Thorax

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir poitrine.
Le thorax chez l'homme et la fourmi.

Le thorax est une région anatomique de certains animaux vertébrés ou arthropodes. Chez l'homme et les mammifères, c'est la région située entre le cou et l'abdomen. Il comporte la cage thoracique, qui contient notamment le cœur et les poumons. Chez l'homme, il est également appelé poitrine.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le mot « thorax » du grec θώραξ signifiant « cuirasse », puis « torse » à partir d’Hippocrate.

Mammifères[modifier | modifier le code]

Cette région, chez l’homme et les mammifères, est la partie supérieure (ou antérieure) du tronc comprise entre le cou et l’abdomen. La région du thorax peut aussi être définie comme la région dans laquelle se trouvent les côtes. Chez l'homme, le thorax commence sous la clavicule au niveau de la première côte et se termine avec la douzième côte.

Chez l'Homme[modifier | modifier le code]

Composante squelettique[modifier | modifier le code]

Région supérieure du tronc, le thorax est limité en haut par la ceinture scapulaire et la première paire de côtes, en arrière par le rachis thoracique et l'arc postérieur des côtes, latéralement par les côtes, et en avant par le plastron sterno-costal. Ainsi se trouve délimitée une véritable cage osseuse dite cage thoracique, avec les côtes en guise de barreaux, protégeant de ce fait les viscères qu'elle contient.

Les membres supérieurs sont appendus au thorax via la ceinture scapulaire.

Composante viscérale[modifier | modifier le code]

Le thorax contient les poumons, reposant chacun d'un côté du rachis en dedans des côtes qui délimitent la gouttière pulmonaire dans laquelle se trouve chaque poumon. Entre les deux, descendant depuis le larynx, la trachée se divise en deux bronches principales en face de la 4e vertèbre thoracique. Cette bifurcation trachéale, appelée carène, envoie à chaque poumon sa bronche principale au niveau du hile.

Le diaphragme, principal muscle respiratoire, correspond à la limite inférieure du thorax. Étant donné les mouvements respiratoires, cette limite est mobile au cours de la respiration. Le diaphragme possède deux coupoles, une à droite et une à gauche, la droite étant plus haute car soulevée par le foie sous-jacent. Entre les deux se trouve le centre tendineux du diaphragme, région sur laquelle repose le cœur.

Celui-ci est légèrement excentré vers la gauche mais reste majoritairement derrière le sternum. Il se projette sur les vertèbres thoraciques 6, 7, et 8, leur valant alors le nom de « vertèbres cardiaques ».

Derrière la trachée et en avant du rachis, l'œsophage descend depuis le pharynx jusqu'à l'estomac qu'il n'atteindra qu'après avoir traversé le diaphragme au niveau de la 10e vertèbre thoracique, par le hiatus œsophagien.

Régions intrathoraciques[modifier | modifier le code]

Le thorax peut être séparé en plusieurs régions. Latéralement, on trouve les gouttières pulmonaires contenant les poumons et leur plèvre. Entre les deux, on distingue une région anatomique d'une grande importance, appelée médiastin, dans laquelle se trouve le cœur, la trachée, l'œsophage, et les gros vaisseaux que sont l'aorte, les veines caves, les artères pulmonaires droite et gauche, ainsi que le tronc de l'artère pulmonaire ainsi que le quadrilatère de Bourgery.

Le thorax contient également de nombreux éléments nerveux et lymphatiques.

Arthropodes[modifier | modifier le code]

Chez l'insecte[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Thorax de l'insecte.

Chez les autres arthropodes[modifier | modifier le code]

Chez les crustacés et les arachnides, le thorax est fusionné avec la tête pour former le céphalothorax.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]