Syberia II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Syberia II
Image illustrative de l'article Syberia II

Éditeur Microïds
Développeur MC2 France
Concepteur Benoit Sokal

Date de sortie PC / X-Box :
Drapeau : France 6 mai 2004

PlayStation 2 :
Drapeau : France 20 janvier 2005

Genre Aventure
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme PlayStation 2, Windows, Xbox
Média 2 CD
Langue Français
Contrôle Souris (PC)
manette (Xbox, PS2)

Évaluation PEGI : 3 ans et plus

Syberia II est un jeu vidéo d'aventure en pointer-et-cliquer sorti en 2004 pour PlayStation 2, PC et Xbox. Édité par Anuman Interactive dans la collection Microïds, le jeu a été conçu par Benoit Sokal. Il s'agit de la suite du jeu Syberia.

Grand succès du jeu d'aventure, Syberia 2 s'est vendu à environ 600 000 exemplaires dans le monde[1], soit un chiffre supérieur au premier opus de la série.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Kate Walker est une avocate new-yorkaise, envoyée en France pour racheter une veille usine d'automates. Elle apprend le décès de la propriétaire et découvre l'existence d'un héritier. Elle part sur ses traces, à bord d'un train piloté par un automate, parti vers la Sibérie. Après l'avoir retrouvé et lui avoir fait signer l'acte de vente de l'usine, elle décide de le suivre dans une quête folle ; Hans Voralberg -l'héritier- est persuadé de la survie de quelques mammouths sur une île au nord de la Sibérie.

Dans ce deuxième jeu, Hans et Kate continuent en train le long voyage qui les sépare de Syberia, l'île mythique des mammouths. Encore une fois, Kate traverse de vastes paysages, pour la plupart enneigés, à la rencontre de peuples sibériens.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le jeu est un jeu d'aventure pointer-et-cliquer classique comme le premier opus.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

Comme dans le film Le Bal des vampires, les héros se servent d'un cercueil comme d'une luge pour échapper à leurs poursuivants.

Un personnage de la bande dessinée Le Vieil homme qui n'écrivait plus de Benoit Sokal publiée en 1996 porte le nom de famille Voralberg. Son prénom est Catherine ; son surnom Cathe évoque celui de Kate Walker, héroïne de Syberia. Les noms des deux personnages principaux des Syberia 1 et 2 seraient donc contenus dans celui de Catherine Voralberg, issu d'une précédente œuvre de l'auteur.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Benoît Sokal au Paradis, Auracan, 2005