White Birds Productions

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

White Birds Productions

Description de l'image  Logo de White Birds Production.png.
Création 2003
Disparition 2011
Slogan White Birds invente et raconte des histoires en images.
Siège social Drapeau de France Joinville-le-Pont (France)
Activité Développement de jeux vidéo
Produits cf. liste

White Birds Productions était un studio de développement de jeu vidéo actif de 2003 à 2011, situé à Joinville-le-Pont, Val-de-Marne, France. En difficultés financières, le studio a annoncé la fermeture de ses portes début janvier 2011[1].

Présentation[modifier | modifier le code]

En août 2003, Benoît Sokal, Jean-Philippe Messian, Olivier Fontenay et Michel Bams, se sont associés pour créer White Birds Productions, société qui se positionne sur le marché en forte croissance du jeu vidéo.

White Birds Productions conçoit, produit et développe des jeux vidéo d’aventure, à forte valeur ajoutée de scénario et de graphisme. La société décline les univers qu’elle crée vers d’autres sphères d’édition, telles que l’audiovisuel ou la bande dessinée.

Depuis le printemps 2005, la société Casterman est entrée au capital de White Birds Productions.

Benoît Sokal est un auteur de bande dessinées (la série des « Canardo » chez Casterman) qui a également créé deux jeux vidéo d’aventure de référence : L'Amerzone en 1999 et Syberia en 2002, tous deux vendus à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires dans le monde. Jean-Philippe Messian, Olivier Fontenay et Michel Bams sont trois professionnels reconnus du jeu vidéo, dont l’expérience dans le secteur est supérieure à dix ans.

[modifier | modifier le code]

Le logo de la société représente deux oiseaux blancs imaginaires, dotés d'ailes très longues par rapport à leur corps. Ces oiseaux trouvent leur origine dans le jeu L'Amerzone sorti en 1999. Il s'agit du premier jeu vidéo conçu par Benoît Sokal. Dans ce jeu, on apprend que cette espèce d'oiseaux d'Amerzone est en voie d'extinction.

Jeux produits[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « White Birds a fermé ses portes », Gamekult, 7 janvier 2011.