Amédée Buffet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Buffet.
Amédée Buffet
Naissance
Décès
(à 64 ans)
Paris 6e
Nationalité
Activité
Maître
Fratrie
signature d'Amédée Buffet
signature

Amédée Buffet, né à Paris 2e le [1], et mort à Paris 6e le 30 octobre 1933[2], est un peintre français[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève du peintre Tony Robert-Fleury (1837-1911) et du sculpteur et médailleur Hippolyte Jules Lefèbvre (1863-1935), Amédée Buffet est le frère cadet de l'abbé et peintre orientaliste Paul Buffet (1864-1941)[4].

Il expose dès 1894 au Salon des artistes français et y obtient cette année-là une médaille d'honneur puis une médaille de 2e classe en 1899, année où il est passé en hors-concours. Il devient alors membre du jury de la Société des artistes français[5].

En 1903, il reçoit, avec son frère Paul, une commande des Chartreux pour réaliser quatre toiles en remplacement de celles de Goya détruites à la chartreuse d'Aula Dei à Saragosse en Espagne.

En 1905, il est délégué par le gouvernement français pour représenter les peintres et sculpteurs français à l'Exposition universelle au palais des beaux-arts de Liège en Belgique en compagnie d'Auguste Rodin, d'Alfred Sisley, d'Auguste Renoir, de Claude Monet, d'Henri Lerolle et d'autres. Il est sociétaire de la Société des artistes français, dont il devient membre du comité et du jury. Il réside au no 71 rue Jacques Dulud à Neuilly-sur-Seine (Seine) et avait un atelier parisien au no 3 rue Cauchois[6].

D'un séjour en Bretagne, il passe à Batz-sur-Mer où il laisse entre autres une toile[réf. nécessaire]. Il meurt à Paris en 1933.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Le moulin de Longchamp en 1820, tympan de l'hôtel de ville de Neuilly-sur-Seine.
en Espagne
  • Saragosse, monastère de la chartreuse d'Aula Dei : Présentation de la Vierge au Temple ; L'Annonciation ; La Nativité, sur le côté gauche du vaisseau, La Fuite en Égypte, sur le côté gauche du sanctuaire. Quatre peintures refaites en collaboration avec son frère Paul Buffet en 1903, pour remplacer des toiles de Francisco Goya.
En France

Expositions et Salons[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de l’état civil de Paris en ligne, acte de naissance no 1081 dressé le 01/08/1869; 2ème arrt, vue 22/31.
  2. Archives de Paris 6e arrt, acte de décès n°1760, vue 7/31
  3. (en) « Amédée Buffet », Extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit, sur Oxford Index, (ISBN 9780199773787)
  4. Aumônier de l'Union des Catholiques des beaux-arts et de la Société de Saint-Jean.
  5. René Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, tome 1, A-E, Art & Édition, 1930, p. 216
  6. André Roussard, Dictionnaire des peintres à Montmartre, Éditions André Roussard, 1999, p.106.
  7. no 315 du catalogue du Salon de 1899. Il fut accroché dans les salons de l'Élysée.
  8. Notice no IM92000569, base Palissy, ministère français de la Culture
  9. Legs du Dr Auguste Millard en 1918.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]