Tamarin empereur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saguinus imperator

Le Tamarin empereur [1] (Saguinus imperator) est une espèce de primates de la famille des Cebidae et vivant en Amérique du Sud, aisément reconnaissable à sa grosse moustache blanche.

Autres noms[modifier | modifier le code]

  • Emperor tamarin.
  • Pichico emperador (Pérou).
  • Tsinsipoti, chovishishini (ethnie matsigenka, Pérou du PN de la Manu).
  • Sagui-bigodeiro (Brésil).

Description[modifier | modifier le code]

Corps de 23 à 25,5 cm. Queue de 39 à 41,5 cm. Poids 450 g. Rapport longueur bras/jambes (x100) : 75. Pelage gris agouti lavé de chamois sur les flancs. Queue orange rouille brillant. Queue parfois noire dessus, orange dessous avec une extrémité entièrement noire. Tête, oreilles, pieds et mains noirâtres. Une bande blanchâtre court au-dessus des yeux bruns. Immenses moustaches blanches. Cette description est variable d’une espèce à une autre, et c’est ainsi que :

- Le tamarin empereur à menton noir (S. i. imperator) aura un dessus chamois ou agouti grisâtre avec des poils sombres à leur base. Dessous et intérieur des bras rougeâtre à orangé mêlé de poils blancs. Poils du menton blancs et courts ne cachant pas la tache noire du menton.

- Tandis que le tamarin empereur barbu (S. i. subgrisescens) aura plutôt un dessus agouti brun avec des poils clairs (bruns ou blancs) à leur base. Dessous et intérieur des bras brun mêlé de poils blancs. Fine barbe de longs poils blancs cachant pratiquement la tache noire du menton.

Écologie et comportement[modifier | modifier le code]

Alimentation[modifier | modifier le code]

Frugivore-insectivore-exsudativore. Régime diversifié incluant surtout des fruits cueillis sur des arbres à petite couronne. Capture moult insectes sur les feuilles et les petites branches périphériques, fondant sur ses proies comme l’éclair. Marque une prédilection pour les orthoptères (57 %) tels les criquets, les larves (16 %) et pupes (10 %) de papillons, les adultes (7 %) et larves (2 %) de coléoptères, les fourmis (2 %) sans oublier les araignées et les escargots. De petits vertébrés (lézards, grenouilles arboricoles) et des œufs d’oiseau figurent à son menu. Pendant la saison humide, il se nourrit quasi exclusivement de fruits (97 %) avec un complément de nectar (1 %), de sève (1 %) et de champignons (1 %). À la saison sèche, il se rabat sur le nectar (52 %), les fleurs (4 %), la gomme et la sève entre septembre et décembre, les fruits continuant de compter pour 41 % tout de même.

Relations inter et intraspécifiques[modifier | modifier le code]

Comportements basiques[modifier | modifier le code]

Diurne. Arboricole. Quadrupède. Très agile, court et saute de branche en branche comme un bolide miniature.

Parcourt chaque jour 1,4 km. Évolue entre 15 et 30 m au-dessus du sol en petits gangs frénétiques. Se cache et se repose plusieurs heures par jour dans les enchevêtrements de lianes, avant de s’endormir en groupe compact dans de grands arbres isolés croulant sous la végétation épiphyte et parasite.

Comportement social[modifier | modifier le code]

Groupe multimâle-unifemelle, comptant entre 3 et 8 individus (jusqu’à 15). Polyandrie, voire polygynie ou monogamie.

Communication[modifier | modifier le code]

  • Communication orale : Gazouillis d’oiseau, sifflements tremblés et longs sifflements descendants. Vocalise souvent aux limites de son territoire. Comprend et répond aux cris d'alarme du tamarin à selle (S. fuscicollis). Ses petits cris sont le meilleur moyen d’identifier cette espèce timide, discrète et difficile à observer.
  • Communication olfactive : Domaine marqué à l’aide d’urine.
  • Communication tactile : Joueur et amical, c’est hélas un animal de compagnie recherché. Il a toujours besoin de tendresse, aime être pris dans les bras et se met sur le dos pour solliciter toujours plus de caresses.

Sympatrie et association[modifier | modifier le code]

Le tamarin empereur à menton noir (S. i. imperator) est sympatrique du tamarin à selle de Weddell (Saguinus fuscicolis weddelli). Le tamarin empereur barbu (S. i. subgrisescens) est sympatrique du tamarin à selle de Weddell (Saguinus fuscicollis weddelli) et du tamarin à manteau noir (Saguinus nigricollis) sur toute sa distribution. Le tamarin empereur forme des troupes mixtes avec le tamarin à selle et les deux font cause commune dans la défense du territoire. Ils s’entraident pour la détection des dangers : le tamarin empereur excelle à repérer les prédateurs aériens (rapaces), tandis que le tamarin à selle se charge de repérer les prédateurs terrestres (petits félins et serpents). Le tamarin empereur domine le tamarin à selle, si bien qu’il pourra le déloger pour se nourrir en priorité. S’associe également avec le titi brun (Callicebus brunneus) au sud-est du Pérou.

Prédateurs[modifier | modifier le code]

Petits félins, rapaces, serpents.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Jeune tamarin empereur âgé de deux mois.

Cycle œstral : 15 jours. La femelle met bas 2 petits (rarement 1 ou 3) de 85 g après une gestation de 140 à 145 jours.

Le père et les autres membres du groupe aident au transport des jeunes, les rendant à leur mère le temps du nourrissage (cinq séances quotidiennes de 30 min chacune). Le groupe continue à donner de la nourriture aux jeunes lorsque ceux-ci sont sevrés. Les jeunes s’accrochent au dos des adultes jusqu’à 7 semaines. Maturité sexuelle entre 16 et 20 mois.

Jusqu’à 17 ans, en captivité. Atteint rarement 10 ans dans la nature.

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Distribution géographique[modifier | modifier le code]

Sud-est du Pérou, État d’Acre à l’ouest du Brésil et nord de la Bolivie.

Habitat[modifier | modifier le code]

Forêt de plaine primaire mais surtout secondaire, jusqu’à 300 m d’altitude. Affectionne la dense végétation de plantes grimpantes. Rarement dans la forêt inondable.

Domaine[modifier | modifier le code]

De 30 à 40 ha. Patrouille activement son territoire et les confrontations frontalières hebdomadaires peuvent se prolonger durant six heures.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Tamarin empereur à menton noir (S. i. imperator) : Aire très restreinte à l’ouest du Brésil dans l’État d’Acre jusqu’à la frontière péruvienne, entre le Rio Purús au Brésil et le Rio Acre vers le Pérou.
  • Tamarin empereur barbu (S. i. subgrisescens) : État de l’Acre à l’ouest du Brésil (à l’ouest jusqu’au haut Rio Juruá et très rarement au-delà, à l’est jusqu’au Rio Eirú), sud-est du Pérou (entre le Rio Ucayali à l’ouest, le Rio Muyumanu au sud - sud du Rio Tahuamanú - et la frontière bolivienne à l’est) et nord de la Bolivie (au nord du Rio Madre de Dios).

Statut[modifier | modifier le code]

Tamarin empereur à menton noir (S. i. imperator) : Insuffisamment documenté.

Conservation[modifier | modifier le code]

Tamarin empereur à menton noir (S. i. imperator) : SE du Rio Acre et PN de la Serra do Divisor (Brésil). Tamarin empereur à menton noir (S. i. imperator) : Zone réservée du haut Río Purús, PN de la Manu (sud-est du Pérou), Rfa. de Manuripi et RE du Río Tahuamanú (nord Bolivie).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Murray Wrobel, Elsevier's Dictionary of Mammals : in Latin, English, German, French and Italian, Amsterdam, Elsevier,‎ 2007, 857 p. (ISBN 978-0-444-51877-4, lire en ligne), entrée N°6176