Tom Pryce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pryce.

Thomas Maldwyn Pryce

{{{alternative}}}

Mémorial de Tom Pryce.

Date de naissance 11 juin 1949
Lieu de naissance Ruthin, Pays de Galles, Royaume-Uni
Date de décès 5 mars 1977 (à 27 ans)
Lieu de décès Drapeau de l'Afrique du Sud Johannesburg, province de Gauteng, Afrique du Sud
Nationalité Drapeau de Grande-Bretagne Britannique
Années d'activité 1974–1977
Qualité Pilote automobile
Équipe Token
Shadow
Nombre de courses 42
Pole positions 1
Podiums 2

Thomas Maldwyn Pryce dit Tom Pryce est un pilote automobile gallois, né le 11 juin 1949 à Ruthin, Pays de Galles et mort le 5 mars 1977 à 27 ans, lors d'un accident survenu au Grand Prix d'Afrique du Sud sur le Circuit de Kyalami près de Johannesburg. En 42 Grands Prix, Tom Pryce a marqué 19 points, réalisé 1 pole position et 3 meilleurs tours en course.

Biographie[modifier | modifier le code]

Thomas Pryce commence professionnellement sa carrière automobile en 1970 lorsqu'il remporte le premier prix (une Lola de Formule Ford 1600) d'une compétition du Daily Express. En 1971, il court en Formule Ford, en Formule 100, puis en Formule Super Vee, où il remporte le titre national. En 1972, il dispute le championnat de Formule 3 et remporte la première épreuve du championnat Shell disputée à Brands Hatch. En 1973, il passe en Formule 2 avec l'écurie Rondel de Ron Dennis. Il termine cinquième à Mantorp, puis se classe second au Norisring. En 1974, Ron Dennis envisage de courir en Formule 1 avec Pryce et commande une étude à Ray Jessop : faute du soutien de Motul, Dennis doit abandonner ce projet, qui sera néanmoins repris par Tony Vlassopoulo et Ken Grob sous le nom Token Racing.

Tom ne reste pas en Formule 2 avec Dennis mais débute en F1 hors-championnat du monde, lors du BRDC International Trophy, puis en championnat du monde, en Belgique, au volant de la nouvelle Token RJ02. Ces deux courses se soldent par deux abandons. Il n'obtient pas l'autorisation de s'aligner au Grand Prix de Monaco car il est jugé trop inexpérimenté : il décide alors de disputer la course de Formule 3 et prend sa revanche en la gagnant. À la suite de sa belle performance en Principauté, il est engagé par l'équipe Shadow. Très vite, il montre ses talents, en se qualifiant troisième avec la DN3 lors du Grand Prix de France, puis en glanant son premier point au Nürburgring. Il dispute 9 Grands Prix du championnat 1974 et son point lui permet de se classer dix-huitième du championnat pilote.

Tom Pryce pilotant une Shadow DN5 au Grand Prix des États-Unis 1975.
Tom Pryce sur Shadow DN5 à Watkins Glen en 1975.

En 1975, toujours chez Shadow, il commence la saison en beauté au volant de la DN5, avec une victoire à la Race of Champions, une épreuve hors-championnat disputée à Brands Hatch. A Monaco, il décroche une première ligne aux côtés de Niki Lauda. Sur sa lancée, il arrache la pole position en Grande-Bretagne et mènera la course pendant deux tours. Enfin, en Autriche, il monte sur son premier podium en championnat du monde. Tom termine dixième du championnat en ayant inscrit 8 points en 14 Grands Prix.

L'année suivante, encore chez Shadow, au volant de la DN5, il commence la saison en fanfare avec un nouveau podium : troisième lors de la course inaugurale au Brésil. Il termine par contre seulement sixième de la Race of Champions mais se classe quatrième du Grand Prix de Grande-Bretagne. Au volant de la nouvelle DN8, Tom se qualifie en troisième position à Zandvoort où il termine à nouveau quatrième. Il finit la saison avec plus de points que l'année précédente (10 points) mais rétrograde d'une place au championnat (onzième à égalité de points avec Ronnie Peterson).

En 1977, il poursuit chez Shadow au volant de la DN8 étrennée l'année précédente. La saison ne démarre pas aussi bien qu'il l'aurait espéré : il termine le Grand Prix d'Argentine non classé, avec huit tours de retard sur Jody Scheckter. Au Brésil, alors qu'il s'est extirpé de la douzième place sur la grille pour conquérir la seconde place en course, le moteur de sa Shadow explose en vue de l'arrivée. Puis vient la course sud-africaine.

Le coéquipier de Pryce, Renzo Zorzi, vient d'immobiliser sa monoplace sur le bord de la piste à la suite d'une rupture moteur. Il parvient à éteindre un début d'incendie lorsque des commissaires remarquent l'incident. Zorzi leur fait signe que tout va bien mais les commissaires traversent imprudemment la piste avec des extincteurs. Malheureusement ils ne voient pas, à cause d'un dévers de la piste, que Pryce arrive à pleine vitesse en prenant l'aspiration de Hans-Joachim Stuck. Stuck parvient à les éviter mais Pryce n'en a pas le temps et fauche le deuxième commissaire, Fraderick Janssen van Juuren. Pryce est heurté de plein fouet au visage par l'extincteur du commissaire. Casque arraché, il est tué sur le coup, de même que le commissaire. De manière macabre, la voiture de Pryce continuera sa course folle tout au long de la ligne droite avant de heurter la voiture de Jacques Laffite.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique des résultats de Tom Pryce en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Points inscrits Classement
1974 Token Racing
UOP Shadow Racing Team
RJ 02
DN3
Cosworth V8 Firestone
Goodyear
9 1 19e
1975 UOP Shadow Racing Team DN3B
DN5
Cosworth V8 Goodyear 14 8 10e
1976 Shadow Racing Team
Shadow Racing with Tabatip
DN5B
DN8
Cosworth V8 Goodyear 16 10 12e
1977 UOP Shadow Racing Team DN8 Cosworth V8 Goodyear 3 0 Nc.