Élections fédérales allemandes de 1961

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une élection ou un référendum image illustrant l’Allemagne
Cet article est une ébauche concernant une élection ou un référendum et l’Allemagne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Précédent 1957 Drapeau de l'Allemagne 1965 Suivant
Élections fédérales allemandes de 1961
521 sièges du Bundestag
(Majorité absolue : 261 sièges)
Type d’élection législatives
Mandat 4 ans
Corps électoral et résultats
Inscrits 37 440 715
Votants 32 849 624
87,7 %  -0,1
Bundesarchiv B 145 Bild-F078072-0004, Konrad Adenauer.jpg Unions chrétiennes – Konrad Adenauer
Voix 14 298 372
45,4 %
 -4,8
Sièges obtenus 251  -26
Bundesarchiv B 145 Bild-F057884-0009, Willy Brandt.jpg Parti social-démocrate – Willy Brandt
Voix 11 427 355
36,2 %
 +4,4
Sièges obtenus 203  +22
Bundesarchiv Bild 183-87989-0060, Erich Mende.jpg Parti libéral-démocrate – Erich Mende
Voix 4 028 766
12,8 %
 +5,1
Sièges obtenus 67  +23
Diagramme
Chancelier fédéral
Sortant Élu
Konrad Adenauer
CDU
Konrad Adenauer
CDU

L’élection du 4e Bundestag allemand a eu lieu le .

Affiches électorales lors de l'élection fédérale allemande de 1961.

Résultats[modifier | modifier le code]

Parti 2e voix Sièges
Nb. % +/- Nb. +/- %
Union CDU/CSU 14 298 372
11 283 901
3 014 471
45,3
35,8
9,5
- 4,9
- 3,9
- 1,0
242
192
50
- 28
- 23
- 5
48,5
38,5
10,0
Parti social-démocrate (SPD) 11 427 355 36,2 + 4,5 190 + 21 38,1
Parti libéral-démocrate (FDP) 4 028 766 12,8 + 5,1 67 + 26 13,4
Autres 1 796 408 5,7 0 0,0
Totaux 31 550 901 100,0 499 + 2 100,0 %

Suites[modifier | modifier le code]

Ces élections jetèrent les fondements de ce qui constituera le système politique allemand jusqu'à la réunification : un tripartisme SPD-FDP-CDU/CSU, avec un FDP en position de parti charnière, partenaire de coalition incontournable sans lequel aucune majorité de gouvernement ne peut être formée. En 1961 l'Union CDU/CSU du chancelier Konrad Adenauer perd sa majorité absolue, demeurant toutefois de loin la première force politique du pays. Après discussions, une « coalition noire-jaune », alliant FDP et Union, est formée avec à sa tête Adenauer qui entame un quatrième mandat.

Ce scrutin a également longtemps été connu pour avoir été celui au cours duquel le FDP avait obtenu le meilleur score de son histoire avant un nouveau record à l'issue des élections de 2009.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]