Équipe cycliste Discovery Channel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Discovery Channel Pro Cycling Team
{{#if:
Image illustrative de l'article Équipe cycliste Discovery Channel
Informations
Code UCI DSC
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Création 1995
Disparition 2007
Marque de cycles Trek
Encadrement
Manager général Bill Stapleton
Manager sportif Johan Bruyneel
Ancien(s) nom(s)
1990-1993
1995
1996-2002
2003-2004
2005-2007
Subaru-Montgomery
Montgomery Bell-US Postal Service
US Postal Service
US Postal Service-Berry Floor
Discovery Channel

L'Équipe cycliste Discovery Channel est une équipe cycliste américaine de cyclisme professionnel sur route. Issue d'une équipe amateur créé en 1988 et lancée au niveau professionnel en 1991, elle a connu plusieurs noms, suivant ses sponsors principaux : Subaru de 1990 à 1993, Montgomery en 1995, le United States Postal Service de 1996 à 2004, et Discovery Channel de 2005 à 2007. Dirigée durant cette période et jusqu'à sa dispation par Johan Bruyneel, elle a connu des succès importants, dont le Tour de France 2007, gagné par Alberto Contador, le Tour d'Espagne 2001 par Roberto Heras, le Tour d'Italie 2005 par Paolo Savoldelli.

En 2012, l'agence américaine antidopage (USADA) conclut une enquête commencée en 2009. Elle décrit dans son rapport d'enquête les pratiques et l'organisation du dopage au sein de l'équipe, ce qu'elle considère être « le programme de dopage le plus sophistiqué, professionnel et réussi, jamais vu dans l’histoire du sport ». Sur la base des éléments rassemblés durant cette enquête, elle prononce la suspension à vie de Lance Armstrong et le retrait des résultats qu'il a obtenu avec cette équipe, dont ses sept Tours. Une suspension à vie des médecins et membres de l'encadrement de l'équipe est également prononcée par l'USADA, ainsi que des suspensions de six mois et retraits de résultats de coureurs ayant avoué des pratiques de dopage.

Histoire de l'équipe[modifier | modifier le code]

1988-1993 : de Montgomery à Subaru[modifier | modifier le code]

En 1988, Eddie Borysewicz fonde son équipe amateur aux États-Unis, après avoir quitté le poste d'entraîneur de l'équipe nationale. Cette équipe est sponsorisée par Sunkyong, société coréenne du secteur électronique. Celle-ci ne prolonge pas son partenariat. Borysewicz convainc Thom Weisel, PDG de Montgomery Securities, de financer son équipe. Weisel est un passionné de cyclisme, courant en catégorie master, entraîné par Borysewicz, et qui rêve d'avoir une équipe disputant le Tour de France. L'équipe Montgomery-Avenir est lancée en 1989.

En 1990, un nouveau sponsor les rejoint : le constructeur automobile japonais Subaru. Borysewicz dispose alors d'un budget de 600 000 dollars et est à la tête d'une équipe de 15 coureurs, dont le champion olympique de 1984 Steve Hegg, le champion des États-Unis Bart Bowen, et le jeune Lance Armstrong. L'équipe devient professionnelle en 1991, sauf Armstrong qui prépare les Jeux olympiques de 1992. À l'exception de quelques courses européennes en avril et en août, le calendrier de l'équipe est constitué de compétitions américaines.

En 1992, le budget atteint 1 million de dollars. L'équipe est profondément renouvelée et dispute davantage de courses européennes. Elle manque par ailleurs la principale course américaine, le Tour DuPont, en raison d'un litige sur les frais de participation. Bart Bowen remporte le Herald Sun Tour et le titre de champion des États-Unis. L'année suivante, le budget de l'équipe est doublé en vue de participer au Tour de France. L'effectif connaît à nouveau d'importants changements et les frères Marc et Yvon Madiot sont recrutés. L'équipe Subaru-Montgomery monte à la 21e place du classement FICP, qui lui permet de participer aux épreuves de la Coupe du monde et de bénéficier d'une invitation au Tour. Elle obtient de bons résultats en mai et juin. Au Tour DuPont, Wiebren Veenstra glane deux victoires d'étapes et le classement du sprint pour et Atle Kvålsvoll prend la troisième place du classement général. Miguel Arroyo est quatrième de la Classique des Alpes et neuvième du Critérium du Dauphiné libéré. Cezary Zamana est neuvième de cette course dont il remporte une étape, après une troisième place au Tour d'Armorique. L'organisation du Tour propose à Subaru-Montgomery de participer à leur course en formant une équipe mixte avec l'équipe française Chazal, d'un niveau inférieur. La direction de Subaru-Montgomery décline cette offre et l'équipe ne participe pas au Tour. En août, Bo-Andre Namtvedt se classe troisième du Tour de Grande-Bretagne et sixième de la Clasica San Sebastian, manche de la coupe du monde. En fin de saison, Subaru décide de mettre fin à son partenariat[1],[2].

De Montgomery à l'US Postal[modifier | modifier le code]

L'équipe n'existe plus en 1994. Weisel conserve cependant son ambition et Montgomery poursuit son engagement. Avec un investissement personnel de Weisel et le sponsoring d'un équipementier, l'équipe Montgomery Bell apparaît en 1995, dotée d'un budget modeste. Seuls deux coureurs de la période Subaru y sont présents : Darren Baker et Nate Reiss. Mark Gorski, qui travaille jusque là avec USA Cycling, arrive à la de l'équipe[3],[2].

Tandis que Borysewicz dirige l'équipe sur les compétitions américaines, Gorski, assisté de Dan Osipow cherche un nouveau sponsor pour 1996. Il le trouve durant l'été : l'US Postal Service s'engage pour trois ans, avec une prévision d'augmentation du budget pour les deuxième et troisième années. L'objectif est de participer au Tour de France en 1998. La saison 1996 doit permettre de former et de faire progresser un groupe de jeunes coureurs. L'effectif comprend alors notamment les américains Tyler Hamilton et Marty Jemison, déjà présents en 1995. Les sprinters Remigius Lupeikis et Sven Teutenberg et les Polonais Dariusz Baranowski et Tomasz Brożyna sont recrutés, ainsi que Andrew Hampsten. Le vainqueur du Tour d'Italie 1988 effectue sa dernière saison en tant que coureur professionnel. Sa présence facilite l'invitation de l'équipe à des courses européennes. L'US Postal participe ainsi aux Pays-Bas au Teleflex Tour. Hamilton remporte l'épreuve ainsi qu'une étape ; Teutenberg est également vainqueur d'étape. Ce dernier gagne également une étape du Tour DuPont, dont Hamilton prend la troisième place finale et Hampsten la sixième. Quelques semaines plus tard, Eddy Gragus devient champion des États-Unis. L'US Postal rencontre cependant des difficultés sur des courses de niveau supérieur, comme le Tour de Suisse où seuls 3 coureurs de l'équipe parviennent au terme de la compétition[4],[2].

À la fin de l'année, Borysewicz quitte l'équipe. Il est remplacé en 1997 par Johnny Weltz, issu de l'équipe Motorola, qui disparaît, et meilleur connaisseur du circuit européen et plus expérimenté au niveau professionnel que Borysewicz. Le Russe Viatcheslav Ekimov devient le leader de l'équipe en remplacement de Hampsten. D'autres recrutements interviennent, dont ceux de George Hincapie, Adriano Baffi ou Jean-Cyril Robin. Ekimov se classe quatrième de Paris-Nice en remportant le contre-la-montre final, troisième de la Semaine catalane avec également une victoire d'étape, et dixième du Tour des Flandres. Sa performance au Critérium du Dauphiné libéré assure à l'équipe une invitation au Tour de France : il termine huitième après avoir gagné deux étapes et été leader de la course pendant quatre jour. Robin se classe 15e du Tour, et Baffi est trois fois parmi les dix premiers d'étapes[2]. Les neuf coureurs US Postal parviennent au terme de la course.

En octobre 1997, Weisel parvient à recruter l'ancien champion du monde et vainqueur d'étape du Tour de France Lance Armstrong qui, guéri d'un cancer, souhaite reprendre la compétition.

1996-2004 - US Postal[modifier | modifier le code]

  • En 1996, US Postal devient principal sponsor de l'ancienne formation Montgomery Bell, managée par Mark Gorski, et dans laquelle débute Tyler Hamilton. Elle engage alors un célèbre coureur américain : Andrew Hampsten. Il termine 6e du Dupont Tour.
  • En 1997, suite à l'arrêt de Motorola (principale formation américaine), l'équipe US Postal recrute quelques coureurs de talents, comme George Hincapie, et un directeur sportif Johnny Weltz. Elle embauche également le rouleur Russe Viatcheslav Ekimov.

1998[modifier | modifier le code]

Arrivée dans l'équipe du français Jean-Cyril Robin, mais surtout de Lance Armstrong, convalescent, qui termine 4e du Tour d'Espagne.

1999[modifier | modifier le code]

Johan Bruyneel, ancien coureur, devient le nouveau directeur sportif. Cette même année, Lance Armstrong remporte son premier Tour de France. À partir de cette année, l'équipe qui l'accompagne lors de ses victoires sur le Tour est surnommée le « Train bleu ».

2000[modifier | modifier le code]

Arrivée de Levi Leipheimer et de Cédric Vasseur.

2001[modifier | modifier le code]

Armstrong fait venir Roberto Heras, Víctor Hugo Peña, et José Luis Rubiera.

2002, Armstrong et un quatrième succès[modifier | modifier le code]

Tyler Hamilton, Levi Leipheimer et Cédric Vasseur s'en vont tandis que Floyd Landis, Pavel Padrnos et le jeune Belge Tom Boonen arrivent. Boonen se fait remarquer en terminant 3e de Paris-Roubaix. Armstrong remporte le Critérium du Dauphiné libéré et un 4e Tour de France grâce à une domination qui se traduit par quatre victoires d'étape. Heras termine 2e du Tour d'Espagne, déposédé du maillot or par Aitor González le dernier jour.

2003, le 5ème Tour d'Armstrong et la Vuelta d'Heras[modifier | modifier le code]

Boonen, 3ème de Paris-Roubaix l'année précédente, part chez QuickStep. Armstrong remporte un second Critérium du Dauphiné libéré puis difficilement, un 5ème Tour de France dans un grand duel avec Jan Ullrich. En fin de saison, Roberto Heras remporte le Tour d'Espagne.

2004, le sixième Tour d'Armstrong[modifier | modifier le code]

Roberto Heras part chez Liberty Seguros et José Azevedo arrive en provenance de ONCE. Armstrong déçoit sur le Critérium du Dauphiné libéré remporté par Iban Mayo et est pronostiqué battu dans l'optique du Tour. Un mois plus tard, Armstrong remporte un 6e Tour de France, record du genre. Il écrase la course en remportant également 5 étapes en plus du contre-la-montre par équipes remporté par l'US Postal. Azevedo termine 5e du classement général. Armstrong remporte également le Tour de Géorgie.

2005-2007 - Discovery Channel[modifier | modifier le code]

En 2005, l'équipe change à nouveau de sponsor. C'est désormais la chaine de télévision américaine Discovery Channel qui sponsorise l'équipe. Arrivée de Yaroslav Popovych et Paolo Savoldelli (qui remporte le Tour d'Italie). Cette même année, Lance Armstrong remporte son 7e Tour de France(il lui sera retiré). Il prend sa retraite à la fin de la saison 2005. En novembre 2006, Ivan Basso est engagé pour être le nouveau leader de la Discovery Channel pour la saison 2007 avec objectif le doublé Giro - Tour de France malgré son implication dans l'affaire Puerto. Mais le 8 décembre, le ProTour décide de bannir l'équipe de son organisation du fait de ce recrutement. Le 30 avril dernier, 2 jours avant de comparaitre devant le Comité olympique italien, Ivan Basso est renvoyé de l'équipe. Le nouveau leader est Levi Leipheimer.

À la fin de la saison 2007, l'équipe Discovery Channel disparaitra des pelotons : Johan Bruyneel a annoncé le 10 août 2007 la dissolution de l'équipe. À cause du climat de suspicion de dopage et particulièrement vis-à-vis de certaines équipes, notamment la sienne, le manager belge n'a pas pu trouver de nouveau sponsor capable d'assurer la pérennité de son équipe.

Dopage[modifier | modifier le code]

En août 2012, l'agence antidopage américaine (USADA) prononce des sanctions pour des infractions à la réglementation antidopage à l'encontre de plusieurs anciens coureurs et membres de l'encadrement de l'équipe. Elle prononce notamment une suspension à vie de Lance Armstrong, ainsi que le retrait de ses sept victoires au Tour de France.

Les sanctions et retraits de résultats prononcés par l'USADA sont l'aboutissement d'une enquête commencée en 2009, et qui a connu une accélération en février 2012, après l'abandon d'une enquête fédérale visant Lance Armstrong[5].

En octobre, l'USADA publie son rapport d'enquête. Elle y décrit les pratiques et l'organisation du dopage au sein de l'équipe, ce qu'elle considère être « le programme de dopage le plus sophistiqué, professionnel et réussi, jamais vu dans l’histoire du sport »[6],[7].

Principaux coureurs[modifier | modifier le code]

Ce tableau présente les résultats obtenus au sein de l'équipe par une sélection de coureurs qui se sont distingués soit par le rôle de leader ou de capitaine de route qui leur a été attribué pendant tout ou partie de leur passage dans l'équipe, soit en remportant une course majeure pour l'équipe, soit encore par leur place dans l'histoire du cyclisme en général.

Principaux coureurs de l'équipe classés par année d'arrivée
Nom Naissance Nationalité Arrivée Départ Résultats
Tyler Hamilton 1971 Drapeau des États-Unis États-Unis 1995 2001 Critérium du Dauphiné libéré (2000)
Andrew Hampsten 1962 Drapeau des États-Unis États-Unis 1996 1996
Jean-Cyril Robin 1969 Drapeau de la France France 1997 1998 6e du Tour de France (1998)
Viatcheslav Ekimov 1966 Drapeau de la Russie Russie 1997
2000
1998
2004
Champion de Russie sur route (1997)
médaille d'or, Jeux olympiques Champion olympique du contre-la-montre[8] (2000, 2004[9])
3e de Paris-Roubaix (2003)
George Hincapie 1973 Drapeau des États-Unis États-Unis 1997 2007 Champion des États-Unis sur route (1998, 2006)
1 étape du Tour de France (2005)
2e de Paris-Roubaix (2005)
3e du Tour des Flandres (2006)
Jonathan Vaughters 1973 Drapeau des États-Unis États-Unis 1998 1999 2e du Critérium du Dauphiné libéré (1999)
Lance Armstrong 1971 Drapeau des États-Unis États-Unis 1998 2005
Levi Leipheimer 1973 Drapeau des États-Unis États-Unis 2000
2007
2001
2007
3e du Tour d'Espagne (2001)
1 étape du Tour de France (2007)
3e du Tour de France (2007)
Champion des États-Unis sur route (2007)
Roberto Heras 1974 Drapeau de l'Espagne Espagne 2001 2003 Tour d'Espagne (2003)
Floyd Landis 1975 Drapeau des États-Unis États-Unis 2001 2004
David Zabriskie 1979 Drapeau des États-Unis États-Unis 2001 2004 Champion des États-Unis du contre-la-montre (2004)
1 étape du Tour d'Espagne (2004)
Tom Boonen 1980 Drapeau de la Belgique Belgique 2002 2002 3e de Paris-Roubaix (2002)
Max Van Heeswijk 1973 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 2003 2006 1 étape du Tour d'Espagne (2005)
Ryder Hesjedal 1980 Drapeau du Canada Canada 2004 2005
José Azevedo 1973 Drapeau du Portugal Portugal 2004 2006 5e du Tour de France (2005)
Stijn Devolder 1979 Drapeau de la Belgique Belgique 2004 2007 Champion de Belgique sur route (2007)
Leif Hoste 1977 Drapeau de la Belgique Belgique 2005 2006 Champion de Belgique du contre-la-montre (2006)
2e du Tour des Flandres (2006)
Paolo Savoldelli 1973 Drapeau de l'Italie Italie 2005 2006 Tour d'Italie (2005)
2 étapes du Tour d'Italie (2005, 2006)
1 étape du Tour de France (2005)
Yaroslav Popovych 1980 Ukraine Ukraine 2005 2007 1 étape du Tour de France (2006)
Ivan Basso 1977 Drapeau de l'Italie Italie 2007 2007
Alberto Contador 1982 Drapeau de l'Espagne Espagne 2007 2007 Tour de France (2007)
Paris-Nice (2007)


Le tableau suivant liste les coureurs ayant participé aux sept Tours de France remportés par Lance Armstrong de 1999 à 2005, avant qu'il n'en soit disqualifié.

Nom Nationalité Participations
Frankie Andreu Drapeau des États-Unis États-Unis 1999, 2000
Lance Armstrong Drapeau des États-Unis États-Unis 1999, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004, 2005
José Azevedo Drapeau du Portugal Portugal 2004, 2005
Manuel Beltrán Drapeau de l'Espagne Espagne 2003, 2004, 2005
Pascal Derame Drapeau de la France France 1999
Viatcheslav Ekimov Drapeau de la Russie Russie 2000, 2001, 2002, 2003, 2004
Tyler Hamilton Drapeau des États-Unis États-Unis 1999, 2000, 2001
Roberto Heras Drapeau de l'Espagne Espagne 2001, 2002, 2003
George Hincapie Drapeau des États-Unis États-Unis 1999, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004, 2005
Benoît Joachim Drapeau du Luxembourg Luxembourg 2000, 2002
Steffen Kjærgaard Drapeau de la Norvège Norvège 2000, 2001
Floyd Landis Drapeau des États-Unis États-Unis 2002, 2003, 2004
Kevin Livingston Drapeau des États-Unis États-Unis 1999, 2000
Peter Meinert-Nielsen Drapeau du Danemark Danemark 1999
Benjamín Noval Drapeau de l'Espagne Espagne 2004, 2005
Pavel Padrnos Drapeau de la République tchèque République tchèque 2002, 2003, 2005
Víctor Hugo Peña Drapeau de la Colombie Colombie 2001, 2002, 2003, 2004
Yaroslav Popovych Ukraine Ukraine 2005
José Luis Rubiera Drapeau de l'Espagne Espagne 2001, 2002, 2003, 2004, 2005
Paolo Savoldelli Drapeau de l'Italie Italie 2005
Christian Vande Velde Drapeau des États-Unis États-Unis 1999, 2001
Jonathan Vaughters Drapeau des États-Unis États-Unis 1999
Cédric Vasseur Drapeau de la France France 2000

Palmarès et classements[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Classiques

Courses par étapes

Classements UCI[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1998, les équipes cyclistes sont classées par l'UCI dans une division unique. En 1999 le classement UCI par équipes est divisé entre GSI, GSII et GSIII[10]. L'équipe US Postal a fait partie des GSI jusqu'en 2004. Les classements détaillés ci-dessous pour cette période sont ceux de la formation US Postal en fin de saison. Les coureurs demeurent en revanche dans un classement unique[11].

Année Classement par équipes Meilleur coureur au classement individuel
1995 38e Darren Baker (371e)
1996 23e Tomasz Brożyna (152e)
1997 16e Viatcheslav Ekimov (15e)
1998 15e Lance Armstrong (25e)
1999 13e Lance Armstrong (7e)
2000 11e Lance Armstrong (4e)
2001 9e Lance Armstrong (4e)
2002 3e Lance Armstrong (2e)
2003 10e Lance Armstrong (8e)
2004 6e Lance Armstrong (7e)


À compter de 2005, l'équipe devenue Discovery Channel intègre le ProTour. Le tableau ci-dessous présente les classements de l'équipe sur ce circuit, ainsi que son meilleur coureur au classement individuel[12].

Année Classement par équipes Meilleur coureur au classement individuel
2005 8e Lance Armstrong (5e)
2006 4e George Hincapie (14e)
2007 7e Alberto Contador (3e)

Saisons précédentes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Ballester, David Walsh, L.A. Confidentiel, p153-154
  2. a, b, c et d « Team US Postal Service », sur cyclingnews.com,‎ 2000 (consulté le 6 novembre 2009)
  3. Pierre Ballester, David Walsh, L.A. Confidentiel, p154
  4. Pierre Ballester, David Walsh, L.A. Confidentiel, p155
  5. « Landis, l'homme clé », sur lequipe.fr,‎ 11 octobre 2012 (consulté le 11 octobre 2012)
  6. « Dopage : le rapport qui accable Armstrong rendu public », sur lesoir.be,‎ 11 octobre 2012 (consulté le 11 octobre 2012)
  7. « Dopage: les preuves contre Armstrong sont «accablantes» », sur lesoir.be,‎ 10 octobre 2012 (consulté le 11 octobre 2012)
  8. Résultats obtenus en équipe nationale
  9. Après déclassement de Tyler Hamilton
  10. Voir l'article Cyclisme sur route (Organisation du cyclisme sur route mondial).
  11. Classements UCI 2007 et archives des années 1995 à 2006 (Site internet officiel de l'UCI).
  12. Classements de l'UCI ProTour, sur le site de l'UCI ProTour (consulté le 14 mars 2008).

Bibliographie[modifier | modifier le code]