Alexandre Cirici i Pellicer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pellicer.
Alexandre Cirici i Pellicer
Naissance
Barcelone, Drapeau : Royaume d'Espagne Espagne
Décès (à 68 ans)
Barcelone, Drapeau de l'Espagne Espagne
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture catalan
Genres

Œuvres principales

  • L'art català contemporani
  • Miró llegit

Alexandre Cirici i Pellicer, né à Barcelone le et mort dans la même ville le (à 68 ans), est un écrivain, homme politique et critique d'art espagnol d'expression catalane.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence ses études d'architecture à l'Université autonome de Barcelone en 1935.

Aussitôt la Guerre civile espagnole terminée, en 1939, il s'exile à Montpellier, où il étudie l'histoire de l'art, puis à Paris.

Il revient à Barcelone en 1941 et y obtient un doctorat en Histoire en 1971. Il est professeur de design et de sociologie à l'Université autonome de Barcelone, avant de devenir professeur titulaire d'Histoire générale de l'Art en 1981.

Il illustre également des livres et se consacre à la peinture. Il devient critique d'art pour les revues Ariel et Serra d'Or, et collabore comme technicien artistique dans des agences de publicité. Sa participation dans la diffusion du modernisme catalan et en particulier de Picasso, Joan Miró et Antoni Tàpies est importante. Il le fait principalement au travers de ses travaux dans la revue Serra d'Or, où il a d'abord une section propre, puis intègre le conseil de rédaction. Ses études sur l'art ont été traduites en plusieurs langues et constituent des œuvres de référence.

Au-delà de sa réflexion érudite sur l'art, Cirici i Pellicer est également remarquable dans d'autres activités, telles que la publicité, le professorat et la politique. Sur le terrain de cette dernière, il prend activement part à la création de l'Assemblée de Catalogne et du Parti des socialistes de Catalogne. C'est avec ce parti qu'il sera élu sénateur lors des élections générales de 1977, 1979 et 1982.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Critique d'art[modifier | modifier le code]

  • 1946 : Picasso antes de Picasso
  • 1947 : El tron de la Mare de Déu de Montserrat
  • 1951 : El arte modernista catalán
  • 1954 : Tàpies o la transverberació
  • 1955 : L'arquitectura catalana
  • 1957 : L'escultura catalana
  • 1968 : Els catalans. Els artistes
  • 1970 : L'art català contemporani
  • 1970 : Miró llegit: una aproximació estructural a l'obra de Joan Miró
  • 1970 : Tàpies: testimoni del silenci
  • 1971 : La arquitectura de Rogent
  • 1971 : Barcelona pam a pam
  • 1973 : Barcelona ciutat d'art
  • 1985 : Queralbs

Mémoires[modifier | modifier le code]

  • 1972 : Nen, no t'enfilis
  • 1973 : El temps barrat
  • 1976 : A cor batent
  • 1977 : Les hores clares

Prix et reconnaissance[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(es) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé « Alexandre Cirici » (voir la liste des auteurs).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]