Alexis Gourvennec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gourvennec.
Alexis Gourvennec
Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait d'Alexis Gourvennec.

Naissance
Henvic
Décès
Morlaix
Nationalité française
Profession
Agriculteur
Activité principale
Syndicaliste
Entrepreneur

Alexis Gourvennec (1936-2007) était un syndicaliste agricole et entrepreneur breton.

Il se fit remarquer au début des années 1960 en devenant l'un des leaders de manifestations de paysans bretons. Il est à l'origine de la création de la Société d'intérêt collectif agricole (SICA) du pays de Léon. Dans les années qui suivirent il crée et exploite l'un des plus gros élevages porcins français, la société Kerjean S.A.S, et fait de l'écoulement des produits agricoles son cheval de bataille. Il est le créateur de la Brittany Ferries.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alexis Gourvennec est né à Henvic près de Saint-Pol-de-Léon, le [1]. Motivé par le travail dans la ferme de ses parents il forme très tôt le projet de devenir paysan[2]. Après avoir été scolarisé à Lopérec, à l'école d'agriculture du Nivot, il termine sa formation en étant diplômé de l’École supérieure d'agriculture d'Angers[3].

Il organisa en 1960 la "bataille de l'artichaut" (les producteurs refusent de vendre en dessous d'un prix plancher)[4] et impulsa à 25 ans, en 1961, la création de la SICA (Société d'intérêt collectif agricole) du pays de Léon qu'il dirigea jusqu'en 2004[5]. À la tête du CDJA (Centre départemental des jeunes agriculteurs) du Finistère, il organise, avec Marcel Léon, l'occupation de la sous-préfecture de Morlaix par 2 000 agriculteurs le  ; les deux leaders sont arrêtés et incarcérés, ce qui provoque une manifestation monstre à Morlaix de 6 000 agriculteurs le , qui entraîne leur libération. Le commence à fonctionner le marché au cadran à enchères dégressives[6] de la SICA de Saint-Pol-de-Léon, situé à Kérisnel[4], ce qui n'empêcha pas de nombreuses crises de mévente, mais les limita.

Alexis Gourvennec et le mouvement des jeunes agriculteurs réclament et obtiennent en 1968 un plan d'action en faveur de la Bretagne, notamment une politique de désenclavement, comportant notamment le développement du réseau routier (création du réseau des voies express ceinturant la Bretagne RN 12 et RN 165)[7], l'électrification de la voie ferrée entre Le Mans et Rennes, le plan téléphonique breton (automatisation du réseau téléphonique), la construction d'un port en eau profonde à Roscoff, permettant de donner aux agriculteurs du Nord-Finistère les moyens maritimes d'exporter leur production de l'autre côté de la Manche.

Pour desservir ce port qu'aucune compagnie ne souhaitait, il lance la compagnie Brittany Ferries en 1972[8], dont 65 % des capitaux étaient détenus par des agriculteurs. Cette entreprise a prospéré sous sa direction[2] qu'il assuma jusqu'à sa mort, en 2007 elle est la première compagnie maritime française sur le trafic passagers et fret, avec 10 bateaux et 2 500 employés pour un chiffre d'affaires d'environ 365 millions d'euros[8].

De 1979 à 1998, il occupe la présidence de la Caisse régionale du Crédit agricole du Finistère.

Gravement malade, il meurt le , à Morlaix[9].

Publication[modifier | modifier le code]

  • Alexis Gourvennec, Mondes paysans, Soc. Bretonnes, 1983, 241 pages.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site Ina.fr, Portrait d'Alexis Gourvenec, le 23 février 1978 lire en ligne (consulté le 25 avril 2011).
  2. a et b Site du Figaro, Alexis Gourvennec, paysan directeur général, par Nathalie Bougeard, le 15 octobre 2007. lire en ligne (consulté le 25 avril 2011).
  3. « Science éthique » (consulté le 20 février 2007)
  4. a et b http://www.sicastpol.fr/une-organisation-nee-dans-la-lutte
  5. Site Le Télégramme, Sica : Le leader historique de la zone légumière, article du 30 décembre 2008. lire en ligne (consulté le 25 avril 2011).
  6. Par la suite, la même organisation du marché fut mise en place à Paimpol et à Saint-Méloir-des-Ondes
  7. Par la suite, ce réseau de voies expresses fut complété, notamment par la RN 24, axe Rennes-Lorient et la RN 164 (axe Châteaulin - Montauban-de-Bretagne via Carhaix et Loudéac, ce dernier axe n'étant pas encore achevé en tant que voie express en 2016
  8. a et b Site Le Télégramme, Brittany Ferries. L'aventure d'une compagnie atypique, article du 30 décembre 2008 lire en ligne (consulté le 25 avril 2011).
  9. « Décès d'Alexis Gourvennec, fondateur de la Sica de Saint Pol de Léon », sur http://www.agrisalon.com/,‎ (consulté le 30 mars 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Baudoin et Louis Roger Dautria, Alexis Gourvennec : paysan-directeur général, Fayard, , 239 p. (ISBN 2213004366),
  • Alexis Gourvennec et Fanch Elégoët, Alexis Gourvennec : entrepreneur collectif : entretiens avec Fanch Elégoët, Rennes, Editions Apogée, (ISBN 9782843981623).
  • Claude Le Menn (préf. Yvon Etienne), Etonnants Léonards, Keltia Graphic, , 189 p. (ISBN 978-2-35313-012-2), « Alexis Gourvennec : Paysan Directeur Général », p. 156-161
  • Nathalie Bougeard, « Alexis Gourvennec, paysan directeur général », Le Figaro,‎ (lire en ligne),
  • Jean Lallouët, « Alexis Gourvennec, l'homme qui aimait sa terre », , dans Ouest-France, 20 février 2007

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]