203 av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis -203)
Aller à : navigation, rechercher

Années :
-206 -205 -204  -203  -202 -201 -200

Décennies :
-230 -220 -210  -200  -190 -180 -170
Siècles :
IVe siècle av. J.-C.  IIIe siècle av. J.-C.  IIe siècle av. J.-C.
Millénaires :
IIe millénaire av. J.-C.  Ier millénaire av. J.-C.  Ier millénaire


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Cette page concerne l'année 203 av. J.-C. du calendrier julien proleptique.

Événements[modifier | modifier le code]

  • 24 mai (23 juin du calendrier romain)[1] : Syphax, vaincu une seconde fois, est fait prisonnier[2].
    • Scipion l'Africain a mis en déroute l’armée de Syphax avec l’aide de Massinissa. À l’issue de la bataille, Massinissa fait prisonnier le roi des Massaessyles et marche sur Cirta qui se rend. Troublé par la reine Sophonisbe, il l’épouse pour la sauver des Romains, puis livre Syphax et les autres prisonniers à Scipion. Devant les injonctions de Scipion pour qu’il lui livre la reine, Massinissa lui fait boire une coupe de poison. Les prisonniers numides envoyés à Rome seront rendus à Massinissa à l’exception de Syphax[3].
  • Printemps : Antiochos III s'empare d'Amyzon, en Carie, au détriment des Lagides[4].
  • Automne :
    • Magon Barca et ses alliés Gaulois sont battus en Cisalpine par le préteur Publius Quinctilius Varus et le proconsul Marcus Cornelius Cethegus sur le territoire des Insubres. Magon, grièvement blessé, se retire en Ligurie[3].
    • Carthage, qui n’a plus d’armée, négocie la paix avec Scipion et rappelle Hannibal d’Italie[3]. Celui-ci, amer, embarque l’élite de son armée. Des soldats italiens, qui refusent de le suivre, se sont réfugiés dans le sanctuaire jusqu’alors inviolable de Juno Lacinia. Hannibal les fait égorger dans le temple même.
    • Hannibal débarque à Leptis Minor (Lamta). Il prend la tête de l’armée punique et reçoit des renforts numides, gaulois et macédoniens.

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès en 203 av. J.-C.[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c François Clément, Viton de Saint-Allais, L'Art de vérifier les dates, Paris, Moreau,‎ 1820 (présentation en ligne)
  2. a et b Dominique Descotes, Sophonisbe, Université de Saint-Etienne,‎ 2008 (ISBN 9782862724881, présentation en ligne)
  3. a, b et c John Drinkwater, Timothy Venning, Chronology of the Roman Empire, Continuum International Publishing Group,‎ 2011 (ISBN 9781441154781, présentation en ligne)
  4. Arthur M. Eckstein, Rome Enters the Greek East : From Anarchy to Hierarchy in the Hellenistic Mediterranean, 230-170 BC, John Wiley & Sons,‎ 2012 (ISBN 9781118293546, présentation en ligne)
  5. A. E. Astin, The Cambridge ancient history : Rome and the Mediterranean to 133 B.C., vol. 8, Cambridge University Press,‎ 1989 (ISBN 9780521234481, présentation en ligne)
  6. François Lefèvre, Histoire du monde grec antique, Le Livre de Poche,‎ 2012 (ISBN 9782253159056, présentation en ligne)