Tommy Emmanuel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tommy Emmanuel

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Tommy Emmanuel à Niort, France en 2006.

Informations générales
Nom de naissance William Thomas Emmanuel
Naissance 31 mai 1955 (59 ans)
Muswellbrook (Nouvelle-Galles du Sud, Australie
Activité principale Guitariste, Compositeur
Genre musical Fingerpicking
Instruments Guitare acoustique
Site officiel tommyemmanuel.com

William Thomas "Tommy" Emmanuel AM est un guitariste acoustique australien né le 31 mai 1955 à Muswellbrook (Nouvelle-Galles du Sud, Australie), spécialisé dans le jeu en fingerpicking. Il utilise son incroyable virtuosité pour jouer des genres très variés : pop, folk, jazz, blues, boogie, rock. Il travaille également les reprises et les medleys, par exemple des Beatles (Lady Madonna, Day Tripper, Imagine de John Lennon).

Ayant commencé l'apprentissage de la guitare à 4 ans, il est professionnel à 5 ans dans l'orchestre de ses parents. En 1966 à la mort de son père, il donne des cours de guitare (il a 12 ans). Vers cette époque il gagne un concours national qui assoit sa notoriété[réf. nécessaire].

Sa maîtrise de la guitare, sa prodigieuse habileté et le contact exceptionnel qu'il sait entretenir avec le public lui ont valu des admirateurs dans le monde entier, réputation renforcée par le fait qu'il n'a jamais suivi de cours académiques[1] . Il est reconnu pour son style très technique, mais lui-même ne se prend pas au sérieux, notamment sur scène. Il n'hésite d'ailleurs pas à utiliser et à jouer avec des accessoires (citons des balais de batterie), pour le plus grand plaisir visuel et acoustique de ses fans. C'est aussi un professionnel reconnu des percussions ; il utilise souvent les extraordinaires possibilités de sa guitare pour créer des effets de percussion qui accompagnent son jeu de guitare. Il parcourt le monde en donnant une quantité impressionnante de concerts. Il y a quelques années, il n'hésitait pas à jouer dans des « petites » salles. Il est apprécié tout autant pour sa virtuosité que pour son immense capacité à communiquer avec son public.

Un moment-clé de sa carrière a été sa performance en live avec son frère Phil Emmanuel à l'occasion de la cérémonie de clôture des jeux olympiques qui se sont déroulés à Sydney en 2000, événement qui a été regardé par 1 milliard de personnes.

Tommy Emmanuel est CGP (certified guitar player)[2] , titre décerné par Chet Atkins et n'ayant été reçu que par trois autres personnes dans le monde (Jerry Reed, Steve Wariner et John Knowles) pour sa contribution au développement des techniques de jeu en « fingerpicking ». À ce titre, ses guitares (de la marque australienne Maton) sont ornées sur la douzième case du manche d'une incrustation en nacre formée de ces trois lettres. Comme beaucoup de musiciens virtuoses, il n'a pas appris le solfège, ne lit pas les partitions ni les tablatures[3] .

C'est un véritable show-man qui a amené le finger-picking vers des sommets dans la lignée de virtuoses tels Chet Atkins (son mentor), Merle Travis ou encore le Français Marcel Dadi. Il a joué notamment avec Chet Atkins, Eric Clapton, Georges Martin et John Denver.

Il a été décoré en juin 2010 en tant que membre de l'Ordre d'Australie (AM)

CD
  • 2013 The Colonel & The Governor
  • 2011 All I Want for Christmas
  • 2010 Little By Little
  • 2010 Just Between Frets, avec Frank Vignola
  • 2008 Center Stage, double CD.
  • 2006 The Mystery
  • 2006 Happy Hours, avec Jim Nichols.
  • 2006 Live One
  • 2005 Endless Road
  • 2002 Only
  • 2001 Greatest Hits
  • 2000 Only
  • 1998 Collaboration
  • 1997 The Day Finger Pickers Took Over The World (With Chet Atkins)
  • 1997 Midnight Drive
  • 1996 Can't Get Enough
  • 1995 Classical Gas
  • 1995 Initiation
  • 1994 Back On Terra Firma
  • 1993 The Journey Continues
  • 1993 The Journey
  • 1992 Determination
  • 1990 Dare To Be Different
  • 1987 Up From Down Under
  • 1979 From Out Of Nowhere
DVD
  • 2008 Emmanuel Labor, DVD pédagogique
  • 2007 Live At Her Majesty's Theatre, live en Australie.
  • 2002 Live at sheldon concert hall MB20064DVD Mel Bay Publication, Inc

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Tommy Emmanuel, né guitariste », sur Call way news,‎ 3 juillet 2010 (consulté le 14 avril 2012)
  2. « Tommy Emmanuel: On god and guitars », sur Australian Time.co.uk,‎ 25 mars 2011 (consulté le 14 avril 2012)
  3. Propos confiés à l'auteur lors du CAAS 2009 à Nashville (TN).

Liens[modifier | modifier le code]