St. Michael

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
St. Michael
Localisation de St Michael dans le Norton Sound
Localisation de St Michael dans le Norton Sound
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Alaska Alaska
Borough Région de recensement de Nome
Code FIPS 02-66360
Démographie
Population 401 hab. (2010)
Densité 5,5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 63° 28′ 16″ N 162° 03′ 11″ O / 63.471111, -162.053056 ()63° 28′ 16″ Nord 162° 03′ 11″ Ouest / 63.471111, -162.053056 ()  
Altitude 8 m
Superficie 7 270 ha = 72,7 km2
· dont terre 56,4 km2 (77,58 %)
· dont eau 16,3 km2 (22,42 %)
Fuseau horaire AKST (UTC-9)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Alaska

Voir la carte administrative d'Alaska
City locator 14.svg
St. Michael

Géolocalisation sur la carte : Alaska

Voir la carte topographique d'Alaska
City locator 14.svg
St. Michael

St. Michael (Taciq en Yupik est une localité d' Alaska aux États-Unis située dans la Région de recensement de Nome, Sa population était de 481 habitants en 2010.

Situation et climat[modifier | modifier le code]

Elle est située sur la côte est de l'île Saint Michael dans le Norton Sound, à 125 milles (201 km) au sud-est de Nome et à 48 milles (77 km) au sud-ouest d'Unalakleet.

Les températures moyennes vont de -4 degrés Fahrenheit (-20 °C) à 16 degrés Fahrenheit (-9 °C) en janvier, et de 40 degrés Fahrenheit (4 °C) à 60 degrés Fahrenheit (16 °C) en juillet.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un comptoir fortifié appelé Redoubt St. Michael a été construit à cet endroit par la Compagnie russe d'Amérique en 1833, c'était l'établissement russe le plus au nord en Alaska. Le village indigène nommé Tachik s'élevait au nord-est. Quand les Russes quittèrent l'Alaska, en 1867, plusieurs comptoirs restèrent en place. Un camp militaire fut alors établi en 1897.

Le vapeur New Racket en partance pour rejoindre le Yukon

Pendant la ruée vers l'or, le lieu devint un poste important de commerce et de communication vers l'intérieur de l'état et le fleuve Yukon, 10 000 personnes y vivaient. St. Michael était aussi un lieu d'échange des Eskimos qui y pratiquaient le commerce. Une première épidémie de rougeole en 1900 suivie par une de grippe en 1918, décima la population. Toutefois, le village demeura un important centre de transport de marchandises jusqu'à la construction de l'Alaska Railroad.

L'économie locale est une économie de subsistance, basée sur la chasse, la pêche et la cueillette. Une partie des habitants travaille dans les instances tribales, l'école et les commerces locaux.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]