Diocèse suburbicaire de Palestrina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Diocèse suburbicaire de Palestrina
(it) Diocesi suburbicaria di Palestrina
Image illustrative de l'article Diocèse suburbicaire de Palestrina
Façade de la cathédrale di Sant'Agapito martire de Palestrina
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Église catholique
Rite liturgique romain
Type de juridiction diocèse suburbicaire
Création IVe siècle
Affiliation Église latine
Province ecclésiastique Rome (Latium)
Siège Palestrina
Conférence des évêques italienne (CEI)
Titulaire actuel Mgr Domenico Sigalini
Langue(s) liturgique(s) italien
Calendrier grégorien
Paroisses 49
Prêtres 81
Religieux 43
Religieuses 178
Superficie 380 km2
Population totale 88 000 (2004)
Population catholique 87 600 (2004)
Pourcentage de catholique 99,5 %
Site web www.diocesipalestrina.it/sito/
Image illustrative de l'article Diocèse suburbicaire de Palestrina
Localisation du diocèse
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org
diocèse suburbicaire
'
Image illustrative de l'article Diocèse suburbicaire de Palestrina
Création 313
Titulaire actuel José Saraiva Martins
cardinal-évêque
Date de nomination 24 février 2009

Le diocèse suburbicaire de Palestrina (en italien : diocesi suburbicaria di Palestrina) est un des sept diocèses suburbicaires de l'Église catholique.

Il est, à la fois, une Église particulière, suffragante du diocèse de Rome, et un titre cardinalice, réservé à un des évêques-cardinaux composant l'ordre épiscopal du Collège cardinalice.

Son siège est la cathédrale di Sant'Agapito martire de Palestrina.

Territoire[modifier | modifier le code]

Églises particulières limitrophes du diocèse suburbicaire de Palestrina
Diocèse de Rome Diocèse de Tivoli
Diocèse suburbicaire de Frascati diocèse suburbicaire de Palestrina Diocèse d'Anagni-Alatri
Diocèse suburbicaire de Velletri-Segni

Le diocèse de Palestrine confine : au nord, avec le diocèse de Rome et celui de Tivoli ; à l'est, avec le diocèse d'Anagni-Alatri ; au sud, avec le diocèse suburbicaire de Velletri-Segni ; et, à l'ouest, avec le diocèse suburbicaire de Frascati.

Le territoire diocésain s'étend sur les communes de Bellegra, Capranica Prenestina, Castel San Pietro Romano, Cave, Gallicano nel Lazio, Genazzano, Labico, Olevano Romano, Palestrina, Paliano, Pisoniano, Rocca di Cave, Rocca Santo Stefano, Roiate, San Cesareo, San Vito Romano, Serrone, Zagarolo.

L'ensemble compte 49 paroisses.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier évêque de Palestrina est Second (Secundus), présent au concile de Rome de 313.

Dans l'Antiquité tardive, après 502, le siège épiscopal de Subaugusta est supprimé et son territoire incorporé à celui de Palestrina.

Au haut Moyen Âge, après 879, le siège épiscopal de Gabies est supprimé et son territoire incorporé à celui de Palestrina.

Par la constitution apostolique Apostolicae Romanorum Pontificum du 15 avril 1910[1], le pape Pie X, considérant que les cardinaux-évêques ne peuvent assurer leur double charge d'évêque et de cardinal, prescrit que les diocèses suburbicaires auraient des évêques dits suffragants, qui assureraient les fonctions épiscopales. Mais, par la constitution apostolique Ex actis tempore du 1er février 1915[2], le pape Benoît XV abroge la Apostolicae Romanorum Pontificum.

Par la Suburbicarii Sedis du 11 avril 1962[3], le pape Jean XXIII rétablit, en l'adaptant, l'Apostolicae Romanorum Pontificum : depuis, le cardinal-évêque de Palestrina est l'évêque titulaire du siège suburbicaire et le diocèse de Palestrina est administré par un évêque diocésain — dits résidentiels jusqu'en 1983.

Sous le pontificat de Jean-Paul II, par le décret Venerabilis Abbatia Sublacensis du 16 juillet 2002[4], la Congrégation pour les évêques réduit la juridiction de l'abbaye territoriale de Subiaco à l'abbaye bénédictine et incorpore au diocèse suburbicaire de Palestrina deux paroisses de Bellegra, deux paroisses de Roiate et un paroisse de Rocca Santo Stefano.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (la) Constitution apostolique Apostolicae Romanorum Pontificum du 15 avril 1910, dans Acta Apostolicae Sedis (AAS), vol. II, pp. 277-281 (consulté le 22 décembre 2013)
  2. (la) Constitution apostolique Ex actis tempore du 1er février 1915, dans AAS, vol. VII, pp. 229-231 (consulté le 22 décembre 2013)
  3. (la) Suburbicarii Sedis du 11 avril 1962, dans AAS, vol. LIV (1962), pp. 252-256 (consulté le 22 décembre 2013)
  4. (la) Décret Venerabilis Abbatia Sublacensis du 16 juillet 2002, dans AAS, vol. XCIV (2002), n° 12 (6 décembre 2002), pp. 761-763 (consulté le 22 décembre 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur l'Église particulière
Sur le titre cardinalice