie dans les années 2000[3]. Il enseigne chaque année comme professeur invité à l'université de Chicago.

Il fait partie de la rédaction des Zeszyty Literackie (pl). Il reçoit en 1996 le prix Vilenica décerné en Slovénie et le prix Adenauer en 2002. Il est membre de l'Association des écrivains polonais. Il intervient également aux ateliers de poésie de l'université Jagellonne de Cracovie.

En 2017, il est lauréat du prix Princesse des Asturies pour l'ensemble de son œuvre

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Il a également reçu la médaille de bronze de la croix polonaise du Mérite et la croix d'officier de l'ordre Polonia Restituta.

Son nom est évoqué régulièrement parmi les outsiders possibles pour le prix Nobel de littérature[10].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Komunikat, 1972
  • Sklepy mięsne, 1975
  • List. Oda do wielości, 1983
    Palissade, Marronniers, Liseron, Dieu, traduction partielle de ce recueil avec des poèmes tirés de Jechać do Lwowa, par Maya Wodecka et Claude Durand, Paris, Fayard, 1989 (ISBN 978-2-213-02318-2)
  • Jechać do Lwowa, 1985
    Palissade, Marronniers, Liseron, Dieu, traduction partielle de ce recueil avec des poèmes tirés de List. Oda do wielości, par Maya Wodecka et Claude Durand, Paris, Fayard, 1989 (ISBN 978-2-213-02318-2)
  • Płótno, 1990
  • Ziemia ognista, 1994
  • Trzej aniołowie 1998
  • Późne święta, 1998
  • Pragnienie, 1999
  • Mistyka dla początkujacych, 1999
  • Adam Zagajewski (trad. du polonais par Maja Wodecka et Michel Chandeigne), Mystique pour débutants, et autres poèmes, Paris, Librairie Arthème Fayard, (ISBN 2-213-60340-5).
  • Powrót, 2003
  • Anteny, 2005
  • Niewidzialna ręka, 2009
  • Wiersze wybrane, 2010
  • Asymetria, 2014
  • Lotnisko w Amsterdamie, 2016

Recueils de proses et de poésies[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

  • Świat nie przedstawiony, 1974
  • Drugi oddech, 1978
  • Solidarność i samotność, 1986
    Solidarité, Solitude, traduit par Laurence Dyèvre, Paris, Fayard, 1986 (ISBN 978-2-213-01788-4)
  • Dwa miasta, 1991
    La Trahison, traduit par Laurence Dyèvre, Paris, Fayard, 1993 (ISBN 978-2-213-03186-6)
  • W cudzym pięknie, 1998
    Dans une autre beauté, traduit par Laurence Dyèvre, Paris, Fayard 2000 (ISBN 978-2-213-60718-4)
  • Obrona żarliwości, 2002
    Éloge de la ferveur, traduit par Laurence Dyèvre, Paris, Fayard 2008 (ISBN 978-2-213-62973-5)
  • Poeta rozmawia z filozofem, 2007
  • Lekka przesada, 2011
  • Poezja dla początkujących, 2017

Préface[modifier | modifier le code]

Traductions en polonais de Adam Zagajewski[modifier | modifier le code]

Liste des œuvres en polonais et des traductions sur la base de données culture.pl

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :