Toutlemonde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Toutlemonde
Toutlemonde
L'église Notre-Dame-de-la-Nativité.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement Cholet
Intercommunalité Agglomération du Choletais
Maire
Mandat
Gérard Petit
2020-2026
Code postal 49360
Code commune 49352
Démographie
Gentilé Toutlemondais
Population
municipale
1 334 hab. (2017 en augmentation de 15 % par rapport à 2012)
Densité 103 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 03′ 21″ nord, 0° 45′ 57″ ouest
Altitude 153 m
Min. 93 m
Max. 176 m
Superficie 12,9 km2
Élections
Départementales Canton de Cholet-2
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire
Voir sur la carte administrative des Pays de la Loire
City locator 14.svg
Toutlemonde
Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire
Voir sur la carte topographique de Maine-et-Loire
City locator 14.svg
Toutlemonde
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Toutlemonde
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Toutlemonde
Liens
Site web Site de Toutlemonde

Toutlemonde est une commune française située dans le département de Maine-et-Loire, en région Pays de la Loire.

La commune est créée en 1864. Ses habitants sont appelés les Toutlemondais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune angevine des Mauges, Toutlemonde se situe à la périphérie de Cholet, sur les routes D 158, Cholet, D 148, Nuaillé / Yzernay, et D 158, Chanteloup-les-Bois[1].

Elle est juxtaposée aux communes de Cholet, de Mazières-en-Mauges, de Maulévrier, de Vezins, de Chanteloup-les-Bois et de Nuaillé.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Une grande assemblée locale s'y déroulait tous les ans, rassemblant un grand nombre d'habitants du pays. Ce jour là y venait « tout le monde », qui désignera le lieu, s'écrivant pendant longtemps en trois mots (Tout-Le-Monde)[2],[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancien Régime[modifier | modifier le code]

Le hameau de Toutlemonde est sous l'Ancien Régime une succursale de la paroisse angevine de Saint-Pierre-des-Échaubrognes. Il est situé au centre des forêts de Breil-Lambert, Vezins et Chanteloup. Chaque année, le premier dimanche de septembre, une grande assemblée locale y réunie des habitants du hameau, de Maulévrier et Yzernay et d'autres communes avoisinantes. Comme succursale, il dépend au XVIIIe siècle du comté de Maulévrier, du présidial et de la sénéchaussée d'Angers, de l'élection de Montreuil-Bellay et du grenier à sel de Cholet[4],[2].

En étant augmentée de territoires d'Yzernay et de Maulévrier, la commune de Toutlemonde est créée en 1864 (loi du promulguée le )[4],[2].

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Michel Créac'h, membre de la résistance choletaise, est intercepté par les troupes allemandes le alors qu'il convoie un chargement d'armes. Questionné et torturé, il répond que ce chargement est destiné à « tout le monde ». Se méprenant sur la réponse, ils se rendent alors au village de Toutlemonde. Soixante-dix hommes y sont rassemblés puis interrogés. Un ingénieur parlant allemand, Maurice Ulm, leur explique la méprise, épargnant ainsi la vie des quinze hommes désignés pour le peloton d'exécution. En souvenir, une rue du bourg porte son nom[4],[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1995 ? Jean-Claude Perrain DVD  
? mars 2008 Michel Cochin    
mars 2008 mai 2020 Jacques Bou[5]    
mai 2020 En cours
(au 28 mai 2020)
Gérard Petit[6]    
Les données manquantes sont à compléter.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est membre de l'agglomération du Choletais. La commune était précédemment membre de la communauté d'agglomération du Choletais[7].

Population et société[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1866. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[9].

En 2017, la commune comptait 1 334 habitants[Note 1], en augmentation de 15 % par rapport à 2012 (Maine-et-Loire : +2,25 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
646622614626627582567565564
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
515510467451445475513514544
1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 2017 -
6308369739581 1221 1381 3051 334-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (12,9 %) est en effet inférieur au taux national (21,8 %) et au taux départemental (21,4 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,2 % contre 48,7 % au niveau national et 48,9 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 51,2 % d’hommes (0 à 14 ans = 24,2 %, 15 à 29 ans = 16,4 %, 30 à 44 ans = 23,2 %, 45 à 59 ans = 23,9 %, plus de 60 ans = 12,4 %) ;
  • 48,8 % de femmes (0 à 14 ans = 25 %, 15 à 29 ans = 14,2 %, 30 à 44 ans = 23,9 %, 45 à 59 ans = 23,4 %, plus de 60 ans = 13,5 %).
Pyramide des âges à Toutlemonde en 2008 en pourcentage[12]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90  ans ou +
0,0 
2,3 
75 à 89 ans
4,7 
9,6 
60 à 74 ans
8,8 
23,9 
45 à 59 ans
23,4 
23,2 
30 à 44 ans
23,9 
16,4 
15 à 29 ans
14,2 
24,2 
0 à 14 ans
25,0 
Pyramide des âges du département de Maine-et-Loire en 2008 en pourcentage[13].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90  ans ou +
1,1 
6,3 
75 à 89 ans
9,5 
12,1 
60 à 74 ans
13,1 
20,0 
45 à 59 ans
19,4 
20,3 
30 à 44 ans
19,3 
20,2 
15 à 29 ans
18,9 
20,7 
0 à 14 ans
18,7 

Vie locale[modifier | modifier le code]

La commune de Toutlemonde possède un terrain de football et une salle de sport à double terrain pouvant servir au tennis, au volley et au badminton. On y trouve aussi une piscine.

Elle possède aussi de multiples associations :

  • Club sportif : badminton, cycle, basket, football, gymnastique, tennis.
  • Association culturelle A.C.T.T. : théâtre, photographie, chorale, échanges des savoirs.
  • Associations pour les jeunes et l'éducation : OGELT (association gérante de l'école privée Louis-Ferrand), périscolaire, centre aéré, foyer des jeunes.
  • Association de défense contre les animaux nuisibles.
  • Association de gérance de la salle paroissiale (A.E.E.).

Économie[modifier | modifier le code]

Sur 64 établissements présents sur la commune à fin 2010, 34 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour une moyenne de 17 % sur le département), 13 % du secteur de l'industrie, 14 % du secteur de la construction, 30 % de celui du commerce et des services et 9 % du secteur de l'administration et de la santé[14]. Fin 2015, sur les 70 établissements actifs, 21 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour 11 % sur le département), 10 % du secteur de l'industrie, 13 % du secteur de la construction, 43 % de celui du commerce et des services et 13 % du secteur de l'administration et de la santé[15].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Ruines du château de La Crilloire, tours du Moyen Âge.
  • Ruines de moulins à vent.
  • Église Notre-Dame-de-la-Nativité, datant de 1855.
  • Chapelle Saint-Hilaire des XVe et XVIe siècles, transformée en salle paroissiale.
  • Chapelle Notre-Dame-de-l'Arceau, construite en 1626.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

André Hubert Hérault (dir), Histoire de Toutlemonde en Anjou, Éd. Hérault, 2010

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. IGN et BRGM, Géoportail Toutlemonde (49), consulté le 18 novembre 2012
  2. a b c et d Pierre-Louis Augereau, Les secrets des noms de communes et lieux-dits du Maine-et-Loire, Le Coudray-Macouard, Cheminements, (notice BnF no FRBNF39295447), p. 200-201.
  3. Célestin Port, Dictionnaire historique géographique et biographique de Maine-et-Loire, t. 3, Angers, Lachèse & Dolbeau libraires, , p. 610-611.
  4. a b et c Célestin Port (édition révisée par André Sarazin et Pascal Tellier), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. 4, Angers, H. Siraudeau, , 2e éd. (1re éd. 1878) (notice BnF no FRBNF35857376), p. 563-566.
  5. Réélection 2014 : « Liste des maires élus en 2014 », sur le site de la préfecture du département de Maine-et-Loire (consulté le 19 avril 2014).
  6. « Toutlemonde. Gérard Petit est le 12e maire », sur Le Courrier de l'Ouest, (consulté le 13 juin 2020).
  7. Insee, Composition de l'EPCI du Choletais (244900700), consulté le 28 septembre 2013.
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  12. « Évolution et structure de la population à Toutlemonde en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 16 juin 2012).
  13. « Résultats du recensement de la population de Maine-et-Loire en 2008 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 16 juin 2012)
  14. Insee, Statistiques locales du territoire de Toutlemonde (49), consultées le 10 juin 2013
  15. « Dossier complet - Commune de Toutlemonde (49352) », sur Insee, (consulté le 26 avril 2020).