Microïds

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Microïds

alt=Description de l'image Microids.gif.
Création 1984
Dates clés 2003 : fusion avec Wanadoo Editions, création de MC2
2009 : Anuman rachète Microïds
Siège social Drapeau de France France
Activité Distribution/édition de jeux vidéo d'aventure
Produits jeux vidéo
Société mère Anuman Interactive
Site web www.microids.com

Microïds était une société française de développement et de distribution de jeux vidéo pour les ordinateurs et les consoles.

Historique[modifier | modifier le code]

La société fut créée en 1984 par Elliot Grassiano. À la fois éditrice et studio de développement, Microïds a distribué les produits Broderbund en France, notamment Prince of Persia.

Elle est connue pour le développement des jeux Corsairs, Rising Lands, Syberia et Syberia 2 ou de la série Nicky Boum sur Commodore Amiga.

En 2003, Emmanuel Olivier a créé une nouvelle société appelée MC2. Le but était de fusionner avec Microïds, afin de subvenir à ses besoins financiers. En septembre 2003, MC2-Microïds a acquis Wanadoo Edition. À cette occasion, Wanadoo est devenu propriétaire à 12 % du capital de Microïds[1].

En mars 2005, Ubisoft a fait l'acquisition de MC2-Microïds (Microïds Canada) et l'a fusionné à ses studios de Montréal[2]. L'accord avec Ubisoft incluait seulement cinquante employés de MC2-Microïds ainsi que l'outil technologique ; l'accord n'incluait aucun transfert de propriété intellectuelle. Après l'accord avec Ubisoft, Microïds ne développerait plus de jeux vidéo, et deviendrait uniquement une maison d'édition.

Microïds a mis fin à ses activités de développement en 2004 après avoir édité une cinquantaine de titres de jeux vidéo.

Le 20 octobre 2008, Microïds annonce l’acquisition des droits de propriété intellectuelle du catalogue de Cryo Interactive ainsi que toutes les marques Cryo avec des titres comme les séries des Versailles, Égypte, Atlantis[3][réf. insuffisante]

Le 23 novembre 2009, Anuman Interactive annonce avoir finalisé le rachat de Microïds et récupère ainsi son catalogue de licences[4]. Plusieurs licences continuent de vivre sur supports mobiles tels que l'iPhone (Dracula : The Path of the Dragon, Nostradamus : The Last Prophecy...), sur iPad (Return to Mysterious Island, Egypt : The Prophecy...) et dématérialisés, tels que le Mac App Store (Dracula Series, Egypt Series, Return to Mysterious Island, Still Life...).

Sites[modifier | modifier le code]

Microïds a elu ses locaux dans plusieurs villes successives:

  • Chatenay-Malabry (jusqu'en 1997)
  • Le Petit Clamart

puis

  • Chez Anuman Interactive à Montreuil Sous Bois.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]