Économie du Soudan du Sud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Économie du Soudan du Sud
Image illustrative de l’article Économie du Soudan du Sud
Installation pétrolière dans l'État d'Unité

Monnaie Livre sud-soudanaise
Statistiques
Produit intérieur brut (parité nominale) 3,06 milliards de $ (2017)[1]
Produit intérieur brut en PPA 24,52 milliards de $ (2015)
21,1 milliards $ (2016)
20,01 milliards $ (2017)
Croissance du PIB -0,2 % (2015)
-13,9 % (2016)
-5,2 % (2017)
PIB par habitant en PPA 1 600 $ (2017)
Inflation (IPC) 379,8 % (mai 2012)
187,9 % (2017)
Pop. sous le seuil de pauvreté 76,4 % (2016)
Principales industries production de pétrole
Commerce extérieur
Biens exportés pétrole
Finances publiques
Recettes publiques 259,6 millions de $ (2017)
Dépenses publiques 298,6 millions de $ (2017)
Aide au développement 719 millions de $ (2011)

L'économie du Soudan du Sud, indépendant du Soudan depuis le , est l'une des plus faibles et des plus sous-développées au monde, avec peu d'infrastructures existantes et le plus haut taux de mortalité et d'analphabétisme des femmes dans le monde en 2011[2].

Généralités[modifier | modifier le code]

L'économie du Soudan du Sud est largement dépendante de l'aide internationale (11 milliards de dollars de 2005 à 2020) et des importations : 90% des biens consommés sont importés, surtout de l'Ouganda, du Kenya et du Soudan. La Chine est le principal investisseur, en particulier dans le secteur de l'énergie. Les oléoducs et le commerce maritime passent par Port Soudan, au Soudan, de sorte que les échanges dépendent beaucoup des relations avec ce pays[1].

Pétrole[modifier | modifier le code]

En 2013, la production et l'exportation du pétrole, principale ressource du pays, représente plus de 90 % du budget de l’État (98 % en 2001). La production est, en 2012, de 380 000 barils par jour, en baisse de 20 000 barils depuis la séparation du Sud en raison d’un manque de techniciens qualifiés. L'exportation se fait via des oléoducs passant par le Soudan. Il est envisagé d'en construire passant par le Kenya ou Djibouti si la tension avec le Soudan persiste. Celle-ci a causé un arrêt de la production, à la suite de combats en 2012[3], conduisant à une chute de moitié du PIB sud-soudanais.

Eau et agriculture[modifier | modifier le code]

Bétail au Soudan du Sud en 2007.

Le Soudan du Sud est un des rares pays du Sahel à disposer de ressources abondantes en eau par le Nil Blanc et le Bahr el-Ghazal, ce qui lui confère un potentiel important et largement sous-exploité en agriculture et hydroélectricité. Cependant, le Soudan et l'Égypte, situés en aval, s'inquiètent d'un risque de prélèvement massif qui compromettrait leurs propres ressources en eau[4].

La plus grande partie de la population active pauvre vit de l'agriculture qui est un secteur de petite entreprise mais l'élevage est largement sous contrôle militaire ; l'accès des productions agricoles aux marchés extérieurs est ralenti par le manque d'infrastructures[5]. Le pays a 10 ou 20 millions de têtes de bétail[1].

L'équilibre alimentaire est précaire et le pays a souffert de plusieurs famines en 1998, pendant la guerre d'indépendance, et en 2017.

Or[modifier | modifier le code]

L'or serait depuis 2014 la nouvelle manne (espérée)[6],[7]

Redistribution[modifier | modifier le code]

76,4% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Le pays souffre d'un gros retard en équipement : sur 10 000 kilomètres de routes, seulement 2% sont goudronnés, et seulement 2% de la population a accès à l'électricité, produite par des générateurs diesel[1].

Production pétrolière du Soudan et du Soudan du Sud (projection pour 2014).

Budget de l’état[modifier | modifier le code]

Le budget 2011 adopté avant l’indépendance porte sur 2,3 milliards de dollars américains dont 98 % sont issus des revenus pétroliers. Le premier poste de dépense est la sécurité (44 %) une fois les transferts aux États fédérés effectués. L’augmentation des réserves pétrolières devrait, en dépit de l’augmentation des dépenses, permettre un excédent budgétaire. Le Ministère des Finances estimait l’aide internationale allouée au Soudan du Sud pour 2011 à 719 millions USD[8].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Sudapet, compagnie petrolière du Soudan

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]