Tsuga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Stuga.

Les arbres du genre Tsuga, appelés pruches au Québec, sont des conifères très décoratifs avec leur silhouette irrégulière et leurs branches et rameaux légèrement pendants. Cet arbre fait partie de la famille des Pinacées, et n'est pas un sapin, malgré le nom de sapin du Canada qu'on lui donne parfois.

Tsuga mertensiana (Pruche subalpine) en Californie, Sierra Nevada
Gravure représentant la coupe et l’écorçage de Pruches (dont l'écorce est particulièrement riche en tanins), ici pour la tannerie de Prattsville, aux États-Unis dans les années 1840, quand elle a été la plus grande du monde et en faisait une grande consommation.

Origine, aire de répartition[modifier | modifier le code]

Le tsuga vient d'Amérique du Nord et d'Asie, où il croît dans des endroits frais, souvent rocheux, comme par exemple les gorges humides.
Il a été introduit en Europe dès 1740 et s’est depuis considérablement propagé. On le trouve le plus souvent dans les parcs et les jardins.
Il aime les emplacements humides et pas trop chauds et prospère aussi dans la pénombre.

Description[modifier | modifier le code]

Cette essence a été décrite pour la première fois par Élie-Abel Carrière (1818-1896), botaniste français.

Il peut mesurer jusqu’à 20-60 mètres de haut, avec une forme pyramidale large et irrégulière. Ce conifère a un seul tronc dans son pays d’origine mais peut en avoir plusieurs en Europe.

Ses branches sont horizontales ou montantes de biais, toujours déposées irrégulièrement. Les pousses sont brun clair et velues, avec des épines de 5 à 15 mm de long, molles, plates et émoussées. Elles sont nettement sciées au bord, allant en se rétrécissant peu à peu de la base à la pointe. Les cônes mesurent 2-7 centimètres de long, sont de forme ovale et sont disposés sur une courte tige. Ses écailles sont rondes et entières.

Les Américains l’appellent « Hemlock », ce qui veut dire ciguë. Ceci correspond à l’odeur que dégagent ses aiguilles quand on les froisse.

les espèces de Tsuga (ou pruches)[modifier | modifier le code]

On en rencontre 9 espèces :

Le Tsuga heterophylla et le Tsuga canadensis sont les plus répandus en Europe.

Usages[modifier | modifier le code]

Il n’est que peu exploité car son bois est de qualité assez médiocre, mais il a été localement très exploité, voire surexploité pour son écorce riche en tanin.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]