The Yards

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
The Yards
Titre québécois Trahison
Titre original The Yards
Réalisation James Gray
Scénario James Gray
Matt Reeves
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Durée 115 min
Sortie 2000

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Yards est un film américain réalisé par James Gray, sorti en 2000.

Ce film noir est le deuxième du scénariste-réalisateur. Tout comme le précédent, Little Odessa, il a été présenté en sélection officielle à Cannes et ovationné par la critique. Néanmoins il a essuyé un échec public et commercial cinglant : il n'a rapporté qu'un dixième de ce qu'il avait couté[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

À New York, Leo Handler (Mark Wahlberg), sort de prison et retrouve sa mère malade. Il est plein de bonnes intentions. Comme elle le souhaite, il va chercher un travail honnête. Le nouveau mari de sa tante, Frank (James Caan), dirige l'Electric Rail Corporation, une société qui bénéficie de contrats municipaux pour l'entretien du métro dans le Queens. Il lui propose un travail après un stage de formation qu'il se propose de financer. Mais Leo a besoin d'argent tout de suite pour aider sa mère alors il préfère suivre le fiancé de sa cousine, le flambeur et séduisant Willie (Joaquin Phoenix), qui travaille lui aussi pour Frank mais dans un domaine, lucratif, dont il comprendra trop tard la nature, à savoir la corruption et l'intimidation des entreprises concurrentes. Il est entraîné dans la gare ferroviaire (« the yards ») dans une expédition nocturne de sabotage qui tourne mal. Un gardien est poignardé par Willie. Leo est arrêté puis relâché par la police mais il a été le témoin du meurtre. Un témoin très gênant pour toute famille...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • James Gray, qui a passé sa jeunesse dans le Queens, explique dans une interview aux Inrockuptibles[2] qu'il lui a fallu cinq ans pour imposer son scénario aux grands studios : « C'est très autobiographique [...] Mon père a travaillé dans le business du métro à New York. J'ai donc beaucoup observé ce monde quand j'étais jeune, en particulier la corruption qui y règne. C'est ma version de Sur les quais de Kazan, en remplaçant les quais par les rames de métro. D'ailleurs, le titre du film, The Yards, évoque les voies de garage du métro new-yorkais [...] The Yards est un drame social inspiré de ma propre expérience, des gens que j'ai croisés, avec une pincée de Visconti... Le Visconti de Rocco et ses frères. »
  • Le tournage s'est déroulé de mai à août 1998 à New York (Bronx, Queens et Roosevelt Island), ainsi que dans le New Jersey.
  • Dans une interview, James Gray a confié que le film « n'a pas engrangé un million de dollars de recettes (aux États-Unis), alors qu'il en avait coûté vingt »[3].

Bande originale[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « The Yards », sur JP's Box-Office
  2. « The Yards de James Gray », sur Les Inrockuptibles
  3. Transfuge, n° 25, décembre 2008, p. 31.

Lien externe[modifier | modifier le code]