Agglomération du Choletais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Agglomération du Choletais
Agglomération du Choletais
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Forme Communauté d'agglomération
Siège Cholet
Communes 26
Président Gilles Bourdouleix (CNIP)
Date de création 1er janvier 2017
Code SIREN 200071678
Démographie
Population 102 908 hab. (2014)
Densité 131 hab./km2
Géographie
Superficie 787,96 km2
Localisation
Localisation en Maine-et-Loire.
Localisation en Maine-et-Loire.
Liens
Site web Site officiel de l'agglomération du Choletais
Fiche Banatic Données en ligne

L'agglomération du Choletais (AdC) est une communauté d'agglomération française située dans le département de Maine-et-Loire et la région Pays de la Loire.

Elle se situe dans le sud du département, autour de la ville de Cholet.

Historique[modifier | modifier le code]

L'agglomération du Choletais est créée, le , par la fusion[1] de la communauté d'agglomération du Choletais avec la communauté de communes du Bocage ainsi que les communes du périmètre de l'ancienne communauté de communes du Vihiersois-Haut-Layon, telle que l'avait envisagée le schéma départemental de coopération intercommunale de Maine-et-Loire, approuvé le par la commission départementale de coopération intercommunale[2].

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

L'Agglomération du Choletais regroupe vingt-six communes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Cholet
(siège)
49099 Choletais 87,47 53 853 (2014) 616
Bégrolles-en-Mauges 49027 Bégrollais 14,62 1 984 (2014) 136
Cernusson 49057 Cernussonais 8,45 351 (2014) 42
Les Cerqueux 49058 Cerquois 13,86 895 (2014) 65
Chanteloup-les-Bois 49070 Cantelupiens 27,47 719 (2014) 26
Coron 49109 Coronnais 31,49 1 585 (2014) 50
Cléré-sur-Layon 49102 Cléréens 21,74 346 (2014) 16
Lys-Haut-Layon 49373 178,84 7 849 (2014) 44
Maulévrier 49192 Maulévrais 33,42 3 147 (2014) 94
Le May-sur-Èvre 49193 Maytais 31,62 3 899 (2014) 123
Mazières-en-Mauges 49195 Maziérais 8,90 1 066 (2014) 120
Montilliers 49211 Montéglésiens 26,36 1 215 (2014) 46
Nuaillé 49231 Nuaillais 13,23 1 530 (2014) 116
Passavant-sur-Layon 49236 Passavantais 4,91 126 (2014) 26
La Plaine 49240 Plainais 22,16 1 035 (2014) 47
La Romagne 49260 Romagnons 15,93 1 791 (2014) 112
Saint-Paul-du-Bois 49310 Saint Paulais 26,58 606 (2014) 23
Saint-Christophe-du-Bois 49269 Christophoriens 21,75 2 586 (2014) 119
Saint-Léger-sous-Cholet 49299 Saint-Légeois 9,60 2 665 (2014) 278
La Séguinière 49332 Zignérais 31,15 4 004 (2014) 129
Somloire 49336 Somloirais 31,83 912 (2014) 29
La Tessoualle 49343 Tessouallais 21,21 3 097 (2014) 146
Toutlemonde 49352 Toutlemondais 12,63 1 257 (2014) 100
Trémentines 49355 Trémentinais 34,06 2 867 (2014) 84
Vezins 49371 Vezinais 18,02 1 678 (2014) 93
Yzernay 49381 Yzernois 40,66 1 845 (2014) 45

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de l'agglomération du Choletais est fixé à Cholet.

Présidence[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs.
Période Identité Étiquette Qualité
2017 en cours Gilles Bourdouleix CNIP Maire de Cholet
Député de la 5e circ. de Maine-et-Loire
Les données manquantes sont à compléter.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Économies d'échelle : pour chaque domaine de compétence, la communauté unifie un ensemble de moyens de gestion et de développement (en personnel et moyens financiers).

Objectifs : renforcer la solidarité intercommunale, faciliter le développement et l'expansion de son territoire, permettre l'optimisation des ressources des communes, encourager l'émergence de nouveaux projets, positionner et promouvoir le bassin choletais en affirmant une réelle ambition d'extension.

Financement : outre une dotation globale de fonctionnement versée par l’État, la communauté d'agglomération perçoit une taxe professionnelle unique sur l'ensemble de son territoire.

Processus de décision : le conseil communautaire, organe décisionnel de la communauté d'agglomération, se compose de 63 délégués élus, représentant les 26 communes membres.

Compétences[modifier | modifier le code]

Développement économique : création, aménagement, entretien et gestion des zones d'activités industrielles, tertiaires, commerciales.

Aménagement de l'espace - transports : zones d'aménagement concerté, schéma directeur, participation aux transports urbains (Choletbus) et scolaires.

Équilibre social de l'habitat : programme local de l'habitat, actions en faveur des personnes défavorisées, amélioration du parc immobilier sur le territoire.

Politique de la ville : développement urbain, insertion économique et sociale, prévention de la délinquance.

Voirie d'intérêt communautaire : aménagement et entretien des voies communales d'intérêt communautaire.

Assainissement : collecte, transport, épuration des eaux usées, élimination des boues de toute l'agglomération.

Environnement - gestion des déchets : lutte contre les nuisances (bruit, pollution de l'air), collecte et traitement des ordures ménagères.

Finances[modifier | modifier le code]

Jumelages et partenariats[modifier | modifier le code]

L'agglomération du Choletais n'est jumelée avec aucune commune, au sens des contrats de jumelages, seule la ville de Cholet a signé plusieurs contrats de coopération dans le cadre de la coopération décentralisée.

Population[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population
2013 2014
102 718 102 908
(Sources : Insee)

Logos[modifier | modifier le code]


Logement[modifier | modifier le code]

Revenus[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Recueil spécial des actes administratifs de la préfecture, n° 86 » [PDF], sur maine-et-loire.gouv.fr, préfet de Maine-et-Loire, (consulté le 17 juin 2017), p. 29-41.
  2. Schéma départemental de coopération intercommunale de Maine-et-Loire - Février 2016