Lina Bill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Lina Bill
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
AvignonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Maîtres
Mouvement

Lina Bill[1], pseudonyme de Louis Bonnot, est un peintre français né le à Gruissan et mort le à Avignon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un armateur aisé, et peu ou pas attiré par la mer, Louis Bonnot décide de consacrer sa vie à la peinture. Choisissant de représenter l'eau, la mer, la Provence et la Méditerranée, il prend le pseudonyme de Lina Bill et devient aquarelliste, bien que pratiquant également la peinture à l'huile.

Marié et ayant un enfant, il quitte sa famille, son village natal et s'installe à Toulon comme peintre et photographe durant les années 1880. En 1886, il quitte Toulon et se fixe à Avignon.

Lina Bill se présente comme élève de Vincent Courdouan et de Paul Saïn, avec qui il a travaillé en 1887.

1888 sera l'année de sa première participation au Salon des artistes français ou il présente Le Rhône à Avignon. Il habite alors à Avignon, et plus précisément dans le quartier de Monclar. En 1891, il obtient la mention honorable au Salon des artistes français avec le Village de Gruissan[2].

En 1894, il quitte Avignon pour aller à Marseille où s'installe au numéro 364 de la rue Paradis. 1895 verra son retour définitif à Avignon. Il repose au cimetière Saint-Véran (carré 26)[3] de cette même commune.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jean Lepage, Lina Bill, paysagiste méditerranéen, catalogue du musée d'art et d'histoire de Narbonne, 1985, 79 p. (ISBN 2-905677-00-7)
  • Eliane Aujard-Catot, Lina Bill, rétrospective 18 juin-7 octobre 1994, musée Louis Vouland-Fondation Louis Vouland, Avignon, 1994, 60 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dit aussi Louis Lina Bill (voir la notice de l'artiste sur le site du musée d'Orsay).
  2. Acheté 1 500 francs par l'État français, qui l'affecte au musée du Luxembourg à Paris. Conservé à l'ambassade de France en Turquie à Istamboul.
  3. « Se connecter à Facebook | Facebook », sur Facebook (consulté le 25 mai 2016)
  4. Notice de l'œuvre sur le site du musée d'Orsay.

Liens externes[modifier | modifier le code]