Kenai (Alaska)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kenai.
Kenai
Vue aérienne de Kenai
Vue aérienne de Kenai
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Alaska Alaska
Borough Borough de la péninsule de Kenai
Maire Pat Porter
Code FIPS 02-38420
GNIS 1413299
Démographie
Population 7 100 hab. (2010)
Densité 77 hab./km2
Géographie
Coordonnées 60° 33′ 31″ N 151° 13′ 47″ O / 60.558611, -151.229722 ()60° 33′ 31″ Nord 151° 13′ 47″ Ouest / 60.558611, -151.229722 ()  
Altitude 22 m
Superficie 9 200 ha = 92 km2
· dont terre 77,4 km2 (84,13 %)
· dont eau 14,6 km2 (15,87 %)
Fuseau horaire AKST (UTC-9)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Alaska

Voir la carte administrative d'Alaska
City locator 14.svg
Kenai

Géolocalisation sur la carte : Alaska

Voir la carte topographique d'Alaska
City locator 14.svg
Kenai
Liens
Site web http://www.ci.kenai.ak.us/

Kenai est une ville d'Alaska aux États-Unis, faisant partie du borough de la péninsule de Kenai, sa population est de 7100 habitants en 2010.

Kenai est située sur la côte ouest de la péninsule Kenai, à l'embouchure de la Kenai River, sur le golfe de Cook. Elle est desservie par la Sterling Highway.

Histoire[modifier | modifier le code]

Kenai Lake

La ville de Kenai tient son nom du mot Dena'ina Ken ou kena qui signifie, plat, prairies, champs dégagés avec quelques arbres[1]. Les indigènes s'appelaient eux-mêmes autrefois Dena'ina mais certains employaient le nom Kenaitze, qui est le terme russe pour habitants des plaines ou kena, c'est ce nom qui est resté en usage depuis.

Des fouilles archéologiques ont montré que cette région avait d'abord été occupée par les indiens Kachemak, depuis 1000 avant J-C, jusqu'à ce qu'ils aient été chassés par la tribu Dena'ina, qui faisaient partie du peuple Athabascan.

Avant l'arrivée des Russes, Kenai était un village Dena'ina appelé Shk'ituk't, ce qui signifie là où nous avons glissé. Quand les premiers trappeurs russes, à la recherche de fourrures, arrivèrent en 1741, il y avait un millier de Dena'ina qui vivaient dans le village. Ce sont eux qui les ont nommés Kenaitze, ou peuple de Kenai.

En 1791 les Russes établirent un comptoir, Fort St Nicholas, au milieu du village, pour faire le commerce de la fourrure et du poisson. C'est le second comptoir permanent établi par les Russes en Alaska.

Mais dès 1797, des hostilités entre les autochtones et les trappeurs débouchèrent sur la bataille de Kenai durant laquelle les Dena'ina attaquèrent Fort St Nicholas, faisant une centaine de morts de part et d'autre. Plus tard, en 1838, l'introduction de la variole tua la moitié de la population Dena'ina.

En 1869, après l'Achat de l'Alaska, l'armée américaine établit un poste appelé Fort Kenay, lequel fut rapidement abandonné.

En 1888, un prospecteur nommé Alexander King, découvrit de l'or sur la Péninsule Kenai, toutefois le filon était nettement moins riche qu'à Nome, à Fairbanks ou que dans la Ruée vers l'or du Klondike.

Eglise orthodoxe russe de Kenai

C'est en 1894 que fut construite l'église orthodoxe dédiée à l'Assomption de la Vierge Marie, toujours en usage actuellement.

L'arrivée de compagnies maritimes au début du XXe siècle transforma Kenai en cité portuaire, avec l'ouverture de conserveries, en rapport avec la croissance de l'industrie de la pêche, qui resta l'activité principale jusqu'en 1920. En 1937, la construction de l'aéroport commence.

En 1940 l'Homestead Act ouvrit dans cette région. La première piste fut construite depuis Anchorage en 1951, mais il fallut attendre 1956 pour que la chaussée soit goudronnée, avec la construction de la Kenai Spur Highway.

Une base militaire, Wildwood Army Station fut établie en 1953 et servit de point de communication.

C'est en 1957 que du pétrole a été trouvé du côté de la Swanson River, au nord est de Kenai. C'était la première découverte importante de pétrole en Alaska qui sera à l'origine d'une importante industrie pétrochimique locale. Une raffinerie est installée à Nikilski, à une vingtaine de kilomètres de la ville.

La ville a aussi des activités touristiques, avec la proximité du Kenai National Wildlife Refuge, la pêche et l'organisation de promenades en mer.

Kenai Fjord National Park

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le Topical Dictionary de James Kari publié en 2007

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]