Emirates Telecommunications Corporation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Le siège de l'entreprise à Dubai

Emirates Telecommunications Corporation, dont la marque commerciale est Etisalat (arabe : إتصالات, littéralement « Communications »), est une société de télécommunications dont le siège social est aux Émirats arabes unis.

Histoire[modifier | modifier le code]

En octobre 2008, Etisalat avait signé 510 accords d'itinérance qui couvraient 186 pays et proposait des communications aux standards BlackBerry, 3G et GPRS-Edge[1].

En novembre 2009, Etisalat est le 13e plus important opérateur de réseau de téléphonie mobile au monde : son nombre de clients dépasse 100 millions[2]. En 2014, c'est le 16e plus important opérateur de réseau de téléphonie mobile au monde[3].

En 2010, Etisalat est présent dans 18 pays en Asie, au Moyen-Orient et en Afrique.

Le 31 janvier 2010, Etisalat avait un chiffre d'affaires (revenus nets) de 8,4 milliards USD (30,831 milliards AED) et des bénéfices nets de 2,407 milliards USD (8,836 milliards AED)[4].

En 2013, des négociations ont lieu entre Vivendi et Etisalat pour la vente à ce dernier de la participation du groupe français dans le groupe Maroc Telecom[5]. Avec cette acquisition, Etilasat renforce sa présence en Afrique de l'Ouest à travers les filiales de Maroc Telecom : Mauritel en Mauritanie, Sotelma au Mali, Onatel au Burkina Faso, et Gabon Télécom au Gabon[6]. Cette vente est conclue en mai 2014[7],[8]

Activité[modifier | modifier le code]

Etisalat exploite un des hubs internet au Moyen-Orient, offrant un service de connexion aux autres opérateurs de télécommunications dans cette région[9]. C'est aussi un fournisseur d'appels internationaux au Moyen-Orient et en Afrique[10].

Etisalat maintient des Points of Presence (PoP) Internet dans différentes villes d'importance, dont New York, Londres, Amsterdam, Francfort, Paris et Singapour.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]