Max Richter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richter.
Max Richter
Description de cette image, également commentée ci-après
Max Richter (au centre) au Cadogan Hall en 2010

Naissance
Lieux de résidence Berlin
Activité principale compositeur
Style musique post-minimaliste
Formation université d'Édimbourg et Royal Academy of Music

Max Richter, né en 22 mars 1966 à Hamelin en Allemagne, est un musicien et compositeur germano-britannique de musique classique et électronique contemporaine, rattaché au mouvement post-minimaliste, qui vit actuellement à Berlin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Max Richter a étudié la composition et le piano à l'université d'Édimbourg, à la Royal Academy of Music et avec Luciano Berio à Florence. Sa musique est à cette époque principalement influencée par celle de Xenakis. Après ses études, Richter a cofondé l'ensemble Piano Circus en 1989 où il est resté pendant dix ans, interprétant entre autres des œuvres d'Arvo Pärt, Brian Eno, Philip Glass, Julia Wolfe et Steve Reich. Durant cette période, l'ensemble a sorti cinq disques sur le label Decca.

En 1996, il travaille avec Future Sound of London sur leur album Dead Cities. Initialement prévu en tant que pianiste, il a finalement travaillé sur plusieurs pistes et en a coécrit une (titrée Max). Il a aussi collaboré pendant deux ans sur leur album suivant, The Isness, en tant que mixeur, coproducteur et coécrivain de plusieurs pistes. Il a aussi travaillé avec Roni Size sur l'album In the Mode.

Depuis 2004, Max Richter se produit régulièrement en concert et travaille sur des musiques de films comme celle de Valse avec Bachir. En octobre 2006, il sort son troisième album sur le label FatCat. En 2008, il réalise la musique du ballet Infra de Wayne McGregor. Son titre On the Nature of Daylight (sur l'album The Blue Notebooks) est utilisé pour le film Shutter Island de Martin Scorsese, avec les paroles et la voix de Dinah Washington.

En 2012, la Deutsche Grammophon lui permet de réaliser, pour une collection spéciale « Recomposed Series », une réinterprétation des Quatre Saisons de Vivaldi qu'il projette depuis environ 10 ans[1],[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

Enregistrements par d'autres artistes[modifier | modifier le code]

  • 2016 : Sleep Remixes[6]
  • 2016 : 17 Piano Tunes, par la pianiste Andrea Giordani.
  • 2016 : Solo Piano Music (dix-huit morceaux), par le pianiste Jeroen van Veen.
  • 2017 : Piano Works (dix-huit morceaux), par la pianiste Olivia Belli.

Musiques de films[modifier | modifier le code]

Musiques de série[modifier | modifier le code]

Collaborations[modifier | modifier le code]

Art et théâtre[modifier | modifier le code]

  • 2010 : The Anthropocine, bande sonore de l'installation audiovisuelle de Darren Almond (White Cube gallery in London)
  • 2010 : Sum: Forty Tales from the Afterlives, Opéra de chambre, chorégraphie de Wayne MacGregor (Royal Opera House in London)
  • 2012 : Future Self, installations d'art digital (MADE space in Berlin)
  • 2012 : Rain Room, installations d'art digital (London's Barbican Centre 2012 and MOMA, New York 2013)
  • 2014 : Kairos, ballet sur la chorégraphie de Wayne MacGregor (recomposition des 4 saisons)
  • 2014 : Notations, ballet sur la chorégraphie de Wayne MacGregor (avec le Ballett Zürich)

Partitions publiées[modifier | modifier le code]

  • Piano Works, recueil de 15 pièces pour piano seul :
    • Andras
    • The Blue Notebooks
    • Circles from the rue Simon-Crubellier
    • Departure (extrait de “Die Fremde”)
    • The Family
    • Fragment
    • From the rue Villin
    • H in New England
    • Horizon Variations
    • INFRA 3
    • Leo's Journal
    • The Tartu Piano
    • The Twins (Prague), existe également pour deux pianistes.
    • Vladimir's Blues
    • Written On The Sky
  • Autumn Music 2, piano et quatuor à cordes
  • Recomposed By Max Richter: Vivaldi, The Four Seasons, version pour violon et piano
  • Mercy, violon et piano
  • Taboo (thème principal), piano seul
  • November, violon seul
  • On The Nature Of Daylight, violon seul
  • Berlin By Overnight, violon seul

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Recomposed by Max Richter: Vivaldi dans New Sounds no 3410 de John Schaefer sur WNYC le 19 décembre 2012.
  2. a et b (en) ‘Four Seasons’ Gets New Spin par Vivien Schweitzer dans The New York Times du 23 décembre 2012.
  3. (en) New Weather in 'The Four Seasons par Pia Catton dans The Wall Street Journal du 14 décembre 2012.
  4. « Antonio Vivaldi, Max Richter, André de Ridder - Recomposed By Max Richter: Vivaldi - The Four Seasons », sur Discogs (consulté le 28 janvier 2017)
  5. « RECOMPOSED BY MAX RICHTER / VIVALDI Four Seasons - 1 CD + 1 DVD - Achetez maintenant », sur www.deutschegrammophon.com (consulté le 28 janvier 2017)
  6. « ALBUM. Max Richter - Sleep (Remixes) — », gwendalperrin.net,‎ (lire en ligne)
  7. « La French : Détails de la bande originale | Brain Damaged », sur braindamaged.fr (consulté le 2 octobre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :