Emirates Telecommunications Corporation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Le siège de l'entreprise à Dubai

Emirates Telecommunications Corporation, dont la marque commerciale est Etisalat (arabe : إتصالات, littéralement « Communications »), est une société de télécommunications dont le siège social est aux Émirats arabes unis.

Histoire[modifier | modifier le code]

En , Etisalat avait signé 510 accords d'itinérance qui couvraient 186 pays et proposait des communications aux standards BlackBerry, 3G et GPRS-Edge[1].

En , Etisalat est le 13e plus important opérateur de réseau de téléphonie mobile au monde : son nombre de clients dépasse 100 millions[2]. En , c'est le 16e plus important opérateur de réseau de téléphonie mobile au monde[3].

En 2010, Etisalat est présent dans 18 pays en Asie, au Moyen-Orient et en Afrique.

Le , Etisalat avait un chiffre d'affaires (revenus nets) de 8,4 milliards USD (30,831 milliards AED) et des bénéfices nets de 2,407 milliards USD (8,836 milliards AED)[4].

En 2013, des négociations ont lieu entre Vivendi et Etisalat pour la vente à ce dernier de la participation du groupe français dans le groupe Maroc Telecom[5]. Avec cette acquisition, Etilasat renforce sa présence en Afrique de l'Ouest à travers les filiales de Maroc Telecom : Mauritel en Mauritanie, Sotelma au Mali, Onatel au Burkina Faso, et Gabon Télécom au Gabon[6]. Cette vente est conclue en mai 2014[7],[8]

Activité[modifier | modifier le code]

Etisalat exploite un des hubs internet au Moyen-Orient, offrant un service de connexion aux autres opérateurs de télécommunications dans cette région[9]. C'est aussi un fournisseur d'appels internationaux au Moyen-Orient et en Afrique[10].

Etisalat maintient des Points of Presence (PoP) Internet dans différentes villes d'importance, dont New York, Londres, Amsterdam, Francfort, Paris et Singapour.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]