Abbaye Notre-Dame du Reclus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reclus.

Abbaye Notre-Dame du Reclus
image de l'abbaye
Vue générale des bâtiments actuels de l'abbaye

Diocèse Diocèse de Châlons-en-Champagne
Patronage Notre-Dame
Numéro d'ordre (selon Janauschek) CLXIII (163)[1]
Fondation 8 janvier 1142
Dissolution 1791
Abbaye-mère Abbaye de Vauclair
Lignée de Abbaye de Clairvaux
Abbayes-filles Aucune
Congrégation Cisterciens (1142-1791)
Période ou style romane, classique
Protection  Inscrit MH (1968, 2012)
Logo monument historique Classé MH (2012)[2]

Coordonnées 48° 50′ 18″ nord, 3° 43′ 28″ est[3]
Pays Drapeau de la France France
Province Comté de Champagne
Région Champagne-Ardenne
Département Marne
Commune Talus-Saint-Prix

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye Notre-Dame du Reclus

Géolocalisation sur la carte : Champagne-Ardenne

(Voir situation sur carte : Champagne-Ardenne)
Abbaye Notre-Dame du Reclus

Géolocalisation sur la carte : Marne

(Voir situation sur carte : Marne)
Abbaye Notre-Dame du Reclus

L’abbaye-Notre-Dame-du-Reclus ou Sancta Maria de Recluso, fondée au XIIe siècle, est une ancienne abbaye d'hommes de l'ordre de Cîteaux, du diocèse de Troyes (Châlons-en-Champagne), canton de Montmort, arrondissement d’Épernay, fondée sous l'invocation de la Vierge par Hugues-le-Reclus ou Hugo reclusus Abbé de Notre-Dame du Reclus près de Sézanne[4].

Protection[modifier | modifier le code]

Elle est protégée au titre des monuments historiques par plusieurs arrêtés[2] :

  • façades et toitures des bâtiments conventuels du XVIIIe siècle, chapelle et vestiges du cloître inscrits par arrêté du 22 février 1968 ;
  • galerie est du cloître classée partiellement par arrêté du 13 novembre 1980 puis totalement par arrêté du 19 décembre 2012 ;
  • vestiges des ailes sud et ouest du cloître inscrits par arrêté du 12 janvier 2012.

Fondation[modifier | modifier le code]

L’abbaye du Reclus fut fondée par Saint Bernard vers 1142 autour de l’ermitage du Bienheureux Hugo Reclusus, qui donna son nom à l’abbaye. Hugues-le-Reclus[5] se retira tout d'abord en un lieu aride de la Paroisse de Saint-Prix appelé Fons Balimi vers 1128-1130, à l'écart du monde, bientôt suivi de quelques compagnons. Il est question de lui dans le cartulaire de l’abbaye Saint-Pierre-d'Oyes (canton de Sézanne) au sujet de la vente d'un étang et d'un terrain à l'abbaye du Reclus en 1176 par le Comte Hugues de Baye qui confirme ainsi la donation de son oncle Simon de ses droits sur la forêt de Talu à l'Abbaye de Reclus en raison de la très grande pauvreté de celle-ci[6]. Cette abbaye entra alors dans la filiation de l’abbaye de Vauclair[7]. Hugues-le-Reclus mourut peut-être cette année-là. Après sa mort, les villageois entretinrent son souvenir en faisant brûler une lampe allumée sur son tombeau[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (la) Leopold Janauschek, Originum Cisterciensium : in quo, praemissis congregationum domiciliis adjectisque tabulis chronologico-genealogicis, veterum abbatiarum a monachis habitatarum fundationes ad fidem antiquissimorum fontium primus descripsit, t. I, Vienne, , 491 p. (lire en ligne), p. 159-160.
  2. a et b Notice no PA00078868, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. « Reclus, le », sur http://www.cistercensi.info, Ordre cistercien (consulté le 20 novembre 2013).
  4. Gallia Christiana 264 Dictionnaire topographique de la France, In loco quo dicitur antiquitus Fons Balini, nunc autem Reclusus, v.1144, Ut arido Loco et parum fertili, quo insidebat et abbatia, ad uberiorem locum et magis comodus transferetur jam nominata ecclesia (De Recluso) le comte Henri Ier donna omnem fagetis suis, in nemoribus 1164 de Weissieo Abbatia quae diciteur Donum Comitis . C'est l'emplacement de la seconde abbaye ND du Reclus.
  5. On sait peu de choses sur Hugues-le-Reclus. Saint Anselme a écrit une lettre à Hugues le Reclus mais s'agit-il du même ? les dates ne correspondant pas…
  6. lamop.univ-paris1.fr
  7. Cartulaire de l'abbaye Saint-Pierre d'Oyes (canton de Sézanne)
  8. La ville de Sezanne et l'abbaye du Reclus notes historiques par le Cte Edouard de Barthélemy

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cartulaire de l'Abbaye Saint Pierre d'Oye sur Gallica BnF.
  • gallica.bnf.fr edouard de Bartheley, La ville de Sézanne et l'abbaye du Reclus. Notes historiques dans Mémoires de la Société académique de l'Aube, t. 43, 1879, p. 429.
  • Baye (J. de), Notes pour servir à l'histoire de l'abbaye du Reclus, dans Revue de Champagne et de Brie, t. 13, janvier-juin 1882, p. 428-435 ; t. 14, juillet-décembre 1882, p. 40-48.
  • Grignon (L.), L'abbaye du Reclus, maison de détention au XVIIIe siècle, dans Revue de Champagne et de Brie, t. 16, 1884, p. 161-172.
  • Erlande-Brandenburg (A.), L'abbaye du Reclus, dans Congrès archéologique, 135e session, Champagne 1977, p. 647-652.
  • Jean-Marie Pérouse de Montclos, Le guide du Patrimoine: Champagne-Ardenne, Hachette, Paris (France), (ISBN 978-2-85822-614-6), 1995; p. 263