Suzuki GSX-R

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Suzuki GSX-R sont des motos de type sportives dérivées des engins de circuit de la marque Suzuki. Elles se caractérisent par un comportement rageur à haut régime et une partie cycle légère et stable idéale pour réaliser des performances. Toutefois, la position de conduite sportive est ressentie comme éprouvante à basse vitesse.

GSX-R 750 de 2004

Historique[modifier | modifier le code]

GSX-R 750 modèle 1985 et GSX-R 750 R modèle 1989

Apparue en 1984 au Japon la GSX-R 400 est la première hypersport de la marque Suzuki. La GSX-R 750 apparue l'année suivante, en 1985 est l'instigatrice de la mode des « réplicas » de grosses cylindrées 4 temps, le 2 temps étant réservée aux séries RG Gamma (RG 250, RG 500). À cette époque, seuls quelques préparateurs proposaient des motos avec les caractéristiques proches des modèles de compétition. La production restait donc très confidentielle. Suzuki franchit le pas et commercialisa en grande série une machine directement issue de la piste plus particulièrement des courses d'endurance moto.

Toutes les machines, de la 250 à la 1100, utilisent la même architecture moteur, à savoir un 4 cylindres en ligne 4-temps à double arbre à cames en tête et 16 soupapes. Dans les années 1980, la 400 était mue par un moteur à refroidissement liquide lorsque la 750 et la 1100 étaient pourvue du moteur "SACS" appelé aussi "air/huile". La 750 est passée au refroidissement liquide en 1992, suivra la 1100. Un cadre périmétrique aluminium équipait les petites 400 dès 1986 lorsque les 750 et 1100 étaient équipées d'un cadre MR-Albox certes en aluminium mais au dessin classique.

Il faut attendre 1996 et la 750 SRAD pour que la GSX-R soit enfin équipée du cadre périmétrique.

Évolution de la GSX-R 750[modifier | modifier le code]

1985[modifier | modifier le code]

La GSX-R 750 apparait un an après sa petite sœur la GSX-R 400. Les constructeurs japonais proposaient des réplica 2 temps, telles que les Yamaha RD500LC, Honda NSR 400, Suzuki RG 500 Gamma mais Suzuki s'attaquait aux quatre temps.

La GSX-R 750 est directement inspirée de la machine de course du SERT (Suzuki Endurance Racing Team), la GS 1000 R championne du monde d'Endurance.[réf. nécessaire]

La 750 développe un poids à sec de 176 kg grâce à son cadre MR-ALBOX en aluminium qui ne pèse que 8 kg. Le moteur SACS développe 100 chevaux à 10 500 tr/min. Le refroidissement Air/huile est inspiré de l'aéronautique notamment du Mustang P51.

1985 est l'année des appellations en tout genre : "MR-ALBOX" pour le cadre, Sacs pour [Suzuki Advanced Cooling System]http://en.wikipedia.org/wiki/Suzuki_Advanced_Cooling_System , échappement "Vortex", Fourche "PDF", freinage "DPBS avec DOP", suspension "Full Floater", chambre à combustion "TSCC" sur un moteur "DOHC".

Les premiers essais de la presse ne sont guère enthousiasmants si chacun salue un moteur puissant et rageur, une ambiance course unique, tous se posent des questions sur la tenue de route à haute vitesse et la maniabilité décevante de la GSX-R. Le pneu avant est un 18 pouces quand une Yamaha FZ 750, la concurrente, propose un 16 pouces. Le manque de rigidité du cadre restera le principal problème des premières versions. Le cadre se tordait sous les wheelings à répétition. Les roues d'origines se voilaient sur les vibreurs lorsque les GSX-R étaient engagées en promosport.[réf. nécessaire]

Spécifications: 749 cm3, 100 ch à 10 500 tr/min, carburateurs VM29SS, réservoir 19 litres, 176 kg à sec. 227 km/h en version française

Résultat du SERT (Suzuki Endurance Racing Team)

  • 1er aux 24 heures de Liège
  • 1er aux 1000 km d'Estoril
  • 2e aux 24 H du Mans (une GSX-R semi-privée arrive première)
  • 2e aux 8H de Nürburgring
  • 3e au Bol d'Or
  • 2e aux 8 H de Nürburgring
  • 3e aux 6 H de Monza
  • 4e aux 24 H de Liège
  • 4e aux 6 H de Monza[réf. nécessaire]

1986[modifier | modifier le code]

Le carénage inférieur est modifié et se rapproche de la roue avant. Pour améliorer la stabilité le bras oscillant est allongé. Les disques avant passent à 300 mm, enfin une nouvelle grille moins perforée fait son apparition sur l'échappement

Spécifications: 749 cm3, 100 ch à 10 500 tr/min, Carburateurs VM29SS, réservoir 19 litres, 176 kg à sec. 227 km/h en version française

La version Limited Edition[modifier | modifier le code]

À sa sortie la GSX-R 750 Limited Edition valait la bagatelle de 60 540 F soit 9 230 euros et 2 592 euros de plus que la simple GSXR. Voici ce qu'elle avait de spécial, hormis une peinture racing que les journalistes de l'époque jugeront vieillotte.

  • Embrayage à sec avec carter spécial ajouré
  • Carter de pignon de sortie de boite en magnésium
  • Carter de chaine, patte d'ancrage d'échappement et protège pied en alu
  • Selle monoplace
  • Té supérieur alu taillé dans la masse
  • Dispositif anti-plongée de fourche à commande électrique (NEAS)
  • Disque avant flottant diamètre 310 mm
  • Amortisseur de direction
  • Amortisseur arrière à bonbonne séparée
  • Chaine couleur or (pour faire course)

Et pour conclure la sentence du magazine Moto Journal de l'époque : " Hélas, mille fois hélas, la Limited revendique une totale adaptation à la course, sans pouvoir d'origine et par la force des choses, offrir des performances et les sensations d'une vraie machine de compétition"..." Il n'en reste pas moins que pour six briques, l'éventuel amateur se sentira frustré de savoir qu'elle n'offre "que" les performances du modèle de base."[réf. nécessaire]

Malgré tout avec 1 000 exemplaires produits, la "Limited" est un collector.

Résultat du SERT (Suzuki Endurance Racing Team) :

  • 2e aux 1 000 km de zeltweg
  • 3e aux 24 H du Mans
  • 3e au Bol d'Or
  • 3e aux 24 H de Jerez

1987[modifier | modifier le code]

La Suzuki prend l'appellation de GSX-R 750 H. Son réservoir d'essence est modifié et contient dorénavant 21 litres contre 19 auparavant. La couleur bleue est au catalogue tout comme le rouge/noir inspiré des Suzuki Yoshimura

Spécifications: 749 cm3, 100 ch à 10 500 tr/min, Carburateurs VM29SS, réservoir 21 litres, 176 kg à sec. 227 km/h en version française. On note que malgré le nouveau dessin du réservoir et l'augmentation de l'empattement depuis 1986, la moto n'a pas pris un gramme alors qu'au Japon elle est annoncée pour 181 kg.

La Limited Edition reste au catalogue pour sa dernière année et est vendue en France sous l'appellation GSX-R 750 R.

1988[modifier | modifier le code]

Suzuki 750 GSX-R 1988

Ce nouveau modèle corrige les principaux défauts de la première version : tenue de route à haute vitesse et cadre manquant de rigidité. Pour cela le cadre est entièrement nouveau et offre 11 % de rigidité en plus, le diamètre de la colonne de direction est augmenté. La fourche est la nouvelle Showa Racing, et le bras oscillant voit sa rigidité augmenté de 50 %. Le carénage est entièrement redessiné et plus aérodynamique même si elle conserve ses deux emblématiques phares ronds. Le moteur est retravaillé et offre des cotes super-carré privilégiant les hauts-régimes soit 13 000 tr/min, le compte tours ne débutant qu'à 3 000 tr/min. Le couple est amélioré par la présence de deux silencieux d'échappement. Le bridage se situant sur l'échappement de nombreuses GSX-R seront équipées de ligne DEVIL qui a fait sa réputation en course d'endurance, d'ailleurs à l'époque le surnom pour un pot non homologué était "pot endurance". Si la 750 de 1987 pointait à 228 km/h la nouvelle atteint 240 km/h malgré un poids en hausse, celle ci pèse 195 kg contre 176 pour la première génération.

Couleur disponible : Bleu/Blanc, Rouge/Blanc

Spécifications: 748 cm3, (full) 112 ch à 11 000 tr/min, carburateurs BST36SS, réservoir 21 litres, 195 kg à sec. 240 km/h en version française[réf. nécessaire]

1989[modifier | modifier le code]

La GSX-R 750 évolue très légèrement, les échappements sont recouverts d'une plaque inox et le levier de frein devient réglable. Les rétroviseurs sont aussi changés et deviennent nettement plus profilés. Les coloris sont légèrement modifiés mais reste sur les mêmes teintes : bleu/blanc et rouge/blanc. Les anglais auront une version noir/gris.

Spécifications: 748 cm3, (full) 112 ch à 11 000 tr/min, carburateurs BST36SS, réservoir 21 litres, 195 kg à sec. 240 km/h en version française[réf. nécessaire]

La série spéciale "Minolta"[modifier | modifier le code]

L'importateur français fabrique sa version spéciale "Minolta" à 200 exemplaires. Des autocollants sont appliqués sur les côtés du carénage et une plaque numérotée fait son apparition sur le té de fourche.[réf. nécessaire]

La version Race Replica[modifier | modifier le code]

Suzuki GSX-R 750 R modèle 1989

Afin d'aligner des motos plus compétitives sur les circuits et face à l'assaut des Honda RC30 et Yamaha OW01, Suzuki sort une Race Replica appelée GSX-R 750 R que les puristes appellent de nos jours RR ou RK. Fabriquée à seulement 500 exemplaires, la 750 comme le dit si bien la brochure officielle "se situe exactement entre la machine d'usine d'Hervé Moineau et la GSX-R 750 classique" La culasse est identique au machine d'endurance, les carburateurs passent de 36 à 40 mm de diamètre. Bielles et vilebrequins sont retravaillés et le refroidissement améliorés avec deux radiateurs. Les rapports de boite sont modifiés, la première tirant très long. Un embrayage à sec renforcé était disponible en option. Le moteur délivre ainsi 95,3 chevaux à la roue arrière soit environ 115 chevaux en sortie de boite même s'il est donné pour 120 chevaux. Le bras oscillant est tout nouveau puisque renforcé dans sa partie supérieure, les freins, la fourche, l'amortisseur arrière à bonbonne séparée sont eux aussi nouveaux. La GSX-R 750 R est facilement identifiable à sa selle monoplace, son carénage plus fin et plus agressif que la simple GSX-R, enfin le réservoir est en aluminium. Finalement la GSX-R 750 R ne pèse que 187 kg soit 8 kg de moins que sa sœur. Elle est chronométrée à 250 km/h. Elle disparait du catalogue dès 1990. Cette moto très recherchée est considérée comme un véritable collector.[réf. nécessaire] le modele 89 differe du modele 90 par la déco qui n'est plus tout a fait au méme endroit.

1990[modifier | modifier le code]

Evolution notable du modèle précédent et s'inspirant encore plus du modèle des 24H du Mans. Si le carénage garde sensiblement la même ligne (certains journalistes regretteront que les phares ne soient pas profilés) il n'en est pas de même pour le châssis qui évolue assez nettement. Le train avant est dorénavant équipé d'une fourche inversée kayaba appelée "Upside Down", une première sur une sportive de série ainsi qu'un amortisseur de direction qu'elle reprend à la GSX-R 750 R. L'amortisseur arrière est à bonbonne séparée comme en compétition et comme la GSX-R 750 R. Enfin la Suzuki est équipée d'une ligne 4 en 1 tout en inox. Le moteur offre une course plus longue (retour aux cotes des 85-87) pour gagner en couple et son refroidissement est amélioré par un radiateur d'huile concave directement inspiré des machines du SERT (Suzuki Endurance Racing team) et repris là encore sur la version Race Replica de 1989. Véritable référence des 750 Air/huile toutes versions confondues, la 750 modèle 1990 pèse 193 kg pour 240 km/h et est mesurée à 95 chevaux à la roue arrière soit 116 chevaux.

Spécifications: 749 cm3, (full) 116 ch à 11 000 tr/min, carburateurs BST38, réservoir 21 litres, 193 kg à sec. 240 km/h en version française[réf. nécessaire]

1991[modifier | modifier le code]

Dernière année de commercialisation de la 750 Air/huile arrivée en bout d'évolution mécanique et malmenée en compétition notamment en endurance par les Kawasaki ZXR, Honda RC 30 et Yamaha OW01. La GSX-R 750 se pare d'un nouveau carénage plus aérodynamique mais qui curieusement alourdit la ligne et n'obtiendra pas la bénédiction des fans de la marque. L'évolution mécanique est minime puisqu'elle se résume à une nouvelle culasse censée améliorer le couple, le résultat n'est pas probant. Le poids est en forte augmentation puisque celui-ci grimpe à 208 kg, loin des 176 kg du modèle 85. Elle est donnée pour 112 chevaux et est chronométrée à 242 km/h.

Spécifications: 749 cm3, (full) 116 ch à 11 000 tr/min, carburateurs BST38, réservoir 21 litres, 208 kg à sec. 240 km/h en version française[réf. nécessaire]

1992[modifier | modifier le code]

Le moteur air/huile arrivant en fin d'évolution notamment en termes de puissance le modèle 92 est donc animé par un tout nouveau moteur à refroidissement liquide. Le moteur gagne en puissance et atteint 118 chevaux mais se révèle linéaire comparé au SACS. Si le châssis gagne en agilité et en rigidité du fait de son nouveau cadre, le poids atteint tout de même 208 kg à sec. Les performances (chrono et accélération) sont comparables aux SACS dernières générations (1990/1991) hormis au niveau du couple à moyen régime qui offre de meilleures reprises.

Trois coloris sont proposées en France une bleue/blanche qui gagnera le sobriquet de couleur "Playmobil" par les journalistes français. Ce coloris dont l'inspiration semble venir plutôt des mangas déçoit de nombreux fans de GSX-R. L'importateur Anglais, prévoyant, importe un bleu/blanc totalement différent. Un curieux noir/fuchsia est aussi au catalogue mais la couleur la plus commune est le noir/gris nettement plus discret.

Si la couleur officielle déçoit, un plus grave problème affecte les GSX-R W : la casse moteur. Un mauvais traitement de revêtement moteur, associé à une réactivité plutôt lente de Suzuki (qui changera finalement les moteurs en garantie). L'image de marque de la GSX-R fut sérieusement entachée pour plusieurs années.

Spécifications: 748 cm3, 118 ch à 11 500 tr/min, carburateurs BST38SS, réservoir 21 litres, 208 kg à sec. 240 km/h en version française[réf. nécessaire]

2005[modifier | modifier le code]

La 20Th Anniversary[modifier | modifier le code]

Pour célébrer le vingtième anniversaire de la naissance de ce modèle phare, le constructeur nippon a produit en 2005 deux séries spéciales (une 600 et une750) « 20e anniversaire ». Limité en France à 200 exemplaires numérotés et à 2 000 exemplaires pour la planète entière, ce modèle reçoit en plus une peinture aux tons identiques aux premières GSX-R, une bulle fumée, des roulettes de protection, des disques de frein différents, pour 500 euros de plus que le modèle standard.[réf. nécessaire]

2010[modifier | modifier le code]

La 25Th Anniversary Edition[modifier | modifier le code]

GSX-R 1000 2010 25th anniversary Edition n°480/1000

En 2010, une série spéciale "25th Anniversary Edition" est basée sur la GSX-R 1000. Toujours tirée à 1000 exemplaires celle-ci a une peinture spéciale blanche et bronze ainsi qu'une couleur de cadre spécifique, bronze lui aussi. Un plaque numérotée est présente sur le té de fourche, la clé elle aussi est spécifique tout comme les jantes gravées "Suzuki" au laser. De nombreuses pièces carbones et un échappement Yoshimura GP EVO gravé "25th Anniversary Edition" complètent cette version spéciale. Malgré ces efforts les fans bouderont cette version. En 2011 n'ayant pas écoulé le stock, Suzuki offrira des remises importantes sur cette édition spéciale. L'importateur anglais fera lui même ses versions anniversaire à partir de la GSX-R 600 et 750. Ces dernières reprennent les coloris des modèles SRAD et EFI.

Description des autres modèles[modifier | modifier le code]

GSX-R 50[modifier | modifier le code]

La RB 50 GAG a été commercialisée au Royaume-Uni sous le nom de GSX-R 50[1],[2]. La petite RB 50 GAG fut commercialisée au Japon plusieurs années mais elle apparait aussi au catalogue français Suzuki en 1988.

Modèle 250 cm3[modifier | modifier le code]

La GSX-R 250 fut produite de 1987 à 1989. La GSX-R 250 R la remplaça jusqu'à l'arrêt de la production en 1991. Une version SP fit une courte carrière en 1989. Elle ne dépassa que rarement les frontières du Japon. On y trouve un moteur de 248 cm3 annoncé à 45 chevaux.

Modèle 400 cm3[modifier | modifier le code]

La GSX-R400 fut la première de la famille, puisqu'apparue en 1984. En 1988, la 400 évolue sérieusement et si la version de base GSX-R400 reste au catalogue une version GSX-R400SP (Sports Production) fait son apparition. L'année suivante en 1989, il n'existe plus que la GSX-R400R et la GSX-R400R SP au catalogue, cette dernière reprend le style de la mythique GSX-R 750 RR (Race Replica) . Le moteur de 398 cm³ développe 59 chevaux puis à cause des nouvelles normes au Japon la puissance est abaissée à 53 chevaux dès 1993. L'histoire de la GSX-R400R prend fin en 1999

Modèle 600 cm3[modifier | modifier le code]

La 600 n'est apparue en France qu'en 1996 pour seconder la 750. Par exemple la série W était commercialisée depuis quelques années aux États-Unis. Côté design, elle conserve, pendant toute sa carrière, le look de sa grande sœur.

Les premiers modèles SRAD, sont extrêmement creux à bas régimes. Ce défaut a été corrigé rapidement, dès 1998, puis, par la suite, avec l'arrivée de l'injection. Le dernier modèle, conçu en 2006 revendique 123 chevaux en version libre (106 chevaux pour la France).

Modèle 1 000 cm3[modifier | modifier le code]

1000 GSX-R Modèle 2005

En 2001, la GSX-R 1000 vient compléter l'offre, pour contrer le succès de la Yamaha R1. Ce modèle a une puissance de 160 chevaux en version libre pour 168 kg. Elle dispose d'étriers de frein à 6 pistons et d'une injection.

Comme toutes les sportives modernes, c'est une vitrine du savoir-faire du constructeur. Elle ne cesse donc d'évoluer. Le modèle 2005 propose 178 chevaux pour 166 kg. Le modèle 2006 est identique au 2005. Le modèle 2007-2008 propose 185 ch pour 173 kg (modèle deux fois champion du monde d'endurance en 2007 et 2008 avec le Team SERT). Et le modèle 2009 qui atteint 191 ch pour 203 kg (tout plein fait).

La GSXR 1000, depuis son lancement en 2001, a remporté six fois les 24 Heures du Mans moto, en 2001, 2002, 2003, 2004, 2007 et 2008.


Modèle 1 100 cm3 [modifier | modifier le code]

Un an après l'apparition de la 750, Suzuki lance la GSX-R 1100. Elle reprend la même base moteur mais porté à 1 052 cm3 pour 130 chevaux puis 1 127 cm3 pour 145 chevaux en 1989. Comme son aînée, elle utilise un refroidissement par air et huile (SACS). En 1991, toujours animée par un moteur SACS elle passe a une distribution par 16 linguets simples au lieu de 8 dédoublés jusqu'en 1993 où elle sera remplacée par un refroidissement liquide. À cette occasion, sa dénomination changera en GSX-R 1100 W (pour water-cooled). La cylindrée du moteur variera fréquemment passant à 1 127 cm3 en 1989, puis à 1 074 cm3 trois ans plus tard et jusqu'à l'arrêt de la production en 1999.

GSX-R 1100 modèle 1990

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]