Ramūnas Navardauskas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ramūnas Navardauskas
Image illustrative de l'article Ramūnas Navardauskas
Ramūnas Navardauskas lors de la 20e étape du Tour de France 2011
Informations
Nom Navardauskas
Prénom Ramūnas
Date de naissance 30 janvier 1988 (1988-01-30) (26 ans)
Pays Lituanie Lituanie
Équipe actuelle Garmin-Sharp
Spécialité Contre-la-montre
Équipe amateur
2010 Vélo Club La Pomme Marseille
Équipe professionnelle
2007
2008
2009
2011
01.01.2012-29.06.2012
30.06.2012-
Klaipeda
Ulan
Team Piemonte
Garmin-Cervélo
Garmin-Barracuda
Garmin-Sharp
Principales victoires
3 championnats

MaillotLituania.PNG Champion de Lituanie sur route 2007 et 2011
MaillotLituania.PNG Champion de Lituanie du contre-la-montre 2012
1 étape de grand tour

Tour d'Italie (1 étape)

Ramūnas Navardauskas, né le 30 janvier 1988 à Šilalė, est un coureur cycliste lituanien, membre de l'équipe Garmin-Sharp. En 2007 et 2011, il remporte le championnat de Lituanie sur route.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 2007, Ramūnas Navardauskas est membre de l'équipe continentale belge Klaipeda, qui comprend sept autres coureurs lituaniens et le directeur sportif Arturas Trumpauskas, payés par la ville lituanienne de Klaipėda[1]. Il remporte le championnat de Lituanie sur route à 19 ans. En 2008, il rejoint l'équipe continentale kazakh Ulan en compagnie de Trumpauskas et de cinq des Lituaniens de Klaipeda. Au mois de septembre, il participe au contre-la-montre des moins de 23 ans des championnats du monde sur route, et s'y classe 26e[2]. En 2009, il est recruté par la nouvelle équipe continentale lituanienne Team Piemonte, dirigée par les Italiens Pietro Algeri et son fils Matteo. Cette équipe est cependant dissoute dès le mois d'avril[3],[4].

En 2010, Ramūnas Navardauskas court en France, au Vélo Club La Pomme Marseille, club de Division nationale 1. Il brille sur le calendrier de courses français et termine la saison à la première place du classement de la Fédération française de cyclisme[5]. En Coupe de France des clubs, il est le coureur ayant apporté le plus de points à son équipe[6]. Il se place sur le podium des championnats de Lituanie du contre-la-montre et de la course en ligne et remporte Liège-Bastogne-Liège espoirs. Aux championnats du monde en Australie, toujours dans la catégorie des moins de 23 ans, il est 14e de la course en ligne[7] et 30e du contre-la-montre[8].

Lors de sa première saison professionnelle au sein de l'équipe américaine Garmin-Cervélo, il participe à son premier Tour de France. Lors de la deuxième étape, son équipe remporte le contre-la-montre par équipe, sa première victoire dans un grand tour.

En 2012, pour sa première participation au Tour d'Italie, il remporte le contre-la-montre par équipe avec son équipe Garmin-Barracuda, il s'empare du même coup du maillot rose de leader et il le conserve pendant 2 jours. Il termine finalement 137e du classement général.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

  • 2011 : 157e, vainqueur du contre-la-montre par équipes.
  • 2013 : 120e

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Une nouvelle équipe. », sur dhnet.be,‎ 15 décembre 2006 (consulté le 10 mai 2012)
  2. (en) « Malori brings in first gold for host », sur cyclingnews.com,‎ 23 septembre 2008 (consulté le 4 juillet 2011)
  3. « Le Team Piemonte ne répond plus », sur cyclismag.com,‎ 30 avril 2009 (consulté le 4 juillet 2011)
  4. « Le Team Piemonte perd ses directeurs sportifs », sur cyclismag.com,‎ 26 mars 2009 (consulté le 4 juillet 2011)
  5. « Classement FFC : Navardauskas 1er », sur directvelo.com,‎ 30 septembre 2010 (consulté le 4 juillet 2011)
  6. « 6 septembre 2009 », sur directvelo.com,‎ Navardauskas aurait terminé 8e club ! (consulté le 4 juillet 2011)
  7. (en) « Australia's Matthews grabs home turf title », sur cyclingnews.com,‎ 1er octobre 2010 (consulté le 4 juillet 2011)
  8. (en) « Phinney claims rainbow bands for USA », sur cyclingnews.com,‎ 29 septembre 2010 (consulté le 4 juillet 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :