Andrea (peintre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Andrea
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nom de naissance
Chantal Andrea Barthélémy
Nationalité
Activité
Formation
École Internationale de Restauration et de Sauvegarde des œuvres d'Art. (13160 - Châteaurenard).
Compléments

Andrea, pseudonyme de Chantal Andrea Barthélémy, née à Port-de-Bouc (Bouches-du-Rhône) le 10 mars 1958, est une artiste peintre portraitiste française[1].


Biographie[modifier | modifier le code]

Parcours[modifier | modifier le code]

À seize ans, encouragée par sa mère, elle intègre l'École internationale de restauration des peintures et sauvegarde des œuvres d'art située à Châteaurenard, fondée en 1972 et dirigée par Laurent de Montcassin (1913-2008), lui-même élève et suiveur des peintres de l'École de Barbizon. Durant quatre ans, elle étudie les techniques des vieux maîtres en s'exerçant à la copie d'après les originaux, l'histoire de l'art du XIVe au XXe siècles, et elle apprend la restauration des peintures de chevalet. Des voyages d'études sont aussi au programme, à Rome et Madrid. Pour son apprentissage elle est aussi amenée à aller restaurer des plafonds peints ou des fresques qui ornent les églises, les chapelles et les couvents[2]. Elle en sort diplômée en 1978[3].

En 1982, elle emménage à Avignon. Elle y crée son atelier-galerie qu'elle baptise « Galerie Andrea ». Elle poursuit son activité de restauratrice de tableaux pour subsister et, parallèlement, de 1982 à 1994, elle organise des expositions d'œuvres d'artistes locaux, nationaux et internationaux[4].

En 1984, des rencontres avec des artistes étrangers amènent Andrea à fonder et à présider l'Association nationale de rencontres et d'échanges d'artistes (association culturelle à but non lucratif). Il s'ensuit des échanges internationaux entre la ville d'Avignon et Varsovie. Enfin, Andrea fait placer l'échange franco-polonais sous le haut patronage du Ministère de la Culture[5].

En novembre 1989, les six artistes français exposent leurs œuvres au Musée d'Art Wallon, Salle Saint Georges à Liège. En décembre, les artistes belges exposent au Palais des pages, salle de théologie à Avignon aux côtés des artistes français[6].

En juillet 1990, un client lui confie un portrait à restaurer, signé Vincent, avec une inscription au dos de la toile : « Van Gogh 1853-1890 ». Ce tableau est une énigme, Andrea le restaure et obtient le Grand Prix de la Restauration et Conservation du Patrimoine de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur sur ce dossier. L'importance et l'intérêt historique de ce tableau réside dans le fait qu'il peut être une œuvre de jeunesse de Vincent, son premier autoportrait peint[7].

En 1994, elle ferme définitivement sa galerie et part en Chine étudier à l'Université des langues de Pékin[réf. nécessaire]. En 1996, elle repart pour la Chine étudier à l'université à Kunming dans la province du Yunnan[réf. nécessaire]. En 1997, elle obtient son diplôme de Licence de chinois, ainsi que le Grand Prix de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur des Métiers de la Restauration et Conservation du Patrimoine[réf. nécessaire].

À l'automne 1997, Andrea est acceptée à l'Académie des Beaux-Arts de Hangzhou dans la province du Zhejiang. Elle est inscrite pour deux ans dans le département « Peinture chinoise », dans le genre « Shan Shui 山水» qui se traduit par paysage d'eau et de montagne, et dans le genre « Hua Niao 华茑» qui se traduit par fleurs et oiseaux. Elle est à nouveau rebaptisée par ses professeurs de peinture : Bai Cheng 百成 (Bai Pour Barthélémy et Cheng pour Chantal). L'idéogramme Cheng se traduit aussi par « des centaines de réussites ». Andrea signe dorénavant ses encres Bai Cheng 百成[8].

L'expérience chinoise aux Beaux-Art de Hangzhou, permet à Andrea de participer à de multiples expositions de 1999 à 2012 en Asie : Pékin et Shanghai pour la Chine et, Osaka pour le Japon[réf. nécessaire]. De même, en 2006 elle est invitée à exposer ses œuvres à la National Gallery de Bangkok en Thaïlande[réf. nécessaire]. C'est une exposition rétrospective « 30 ans de peintures ». Deux de ses œuvres entrent dans la collection du Musée : La provençale et Montmirail.

En juillet 2006, à nouveau, l'Association organise une rencontre culturelle avec le Royaume du Cambodge au cœur du Festival d'Avignon[9].

En 2009, suite à la maladie de sa mère atteinte d’Alzheimer, elle suit une formation de deux ans en Art-thérapie adaptée au sujet âgé, afin d'apprendre comment aider sa mère[réf. nécessaire]. Cette formation est proposée par la Faculté de Médecine de Montpellier. À l'issue de cette formation, elle effectue un stage à la maison de retraite les Oliviers, située sur le site de Saint-Paul de Mausole à Saint-Rémy-de-Provence[10]. Elle obtient son diplôme en 2011.

  • Le palmarès : prix des métiers de la restauration-conservation du patrimoine: Andrea Chantal Barthélémy obtient le 1er prix[11].
  • Grand Prix de la Région PACA

Les membres du Jury Régional du Grand Prix des Métiers d'Art, réunis le 19 septembre 1997 à la préfecture de Région, attribuent le Grand Prix Régional des Métiers de la Restauration/Conservation du Patrimoine à Chantal Barthélémy[12].

La restauration[modifier | modifier le code]

Andrea dirige sa galerie. Elle décide de devenir restauratrice de tableaux[13]. Pour y parvenir, Andrea étudie durant quatre ans dans une école de province où elle apprend entre autres les glacis, et la peinture à l'œuf. Elle suit pour ça une licence en Lettres et Arts (certificat d'aptitude à la fonction de restaurateur de tableaux)[réf. nécessaire].

Elle restaure de nombreux tableaux, dont certains en très mauvais état. Des marines de Félix Ziem, des fresques, des nativités et des Saintes familles du XVe et du XVIe siècles, des portraits des XVIIe au XIXe siècles. Elle utilise des recettes personnelles pour obtenir une couleur bien précise: la poudre de mica donne des gris d'un aspect métallisé, le vermillon et l'or en feuilles rendent les noirs orageux et forts. La poudre de perles fines fait varier l'éclat d'une couleur[14].

La restauration d'un possible Van Gogh[modifier | modifier le code]

En , M.B., amateur d'art français, découvre chez un brocanteur de Miami un autoportrait enveloppé dans un journal français très ancien. À la demande de M.B., le brocanteur déroule le rouleau et le lui cède pour cinq dollars. La toile en très mauvais état se brise en plusieurs morceaux. M.B. la reconstitue suffisamment pour lire en bas à gauche une signature: « Vincent ». Sommairement assemblée, elle laisse apparaître une ressemblance avec les photos de van Gogh jeune. Par la suite, cet autoportrait ne cesse d'intriguer les experts[15]. Cette toile signée « Vincent » est confiée à la restauratrice. L'esquisse du portrait dévoile des tons utilisés par van Gogh à ses débuts, ce qui peut laisser penser à un Van Gogh. Andrea effectue des recherches et consulte les livres d'art et biographies de van Gogh. Elle achève enfin la restauration de la toile qui aujourd'hui l'ayant récupérée, désire rester dans l'anonymat. La restauratrice ne peut rien affirmer tant que les experts ne se penchent pas sur l'œuvre[16].

Ce fait divers est alors largement commenté par les médias : le tableau, un autoportrait, découvert en piteux état sur un marché aux puces est bien signé Vincent. Les experts hésitent et ne se prononcent pas… Andrea se bat en vain depuis un an pour obtenir une expertise sérieuse. Les spécialistes du Musée d'Otterlo (Pays-Bas) refusent jusqu'à présent de se déplacer pour donner un avis autorisé. Malgré tout, Andrea s'emploie à restaurer la toile. Elle assemble les fragments et remet le tableau en état de conservation qui est défini comme étant peint dans la deuxième partie du XIXe siècle. La signature en bas à gauche n'est pas rapportée. Il peut s'agir d'une œuvre de jeunesse de van Gogh. Ce tableau mesure 56 × 49 centimètres[17].

La Galerie Andrea (1982-1994)[modifier | modifier le code]

  • Tableaux anciens à l'honneur - Peintures d'autrefois.

Entre deux expositions à thèmes, Andrea propose jusqu'au 18 mai les peintures d'autrefois dans sa galerie. Dames sorties des enfances bourgeoises du Second Empire, paysages impressionnistes, Sainte néo-renaissance, fleurs rendues éternelles par un pinceau fervent... Elle prépare une rétrospective des œuvres du peintre Alfred Bergier qui vaut bien selon elle Chabaud[18].

  • Les peintres du début du siècle :

Du 1er au 23 juin 1984, la galerie Andrea présente les œuvres de quelques-uns des « Anciens » du groupe des Treize et des Indépendants de l'École d'Avignon comme (Alfred Bergier, Victor Crumière, Paul Saïn, Roux-Renard, Lina Bill, Vidal, Jean-Pierre Gras, Montagné, A. Vincent, etc.)[19].

Expositions d'œuvres d'artistes contemporains[modifier | modifier le code]

Elle organise de nombreuses manifestations artistiques qu'elle assume totalement[20].

De 1982 à 1994, Andrea expose les œuvres de Gil Bruvel, Joseph Bayol, De Torqua, Antoine Aranda, René Figuière, Pec, Villaries, Hervé André, Léopold André, Daniel Joux, Yves Fabre, Daboval, Éliane Pinçon, Michel Racois, Renée Blanche, Sandrine Rak, Alfred Trouvé, Françoise Aymé-Martin, Lucien Redemans, Willy Frissen, les créations des élèves du lycée Théodore Aubanel, Thierry Bugnon, Bernard Pradier, Michel Laprevote, Dardillac, Andrea, Dominique Douhine, Harry Winter, Michel Droux, Villaplana[4].

L'association A.N.D.R.E.A des échanges culturels internationaux[modifier | modifier le code]

Andrea est active au sein de l'association A.N.D.R.E.A qui vise à créer des échanges culturels internationaux. Une exposition sur l'art polonais est ainsi organisé en 1984 au Palais des papes d'Avignon[21],[22],[23]. Une exposition a lieu l'année suivante au Palais de la culture à Varsovie[n 1][réf. insuffisante]. L'état polonais achète une œuvre à chacun des artistes français présenté[24],[25].

Dans le cadre de son Association (A.N.D.R.E.A), Chantal Barthélémy propose un échange d'art plastique entre Avignon et Liège. Du 4 au 20 novembre 1988, six artistes vauclusiens sont invités par la ville de Liège à exposer au Musée Saint Georges où sont présentées des expositions. Il s'agit de trois sculpteurs, Emmanuel Bour, Alfred Trouve, et Mariano Vilaplana ainsi que de trois peintres, Andrea, Françoise Aymé-Martin et Daniel Joux. L'exposition est visitée par les Liégeois. Ainsi, une œuvre de chacun des artistes est conservée au Musée d'Art Moderne. En retour, une exposition d'œuvres d'artistes belges est prévue dans la Salle de Théologie au Palais des papes d'Avignon[26].

L'association organise aussi l'exposition d'art contemporain « Remp'Art » qui réunit vingt-deux artistes renommés venus de divers pays du monde en 2006, à l'espace Jeanne-Laurent[27].

Échange Culturel franco-cambodgien[modifier | modifier le code]

La manifestation artistique internationale, sous le nom de Remp'Art, a lieu dans une des salles du Centre des Congrès du Palais des papes. Elle est organisée par l'association sous la direction d'Andrea. Un catalogue est édité, préfacé par Son Excellence Khek Sysoda Ambassadeur Extraordinaire du Royaume du Cambodge auprès de l'Unesco[28].

La Création[modifier | modifier le code]

Andrea allie dans sa peinture, le savoir-faire méticuleux de la restauration de tableaux enrichi des techniques chinoises étudiées aux sources, et son propre imaginaire qu'elle laisse s'exprimer en harmonie avec sa personnalité faite d'expérience et de quête personnelle[29]. Dans ses tableaux, l'interrogation existentielle est évidente[30].

Résumé autobiographique d'introduction à son travail[modifier | modifier le code]

Pour Andrea, peindre est un refuge et une aventure intérieure. C'est aussi l'expression d'une introspection. Elle a recours à son imagination pour peindre ce qui lui semble fragile et irréel. Elle est poussée par un impératif qui est de découvrir, comprendre, créer et enfin transformer. Passionnée par la civilisation l'écriture et la pensée chinoise, elle étudie sa peinture à l'Académie des Beaux-Arts de Hangzhou en Chine où l'art de peindre est tradition et spiritualité[31].

Expositions rétrospectives -[modifier | modifier le code]

Dix ans de peinture pour Andrea[modifier | modifier le code]

Chantal Barthélémy lors de sa formation à la restauration de tableaux recopie des œuvres anciennes. C'est là une discipline toujours difficile pour un créateur. Elle nous propose une exposition rétrospective de ses peintures : dix années de chevalet.Ses toiles les plus récentes marquent un tournant dans son art même si le style très classique demeure. Elle semble posséder une certaine exence de la difficulté d'être. Andrea a le sens des visages et des atmosphères romantiques en apparence seulement[32] écrit Olivier de Serre, journaliste et critique d'art.

  • Chantal Barthélémy « Présente Andrea ».

Elle présente ses œuvres dans sa galerie aux mois de juin-juillet 1987. Après plus de vingt-cinq expositions de peintres divers, Andrea décide de présenter sa peinture pour la première fois.

Elle délaisse ses travaux de restauration pour se consacrer à de nouvelles créations comme ses Jumelles ou encore ses Soumises. Une trentaine de toiles compose sa production, dont une achetée en novembre 1984 par le Ministère de la Culture polonais, appelée originellement Évasion, rebaptisée Huitième respiration, terme moins provocateur que le précédent.

Andrea prépare dans le cadre de son association, la promotion de trente jeunes artistes, en prévision d'un prochain échange avec la Belgique[33]

Trente ans de peinture[modifier | modifier le code]

Elle est sélectionnée avec la préface de Sakchai Pojnunvanich, directeur du Musée de la National Gallery à Bangkok, pour présenter sa peinture. « Au nom de la National Gallery, Je félicite tout d'abord l'artiste sélectionnée par notre comité pour son exposition rétrospective dans ce lieu prestigieux. C'est un honneur de travailler avec madame Andrea Barthélémy, une artiste française dont la démarche artistique est fort intéressante. Cette artiste est attirée par la peinture, la philosophie et la spiritualité asiatique, ce qui l'a conduite à aller étudier la peinture chinoise à l'Académie des beaux-arts de Hangzhou. Elle s'inspire profondément de ces techniques chinoises dans sa création comme nous le voyons dans le thème de son exposition « La difficulté d'être ». C'est avec plaisir, que la National Gallery souhaite un grand succès à cette exposition, et nous espérons que cet événement soit très apprécié par les visiteurs »[34].

Andrea et la peinture chinoise[modifier | modifier le code]

En 1997, elle prépare son départ dès le mois de septembre pour étudier à l'Académie des Beaux-Arts de Hangzhou : « Les mystères techniques de la peinture d'Extrême-Orient ». Un enseignement qui d'ordinaire se déroule en cinq ans, mais qu'elle réalise en deux ans, grâce à son acquis professionnel et à son raisonnement d'artiste[35].

Selon le maître, l'art de la copie est un aspect important de la culture de la peinture chinoise. L'esprit créateur qui anime l'œuvre et la qualité du trait y sont analysés. Apprendre en extérieur sur le vif est essentiel pour l'apprentissage auquel on doit se soumettre dans l'art de peindre un paysage chinois[36].

« Selon le maître, l'art de la copie est un aspect important de la culture de la peinture chinoise. L'esprit créateur qui anime l'œuvre et la qualité du trait y sont analysés. Apprendre en extérieur sur le vif est essentiel pour l'apprentissage auquel on doit se soumettre l'art de peindre un paysage chinois » Concept de Shitao[36], et sur cette célèbre expression de Zhang Zao : « Au dehors je me mets à l'école du grand Créateur, au dedans, je capte la source de mon cœur »[37].

  • Une aide thérapeutique[n 2] Les effets de la création:

En cultivant ce principe vital, l'acte créateur a le pouvoir de régénérer, et permet de s'exprimer, d'exprimer ses états d'âme, de traduire une émotion. L'acte créateur né d'un besoin, libère. Une des fonctions essentielles de la création, c'est d'essayer de se rassembler soi-même, de créer sa propre identité afin d'exister par soi-même et pour soi-même. La création met en action l'imagination qui transforme la personne et qui peut l'aider à se recréer[38].

  • Se recréer:

Il s'agit de restaurer la qualité existentielle des personnes. L'acte créateur permet au peintre de communiquer avec lui-même, avec son monde intérieur. La mise en lumière de sa création sert de lien avec le monde extérieur et lui permet d'entrer en contact avec « l'autre », ce qui suscite un dialogue, une appartenance à la société. Le peintre se sent alors exister, « Être ». C'est ainsi que le principe de l'art-thérapie s'applique. Il s'inscrit comme une méthode de soin utilisant le processus de création artistique. Sa technique consiste à aller chercher le potentiel de créativité que toute personne possède et l'aider à l'extérioriser au moyen de l'expression artistique. L'art-thérapie active ou réorganise le processus d'expression, de communication et de relation[39].

Musées[modifier | modifier le code]

  • Bangkok (Musée de la National Gallery):
    • La Provençale, h.s.t (170 × 117 centimètres). Acquisition du Musée en 2006.
    • Les dentelles de Montmirail, h.s.t technique mixte (feuilles d'argent, acrylique), (130 × 97 centimètres) . Acquisition du Musée en 2006.
  • Liège (Musée d'art moderne):
    • Manifestation, huile sur bois (120 × 90 centimètres) datée 1988. Acquisition par la municipalité de Liège.
  • Pékin (Musée de l'Académie Centrale des Beaux-Arts):
    • Golden leaves, peinture sur toile, technique mixte (feuilles d'or, acrylique), (120 × 120 centimètres), datée 2007.
  • Pékin (Musée de l'Académie Centrale des Beaux-Arts):
    • Plum, peinture acrylique sur toile, (110 × 60 centimètres), datée 2009.
  • Varsovie (Palais de la Culture et des Sciences):
    • Évasion, peinture au couteau, huile sur toile (140 × 80 centimètres), datée 1982. Acquisition du Ministère de la Culture et des Sciences en 1984.

Collection publique[modifier | modifier le code]

  • Osaka (L'Institut Guerlain):
    • Feeling, h.s.t 110 × 65. Acquisition de l'Institut Guerlain pour son Salon en 2000.

Formation et parcours[modifier | modifier le code]

Année Lieu Ville Description
1974 Centre d'études - l'Atelier Châteaurenard École Internationale de restauration et sauvegarde d'œuvres d'art
1978 Centre d'études - l'Atelier Châteaurenard Obtention du diplôme de restauration d'œuvres d'art département peintures de chevalet.
1982 Galerie Andrea Avignon Fondation de la « Galerie Andrea ».
1984 Galerie Andrea Avignon Andrea fonde l'Association Nationale De Rencontres et d'Échanges d'Artistes, qu'elle préside. (Association loi 1901).
1984 Palais des papes Avignon (Salle de théologie) – L'association sous la présidence d'Andrea, organise un échange culturel franco-polonais entre Avignon et Varsovie, placé sous le haut patronage du Ministère de la Culture (France). Achat de deux œuvres polonaises par le Fonds national d'art contemporain à Paris.
1984 Palais de la culture et des sciences Varsovie L'association sous la présidence d'Andrea, organise le deuxième volet de l'échange culturel Franco-Polonais. Acquisition par le gouvernement polonais, de cinq œuvres des artistes français, conservées au Palais de la Culture et des Sciences.
1989 Palais des papes Avignon (Salle de théologie) – L'association sous la présidence d'Andrea, organise un échange culturel franco-belge entre Avignon et Liège parrainé par le conseil général de Vaucluse.
1989 Musée d'Art Wallon Liège (Salle St George) – L'association sous la présidence d'Andrea, organise le deuxième volet de l'échange culturel franco-belge. Acquisition de cinq peintures par la ville de Liège, conservées au Musée d'art moderne de Liège.
1994 Université des Lettres Aix-en-Provence Études universitaires - spécialisation chinois.
1996 Université des Lettres Aix-en-Provence Obtention du diplôme d'Études Universitaires Générales - Lettres et Arts - Lettres et Civilisations Étrangères, spécialisation chinois.
1997 Université des Lettres Aix-en-Provence Licence de Langues Littératures et Civilisations Étrangères, spécialisation chinois.
1997 Conseil Général de Vaucluse Avignon Premier Prix du département du Vaucluse des métiers de la restauration-conservation du Patrimoine.
1997 Conseil Régional (PACA) Marseille Grand Prix des métiers de la restauration-conservation du Patrimoine.
1997-1998 Académie des Beaux-Arts Hangzhou Études de la peinture chinoise, Académie des Beaux-Arts de Hangzhou (capitale de la province chinoise du Zhejiang).
2001 Maison des artistes Paris Inscription à la Maison des Artistes.
2004-2005 Institution Santa Maria Villeneuve-lès-Avignon Andrea enseigne la calligraphie chinoise en tant qu'intervenante•
2005 Centre d'exposition Shanghai -« Art Shanghai » Commissaire d'exposition du groupe Diffuz'Art.
2006 Espace Jeanne Laurent Avignon Centre des congrès du Palais des papes – L'association sous la présidence d'Andrea, organise un échange culturel avec comme invité : le Cambodge. Elle est aussi commissaire de l'exposition et réalisatrice de la manifestation internationale d'Art Contemporain : REMP'ART, qui se déroule pendant le Festival d'Avignon.
2009 à 2011 Faculté de Médecine Montpellier Études - l'Art-Thérapie adaptée au sujet âgé.
2011 Faculté de Médecine Montpellier Obtention du diplôme Universitaire d'Art-Thérapie Musicothérapie.

Principales expositions[modifier | modifier le code]

Année Lieu Ville Description
1983 Galerie Andrea Avignon Exposition personnelle sur la copie et la restauration de tableaux.
1984 Palais des papes Avignon Salle de théologie - Exposition collective franco-polonaise.
1984 Palais Varsovie Palais de la Culture et des Sciences – Exposition collective.
1985 Galerie Andrea Avignon Exposition de tableaux anciens restaurés à la galerie Andrea[n 3],[40].
1985 Galerie Akademia Toulouse Exposition collective.
1987 Galerie Andrea Avignon Exposition rétrospective « Dix années de peinture ».
1988 Grand Palais Paris Exposition: « Salon des indépendants ».
1989 Musée d'Art Wallon Liège Salle St George – Exposition collective.
1989 Palais des papes Avignon Salle de Théologie – Exposition collective franco-belge.
1993 Palais des expositions Genève Salon « Europ'Art ».
1999 Palais des expositions Pékin Salon « China Art Expo ».
2000 International Convention Center. Osaka Exposition France-Japon Art 2000 - Salon « Nichifutsu Art ».
2000 Palais des expositions Pékin Salon « China Art Expo ».
2000 Palais des expositions Shanghai Salon « Shanghai Art Fair ».
2001 Temple Wanshou Pékin Exposition – Salle de la méditation.
2001 Palais des expositions Shanghai Salon « Shanghai Art Fair ».
2002 Centre d'exposition Pékin Exposition (groupe) « Les femmes Artistes ».
2002 Palais des expositions Shanghai Salon « Shanghai Art Fair »•
2002 La Grande Arche Paris Triennale d'Art Contemporain (Groupe) - Invité d'honneur: l'Iran.
2003 Centre des Congrès Montreux Salon « Art Forum ».
2003 Bouwcentrum Anvers Salon « Kunst event ».
2004 Centre d'expositions Shanghai Salon « Art Shanghai ». Andrea représente la ville de Marseille.
2004 Aumônerie St Jacques Gordes Exposition collective.
2004 Centre d'exposition Rotterdam Salon « Kunst event ».
2004 Palais des expositions Shanghai Salon « Art Shanghai ».
2005 BA Gallery Neptun Platz Köln Exposition personnelle « Thème de la femme ».
2006 BA Gallery Neptun Platz Köln Exposition personnelle « Thème de la femme ».
2006 Salle municipale Elassóna Salon International d'Art (Groupe).
2006 Palais des papes Avignon Centre des congrès – Espace Jeanne Laurent - Salon « Remp'Art ». (Groupe)[n 4],[41].
2006 National Gallery Bangkok Rétrospective 30 ans de peinture. Exposition de trois sculptures.
2006 Salle de conférence Villeneuve-lès-Avignon Exposition collective franco-grecque.
2007 Forteresse de Basso Florence Biennale Internationale del'Arte Contemporanea di Firenze.
2008 Musée des Beaux-Arts Pékin Sélectionnée pour la Biennale Internationale d'Art.
2010 Musée des Beaux-Arts Pékin Sélectionnée pour la Biennale Internationale d'Art.
2012 Musée des Beaux-Arts Pékin Sélectionnée pour la Biennale Internationale d'Art.
2012 Institut de France Yangoon « International Art Festival ».

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Sola, « Qui n'a pas son van Gogh ? », Paris Match, Hachette Filipacchi Médias,‎ , p. 136 — Une reproduction du portait présenté par Andrea Chantal Barthélémy, qui le restaure
  • J. P. Piantanida, Europ'Art - Salon International des galeries d'art actuel, Genève, éditions Héliographia-Reliure SA, , 104 p., p. 19-45 — catalogue de l'exposition - texte page 19 - page 45 photo Les jumelles h.s.t 162x113 centimètres datée 1989
  • collectif, L'Art sous toutes ses formes, Créateurs 84, , 70 p. (ISBN 2908853396), p. 7 — catalogue d'exposition - texte et photo Plume h.s.t 92x65 centimètres datée 1993, page 7
  • Dictionnaire Bénézit, Dictionnaire des peintres,sculpteurs, dessinateurs et graveurs, vol. 1, éditions Gründ, , 13440 p. (ISBN 2700030117), p. 304
  • (en + zh) China Art Exposition, Pékin, Cultural Art Publishing House, , 417 p. (ISBN 7503918993), p. 75 — Catalogue d'exposition - Texte et photo page 75 : Carmen h.s.t 110x60
  • (en + zh) China Art Exposition, Pékin, China Photography Publishing House, , 387 p. (ISBN 7800073904), p. 26 — Catalogue d'exposition - Photo page 26: Blanche de Zinc h.s.t 58x108
  • (en + zh) Shanghai Cultural Development Foundation, la culture de Shanghai, Shanghai Art Fair 2000, Shanghai Fine Arts Publishing House, 2000, , 430 p. (ISBN 7806358188), p. 18 — Catalogue d'exposition - photo page 18: Ne pas toucher H.S.T 110x65 cm - datée 1999
  • collectif, Lumières du Midi (Regards de peintres et d'écrivains d'hier À aujourd'hui), Pau, R•E•G•A•R•D•S, , 202-221 p. (ISBN 2950791883), p. 75-202 — Catalogue de l'exposition - Texte page 202 - Deux photos page 75 : les Méditerranéennes h.s.t 110x65 cm (chaque)- datées 1999
  • (en + zh) 2001 Shanghai Art Fair, Shanghai, éditions Shanghai Fine Arts Publishing House, 2001, , 508 p. (ISBN 7806721371), p. 72-73 — Catalogue d'exposition - deux photos: page 72 Ceruleum h.s.t 100x100 cm - page 73 Refaire un nouveau monde h.s.t 54x63 cm, datées 2000
  • (en + zh) (SHANG HAI YI SHU BO LAN HUI) ZU WEI HUI, Shanghai Art Fair 2002, Shanghai Cultural Development Foundation, , 431 p. (ISBN 7532124665), p. 5-6 — Catalogue d'exposition - page 5 : Dune h.s.t 110x50 cm - page 5 : Athena h.s.t 110x50 - datée 2001
  • Association ARTEC, Triennale Internationale d'Art contemporain - Le toit de la grande arche Paris La Défense, Paris, éditions Artec-Galerie à part, , 208 p. (présentation en ligne), p. 72, 73, 197 — catalogue d'exposition - textes pages 72-197 - page 73: photo Shiny h.s.t 110x60 centimètres, datée 2001
  • Philippe Bouscayrol et Marie-José Bouscayrol, Femmes et Artistes, Pau, R•E•G•A•R•D•S, , 347 p. (ISBN 2951577435), p. 232 — catalogue de l'exposition - texte et photo page 232: Patricia h.s.t 110x60 cm - datée 2001
  • Fondation Art Forum, 148 Artistes s'exposent, Bienne, éditions Courvoisier-Attinger Arts graphiques S.A, , 162 p., p. 15 — catalogue d'exposition - page 15 : texte et photo Duine h.s.t 110x65 centimètres datée 2002
  • (en) Somphot Sukaboon, ANDREA, Bangkok, éditions National Gallery, , 35 p., p. 1-35 — Catalogue d'exposition comprenant 33 photos des œuvres exposées et la préface en page 2, du directeur du Musée.
  • (zh + en) Qiu Ruimin, Printemps 2004 Shanghai Art Salon catalogue illustré, Shanghai Bookstore Publishing House, 2004, , 344 p. (ISBN 7806782826), p. 201-202 — Catalogue d'exposition - page 201: Vieux port - Notre Dame photo poster confié par la ville de Marseille pour représenter la France - photo page 202 Old Harbour h.s.t 114x146 cm datée 2004, ce tableau est subtilisé par la personne chargée de le conserver en attente de destination
  • (zh + en) Qiu Ruimin, Printemps 2005 Shanghai Art Salon catalogue illustré, Shanghai Bookstore Publishing House, 2005, , 378 p. (ISBN 7806783911), p. 122-123 — Catalogue d'exposition - photo page 122 Sand h.s.t 100x60 cm - page 123 Pearl H.S.T 70x46 cm datées 2002
  • Chantal Barthélémy, « Remp'Art » Manifestation Internationale d'Art Contemporain, Espace Jeanne Laurent - Place du Palais des papes d'Avignon, éditions Mimosa - Montpellier, , 44 p., p. 41 — catalogue d'exposition - page 41: texte et photo Sauna h.s.t 100x81 centimètres, datée 2005
  • Collectif, « Remp'Art à l'espace Jeanne Laurent », Art Vues magazine culturel, Médi'art,‎ , p. 80 — Manifestation Internationale d'Art plastique au cœur du Festival d'Avignon.
  • collectif, Portraits d'artistes, Pau, R•E•G•A•R•D•S, , 320 p. (ISBN 2951577494), p. 152-153 — catalogue d'exposition - page 152: texte et photo Tendresse fusain sur papier 30x20 cm - page 153: Plume h.s.t 65x92 cm - datées 2006
  • Chantal Barthélémy, Mon petit atelier d'Art-Thérapie, Université d'Art-Thérapie-Montpellier, , 91 p., p. 1 à 65Mémoire – Mon petit atelier d'Art-Thérapie aux ʻʻOliviersʼʼ Saint-Paul de Mausole – Saint-Rémy-de-Provence.
  • (zh + en) 3e Biennale Internationale d'Art de Pékin, Pékin, éditions Chen Zhenxin-Beijing, , 558 p. (ISBN 9787102042695), p. 55-442-551 — Catalogue d'exposition - texte et photo de l'artiste page 442, photo page 55 : Gold Line technique mixte sur toile, 120x120 cm - datée 2006
  • (zh + en) 4e Biennale Internationale d'Art de Pékin, Pékin, éditions Yu Yingbo, Pan Yanren, , 422 p. (ISBN 9787102052007), p. 41-332 — Catalogue d'exposition - texte et photo de l'artiste page 332, photo page 52: Plum technique mixte sur toile, 170x120 cm - datée 2008
  • (zh + en) 5e Biennale Internationale d'Art de Pékin, Pékin, éditions Wu Xiaolei, , 519 p. (ISBN 9787102061603), p. 52-469 — Catalogue d'exposition - texte page 469, photo page 52: Avenir acrylic sur toile, 114x162 cm - datée 2011
  • POLSKA, catalogue de l'exposition: Échange culturel franco-polonais - Palais des papes d'Avignon du 8 au 30 septembre 1984.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Nombre de médias français et polonais sont présents lors de l'ouverture de l'exposition. N'étant pas traduits, les critiques de la presse polonaise, ne sont pas exploitables
  2. Ces passages sont de brefs résumés du Mémoire Chantal Barthélémy, titré « Mon petit atelier d'Art-Thérapie aux "Oliviers“ - Saint-Paul de Mausole à Saint-Rémy-de-Provence en avril 2011 », stage effectué dans cet établissement à la suite de l'obtention de son diplôme Universitaire d'Art-Thérapie adaptée aux sujets âgés, à la Faculté de médecine de l'Université Montpellier 1. Certains passages de ce Mémoires sont repris par les médias.
  3. *Tableaux anciens à la galerie Andrea… tel est le thème de l'exposition qui se tient place des Carmes jusqu'au 26 mars 1985. Le tableau ancien, Andrea y est habituée puisqu'elle est spécialiste diplômée de restauration. Elle nous présente ce mois-ci des œuvres du XIXe siècle. Nature morte, paysage, scène religieuse, toutes aussi belles les unes que les autres. Au XIXe siècle, le réalisme précis atteint son sommet que l'on peut opposer à l'atmosphère irréelle. Parfois, la peinture prend une allure de document prétentieux tant les détails du décor prennent de l'importance contrairement à d'autres œuvres, exemples de simplicité et d'austérité, la couleur est complètement subordonnée à la ligne. Les peintures du XIXe siècle se permettent une grande liberté dans la technique. La fréquence des sujets au bord de l'eau où l'observation attentive d'un paysage, les effets de temps, est un autre phénomène typique de cette période. C'est l'art du sentiment caractérisé par une correspondance émotionnelle intense avec le sujet. Spontanéité du coup de pinceau, désordre d'exécution, empâtement étincelant, la grande variété des œuvres présentées va vers un courant de liberté et de lumière. C'est une exposition qui nous remémore la manière de peindre des Anciens, et que le restaurateur doit restituer. Ce retour en arrière permet de voir l'évolution des artistes jusqu'à nos jours
  4. Manifestation internationale d'art plastique du 13 au 17 juillet, au cœur de la 60e édition du Festival d'Avignon, à l'Espace (Jeanne Laurent, Remp'Art a pour vocation de donner une vue d'ensemble représentative et équilibrée de la création artistique contemporaine et mettre en évidence les compétences entre artistes, organisateurs et passionnés d'art. Cette manifestation veut sensibiliser encore plus d'amateurs d'art en présentant des œuvres de très grande qualité et faire découvrir de nouveaux talents. Les participants à « Remp'Art » sont des professionnels qui par leur notoriété et leur rayonnement artistique soutiennent cette action à l'échelon international. Andrea est à l'origine de cette manifestation

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Andréa pseudonym of Barthélémy, Chantal », sur oxfordartonline.com, (consulté le 10 août 2018)
  2. Barthélémy 2011, p. 2
  3. Jean Faure journaliste, « Une école pas comme les autres, fidèle aux vieilles traditions », Le Provençal Avignon,‎ , p. 4
  4. a et b collectif 1995, p. 7
  5. collectif 1995, p. 8
  6. Rédaction magazine, « Les jeunes artistes de Liège », mensuel-l'Air d'Avignon et de Provence,‎ , p. 10
  7. Catherine Estève, journaliste critique d'Art, « un Van Gogh sauvé de l'oubli », Le Méridional-quotidien indépendant,‎ , p. 3
  8. S.B, « Chantal Barthélémy :au service de l'art », Vaucluse Matin,‎ , p. 3
  9. Sukaboon 2006, p. 22
  10. Barthélémy 2011, p. 35
  11. Rédacteur en chef, « Les lauréats des métiers d'art », Le Provençal Avignon,‎ , p. 2
  12. Barthélémy 2006, p. 40
  13. Rédaction magazine, « Andrea – Pour l'amour d'une toile », mensuel-le journal indépendant des Laurentides – La femme du mois,‎ , p. 12
  14. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Vaucluse Matin, Le Dauphiné libéré
  15. Sola 1992, p. 98-99
  16. Catherine Estève, journaliste et critique d'Art, « un Van Gogh restauré à Avignon », Le Méridional-quotidien indépendant,‎ , p. 23
  17. Claude Gautherin, journaliste, « Un van Gogh à Avignon », Le Provençal Avignon,‎ , Première et dernière page de garde
  18. Olivier Serres, « «À la galerie Andrea : Peintures d'autrefois » », Le Provençal Avignon,‎ , p. 3
  19. Rédacteur en chef, « «Les peintres du début du siècle » », Le Provençal Avignon,‎ , p. 3
  20. Rédaction magazine, « La galerie Andrea, place des Carmes », mensuel-l'Air d'Avignon et de Provence,‎ , p. 6
  21. Catherine Estève, journaliste critique d'Art, « Exposition au Palais des papes d'Avignon », Le Méridional-quotidien indépendant,‎ , p. 2
  22. Catherine Estève, journaliste critique d'Art, « Exposition au Palais des papes d'Avignon », Le Méridional-quotidien indépendant,‎ , p. 3
  23. Olivier de Serres, « «Au Palais des papes, six artistes polonais et quatre français» », Le Provençal Avignon,‎ , p. 3
  24. Rédacteur en chef, « En Pologne », Le Provençal Avignon,‎ , p. 4
  25. Rédacteur en chef, « Cinq français à Varsovie », Vaucluse Matin-Le Dauphiné libéré,‎ , p. 1
  26. Vivre en Vaucluse, Vaucluse Magazine, « La belgique à Avignon », magazine départemental du conseil général de Vaucluse,‎ , p. 5-6
  27. Rédacteur délégué, « « Remp'Art 2006 » », Vaucluse Matin, Le Dauphiné libéré,‎ , p. 7
  28. Remp'Art à l'espace Jeanne Laurent et 2006, p. 2, 3
  29. Lumières du Midi 2000, p. 202
  30. S.B., « « Chantal Barthélémy dite Andrea» », Vaucluse Matin, Le Dauphiné libéré,‎ , p. 4
  31. Fondation Art Forum 2003, p. 15
  32. M.B., « Dix ans de peinture par Andréa Chantal Barthélémy », Le Provençal Avignon,‎ , p. 5
  33. S.B., « Chantal Barthélémy à la galerie Andréa », Vaucluse Matin, Le Dauphiné libéré,‎ , p. 3
  34. Sukaboon 2006, p. 1-35
  35. S.B., « « Andrea » Chantal Barthélémy - Portrait », Vaucluse Matin, Le Dauphiné libéré,‎ , p. 1
  36. a et b Barthélémy 2011, p. 1 à 65
  37. Barthélémy 2011, p. 24
  38. Barthélémy 2011, p. 25
  39. Barthélémy 2011, p. 26
  40. Rédacteur en chef, « Tableaux anciens à la galerie Andrea », Le Provençal Avignon,‎ , p. 2
  41. Barthélémy 2006, p. 41

Liens externes[modifier | modifier le code]

(fr) https://www.andrea-peintre.com/