Andrée Clément

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clément et Boyer.
Andrée Clément
Nom de naissance Andrée Louise Boyer
Naissance
Marseille, France
Nationalité Drapeau de France Française
Décès (à 35 ans)
Paris, France
Profession Actrice
Films notables La Fille du diable
Dieu a besoin des hommes

Andrée Clément est une actrice française, née Andrée Louise Boyer le à Marseille, et morte le à Paris 4e[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle fait des études secondaires à Marseille et à Alger, recalée au concours d'entrée au Conservatoire[2], elle suit des cours de théâtre : ses professeurs sont Fernand Ledoux et Jean-Louis Barrault[3]. Elle fait partie de la troupe du Théâtre de Poche[2]. Après avoir débuté au cinéma en 1943 dans un court-métrage, elle joue la même année dans Les Anges du pêché de Robert Bresson et dans Premier de cordée de Louis Daquin. Jusqu’en 1954, elle figure dans quatorze films, trouvant son meilleur rôle dans Dieu a besoin des hommes de Jean Delannoy (1949)[3]. Au théâtre, elle se produit notamment dans le Dom Juan mis en scène par Louis Jouvet en 1947 et dans Ardèle ou la Marguerite en 1948.

Elle refuse une proposition d'Hollywood de tourner dans un film de William Dieterle[3] et part pendant plusieurs mois au Pays basque pour soigner ses poumons[3]. Elle apparait encore à l'écran dans l'un des sketches de Destinées de Jean Delannoy, aux côtés de Michèle Morgan (1952), et dans La Vierge du Rhin de Gilles Grangier, avec Jean Gabin (1953).

Elle meurt en 1954 des suites d’une affection pulmonaire (tuberculose)[1], à l'âge de 35 ans.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Andrée Clément se marie en 1939 et a une fille, Dominique Clément[1], née après la mort de son père. En juin 1940, son mari, lieutenant d'infanterie, est tué pendant la bataille de France, drame dont elle ne se remettra jamais tout à fait[3].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Fiche sur lesGensducinema.com
  2. a et b Magazine "Nord de France" n°23-83, semaine du 11 au 17 juin 1954, page 19, article de François Brigneau : "Andrée Clément, la fée Viviane est morte".
  3. a b c d et e Claude Beylie et Philippe d'Hugues, Les Oubliés du cinéma français, préface de Jean-Charles Tacchella, Éditions du Cerf, 1999, p. 253-255

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]