White Material

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

White Material

Description de cette image, également commentée ci-après

Plantations en Afrique

Réalisation Claire Denis
Scénario Claire Denis et Marie NDiaye
Acteurs principaux
Sociétés de production Why Not Productions
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Sortie 2010
Durée 102 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

White Material est un film de Claire Denis sorti en salles le 24 mars 2010 après avoir été présenté en compétition officielle lors de la Mostra de Venise 2009. Le scénario a été coécrit par Claire Denis et Marie NDiaye.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans un pays indéterminé en Afrique[1] en pleine guerre civile opposant les troupes gouvernementales à une rébellion, Maria s'obstine aveuglement à poursuivre la récolte du café alors que la plantation Vial de son beau-père et de son ex-mari, André, se trouve sous la menace immédiate du conflit. Malgré le départ des ouvriers agricoles et les injonctions à quitter le pays de la part de l'armée française et de la population qui lui est restée proche, elle supplée au manque de main d'œuvre en allant recruter à la ville la plus proche des travailleurs pour les cinq derniers jours nécessaires à la récolte. André, qui perçoit l'imminence du danger, tente de négocier leur immunité et leur départ auprès de Sheriff, le maire de la ville, qui leur propose une escorte pour fuir le pays en contre-partie de la vente de la plantation. Leur fils, Manuel, totalement désœuvré et fragile psychologiquement, bascule dans la folie à la suite du choc d'une attaque dont il est victime de la part de jeunes enfants soldats proches des troupes rebelles qui le dépouillent. Le « boxeur », un des chefs de la rébellion, est gravement blessé et trouve refuge chez Maria qui l'héberge et lui propose son aide. Les troupes gouvernementales en reprenant le contrôle de la zone n'hésitent pas à réprimer dans le sang les forces armées rebelles se trouvant sur les terres de la plantation.

Distribution[modifier | modifier le code]

L'équipe du film lors de la Mostra de Venise 2009. De gauche à droite : William Nadylam, Isabelle Huppert, Christophe Lambert et Claire Denis.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Projet et réalisation[modifier | modifier le code]

La réalisatrice Claire Denis a vécu et grandi une partie de son enfance notamment dans le nord Cameroun où son père était administrateur civil dans les années 1940-1950. Elle a déclaré à de nombreuses reprises être restée très marquée par l'Afrique qui fut déjà le sujet principal de son premier film, Chocolat, en 1988, et qui infuse plus ou moins discrètement la matière de tous ses films[2]. En particulier son travail s'intéresse aux rapports complexes entre Blancs et Noirs, dans le contexte de la post-décolonisation et des crises politico-ethniques actuelles que connait le continent africain[3]. Le titre du film, coscénarisé avec la romancière Marie NDiaye dont c'est le premier travail pour le cinéma, fait référence à une phrase prononcée par un jeune rebelle demandant à un enfant de laisser des objets manufacturés européens qu'il déclare être du « white material » c'est-à-dire du « matériel pour Blancs » tout en pouvant être également littéralement interprété comme de la « matière blanche » que l'Afrique doit évacuer[3].

Les premiers repérages pour le film se font au Ghana durant dix jours, avec Marie NDiaye[4].

Réception critique[modifier | modifier le code]

Globalement le film obtient dans les agrégateurs de critiques cinématographiques anglophones, 88 % de jugements favorables, avec un score moyen de 7,3/10 sur la base de 81 critiques collectées sur le site Rotten Tomatoes[5]. Sur le site Metacritic, il obtient un score de 81/100, sur la base de 26 critiques collectées[6].

Sur l'ensemble de la période d'exploitation le film totalise 147 295 entrées en France[7].

Distinctions[modifier | modifier le code]

White Material a concouru en compétition officielle lors de la Mostra de Venise 2009. Le 24 novembre 2010, le film fait partie des huit films sélectionnés pour l'obtention du prix Louis-Delluc 2010 qui sera décerné le 17 décembre[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]