Wienerberger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Wienerberger AG

Création 1819
Forme juridique Société anonyme
Siège social Drapeau d'Autriche Vienne (Autriche)

Wienerberger est une entreprise autrichienne leader mondial de la fabrication de briques avec, en 2010, 245 sites de production dans 26 pays

Historique[modifier | modifier le code]

Fondé par Alois Miesbach en 1819 à Vienne_(Autriche), Wienerberger est côté à la Bourse_de_vienne depuis 1869.

En 1945, après la Seconde Guerre mondiale, une grande partie des sites de production de Vienne a été détruite par des bombardements. L’essor du secteur du bâtiment et des besoins de reconstruction contribue à la hausse de la production des matériaux de construction[1].

L’entreprise Wienerberger a débuté son implantation en France en 1995 avec le rachat du groupe alsacien Sturm. L’expansion du groupe Wienerberger s’est poursuivie en 1996 avec la reprise de Terca, leader de la brique apparente au Benelux, puis en 1999 avec l’acquisition du groupe français Migeon Briques. Par la suite, une briqueterie a été construite en 2003 à Pont-De-Vaux (Ain) et l’entreprise Koramic (fabrication de Tuile) a été acquise par le groupe en 2004 [2].

Le groupe poursuit son implantation en France avec la reconversion en 2009 du site d’Hulluch (62) en usine de fabrication briques de structure et l’implantation en 2010 d’une usine à Durtal (49).

Wienerberger est présent en France avec 12 usines :

Wienerberger en France[modifier | modifier le code]

Le siège de la filiale française se situe à Achenheim près de Strasbourg et compte en France 12 sites de production.

Métiers[modifier | modifier le code]

  • Fabrication de briques de structure en Terre_cuite[3]
  • Fabrication de briques apparentes en terre cuite (pavage et façade)
  • Fabrication de pavage en Béton et en terre cuite
  • Fabrication de tuiles en terre cuite et de tuiles photovoltaïques
  • Fabrication de systèmes de tubes et de raccords plastiques (avec l’acquisition de l’entreprise Solvay[4])
  • Fabrication de bardage terre cuite

Innovations[modifier | modifier le code]

La société est à l'origine de plusieurs innovations :

  • Le monomur en 1976, brique porteuse et auto-isolante. Les briques monomurs permettent d'atteindre des coefficients d'isolation Up= 0.16 W/m².K.
  • La tuile à emboîtement à pureau plat en 1981.
  • Le porosage des briques en 1986, qui utilise des matières recyclées pour améliorer les caractéristiques thermiques des briques et économiser de l'énergie non renouvelable lors de la cuisson. C'est cette technique qui est à l'origine de la marque Porotherm.
  • La maçonnerie roulée en 1976, qui consiste à maçonner des briques dont les faces de pose ont été rectifiées en usine. Cette technique de mise en œuvre s'est rapidement développée pour devenir traditionnelle en étant introduite dans le DTU 20.1 en 2008. Elle a permis d'alléger le travail des maçons en réduisant d'environ 98 % la quantité d'eau et de mortier à maçonner.
  • La pose à joint vif en 2006, qui consiste à maçonner des briques apparentes sur deux cordons d'un mortier spécialement conçu.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Site internet: Site officiel Wienerberger France

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. https://de.wikipedia.org/wiki/Wienerberger traduction de l'article Wikipédia en langue allemande
  2. http://www.lejournaldesentreprises.com/editions/68/actualite/entreprise-du-mois/wienerberger-de-terre-cuite-et-d-innovation-02-04-2010-93145.php
  3. http://www.wienerberger.fr/le-groupe-wienerberger/wienerberger-en-france/wienerberger-offre-globale.html
  4. http://www.afp.com/en/node/1585