Tomas Vaitkus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tomas Vaitkus
Image illustrative de l'article Tomas Vaitkus
Tomas Vaitkus lors des Quatre jours de Dunkerque 2008
Informations
Nom Tomas Vaitkus
Date de naissance 4 février 1982 (32 ans)
Pays Drapeau de la Lituanie Lituanie
Spécialité Sprinter/Rouleur[1]
Équipes amateurs
2002 Vellutex Zoccorinese
Équipes professionnelles
2003-2004
2005-2006
2007
2008-2009
2010
2011
01.2012-04.2012
05.2012-12.2013
Landbouwkrediet
AG2R Prévoyance
Discovery Channel
Astana
RadioShack
Astana
GreenEDGE
Orica-GreenEDGE
Principales victoires
MaillotMundialCrono.PNG Champion du monde du contre-la-montre espoirs 2002

MaillotLituania.PNG Champion de Lituanie sur route 2004, 2008 et 2013
MaillotLituania.PNG Champion de Lituanie du contre-la-montre 2003 et 2004

9e étape du Tour d'Italie 2006

Tomas Vaitkus, né le 4 février 1982 à Klaipėda, est un coureur cycliste lituanien. Il reste chez les professionnels de 2003 à 2013. Outre ses titres nationaux, sa plus belle victoire, il la remporte sur les routes du Tour d'Italie 2006.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 2000, Tomas Vaitkus est Champion du monde de poursuite par équipes juniors, avec Vytautas Kaupas, Sergejus Apionkinas et Simas Raguockas.

En 2001, il participe aux championnats du monde à Lisbonne au Portugal. Il y prend la 24e place du contre-la-montre des moins de 23 ans[2] et abandonne lors de la course en ligne de cette catégorie[3]. Il y participe de nouveau l'année suivante, à Zolder en Belgique. Il y remporte le titre de champion du monde du contre-la-montre espoirs.

Tomas Vaitkus devient coureur professionnel en 2003 dans l'équipe belge Landbouwkrediet. Il remporte le championnat de Lituanie sur route en 2003 et 2004 et du contre-la-montre en 2004. En 2005, il rejoint l'équipe française AG2R Prévoyance. Il gagne avec elle une étape du Tour d'Italie 2006. En 2007, il est recruté par l'équipe Discovery Channel, qui disparait en fin d'année. En 2008, il suit plusieurs coureurs et l'encadrement de cette équipe dans la formation Astana. Il est à nouveau champion de Lituanie sur route. En 2010, il court dans la nouvelle équipe Team RadioShack, créée autour de Lance Armstrong, avec Johan Bruyneel évincé d'Astana. En 2011, Tomas Vaitkus revient chez Astana.

Après une saison décevante, il doit mettre un terme à sa carrière professionnelle, à la fin de l'année 2013. Arrivé chez GreenEDGE en 2012, il entre en conflit avec un des directeurs sportifs, au début de l'année suivante. Dès lors, selon ses allégations, les responsables de son équipe ne veulent plus de lui. Ils ne lui proposent pas de calendrier de courses défini, l'empêchant de s'entraîner correctement. Tomas Vaitkus n'est aligné que dans des courses mineures ou comme dernier homme, lorsqu’un coéquipier manque à l'appel[4]. Ainsi il ne dispute que quarante-quatre jours de course, dont seulement quatre en World Tour[5]. Vaitkus demande l'appui de sa fédération pour compléter son programme et rester compétitif. Ce qui lui permet de remporter la dernière étape du Tour d'Azerbaïdjan et de s'adjuger son cinquième titre national. Il devient même champion de Lituanie de VTT. Après avoir tenté de retrouver une équipe, la situation économique ne lui a pas permis d'intégrer une nouvelle formation. Même si Tomas Vaitkus se voit rester dans le monde du cyclisme, il est tenté par une reconversion dans le sport automobile[4].

Palmarès sur route et classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tomas Vaitkus lors de l'arrivée de la 15e étape du Tour de France 2011.

Tour de France[modifier | modifier le code]

2 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

3 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

1 participation


Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2011 2012 2013
UCI World Tour 195e[6] 202e[7] nc[8]
Légende : nc = non classé

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde juniors[modifier | modifier le code]

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Astana - Programme officiel 2009 » [PDF] (consulté le 20 juin 2011)
  2. (en) « Popovych pops to World Title », sur cyclingnews.com,‎ 12 octobre 2001 (consulté le 30 juin 2011)
  3. (en) « Pate wins Espoirs world title », sur cyclingnews.com,‎ 9 octobre 2001 (consulté le 30 juin 2011)
  4. a et b (es) « Vaitkus se retira y podría cambiar de deporte: “hice lo que pude para seguir” », sur www.ciclismointernacional.com,‎ 6 janvier 2014 (consulté le 1er février 2014)
  5. (es) « Tomas Vaitkus dice adiós: “Entendí que Orica no me quería a bordo” », sur www.biciciclismo.com,‎ 7 janvier 2014 (consulté le 1er février 2014)
  6. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2011 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 décembre 2014)
  7. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 26 novembre 2014)
  8. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 26 novembre 2014)
  9. « Le rapport officiel du cyclisme sur piste des JO 2004, cf p.63 » [PDF], sur www.la84foundation.org (consulté le 28 janvier 2012)
  10. « Le rapport officiel du cyclisme sur piste des JO 2004, cf p.60 » [PDF], sur www.la84foundation.org (consulté le 28 janvier 2012)
  11. « Le rapport officiel du cyclisme sur piste des JO 2004, cf p.65 » [PDF], sur www.la84foundation.org (consulté le 28 janvier 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :