Shadow DN5

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Shadow DN5
Shadow DN5B

Shadow DN5

Shadow DN5 (ex-Tom Pryce) en exhibition à Mallory Park en 2009

Présentation
Équipe UOP Shadow Racing Team
Constructeur Drapeau des États-Unis Shadow Racing Cars
Année du modèle 1975 (DN5)
1976 (DN5B)
Concepteurs Tony Southgate
Dave Wass
Spécifications techniques
Châssis monocoque en aluminium
Suspension avant Ressort/Fourche/Culbuteur/Cables
Suspension arrière Ressort/Fourche/Culbuteur/Cables
Nom du moteur Ford Cosworth DFV V8
Cylindrée 2 993 cm³
Configuration 8 cylindres en V à 90°
Boîte de vitesses Hewland TL 200
Nombre de rapports 5 + marche arrière
Dimensions et Poids Empattement : 2667 mm
Voie avant : 1499 mm
Voie arrière : 1575 mm
Poids : 589/590 kg
Carburant UOP
Pneumatiques Goodyear
Partenaires Valvoline
Histoire en compétition
Pilotes Drapeau de la France Jean-Pierre Jarier
Drapeau du Royaume-Uni Tom Pryce
Drapeau de l'Italie Renzo Zorzi
Début Grand Prix automobile d'Argentine 1975
Courses Victoires Pole Meilleur tour
14 + 18 0 3 1
Championnat constructeur 6e (1975)
8e (1976)
7e (1977)
Championnat pilote Jean-Pierre Jarier : 18e (1975)
Tom Pryce : 10e (1975) 12e (1976)
Renzo Zorzi : 21e (1977)

Chronologie des modèles (1975-1976-1977)

La Shadow DN5 est une monoplace de Formule 1 engagée en Championnat du monde de Formule 1 1975 par l'écurie UOP Shadow Racing Team. La Shadow DN5B est engagée en Championnat du monde de Formule 1 1976 et Championnat du monde de Formule 1 1977.

Historique[modifier | modifier le code]

La DN5, comme la plupart des autres Shadow de Formule 1, utilise le moteur Ford-Cosworth DFV, qui développe 490 chevaux. Cependant, au Grand Prix d'Autriche, Jarier pilote une autre voiture, la DN7, équipée d'un moteur V12 Matra de 550 chevaux. L'empattement a dû être sensiblement allongé pour s’adapter au moteur français plus grand et également plus cher, ce qui explique en raison de problèmes budgétaires que la DN7 ne soit construite qu’en un seul exemplaire. La DN7 manque de fiabilité et après deux Grand Prix, Jarier retrouve la DN5 avec laquelle il signe deux nouvelles pole positions en fin de saison.

Tom Pryce fait preuve de son talent en remportant la Race of Champions de Brands Hatch, courue hors championnat. Il signe également la pole position à Silverstone et un podium en Autriche. Shadow, avec 9,5 points finit sixième du championnat des constructeurs, Pryce terminant dixième du classement des pilotes avec 8 points, Jarier se classant seulement dix-huitième.

En 1977, l’Italien Renzo Zorzi remplace Jarier au volant d'une DN5B mais sera à son tour remplacé en cours de saison par son compatriote Riccardo Patrese. Les DN5B et DN8 inscrivent un total de 24 points (mais 23 seulement sont comptabilisés et 1 seul est à mettre au crédit de la DN5B) et permettent à Shadow de se classer septième du championnat des constructeurs.