Smartwatch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une smartwatch de marque Fossil, fonctionnant sous Palm OS.

Une smartwatch, littéralement « montre intelligente », est une montre bracelet informatisée avec des fonctionnalités allant au-delà du simple affichage de l'heure et du chronométrage, présentant des caractéristiques comparables à celles d'un PDA. On utilise aussi le terme de montre connectée pour les montres disposant de connectivité sans-fil avec des technologies telles que le Bluetooth et le Wi-Fi[1].

Alors que les premiers modèles, apparus dans les années 1980, étaient capables d'effectuer des tâches de base comme les calculs, l'agenda-planning puis les traductions ou les jeux, les smartwatches modernes sont devenues des ordinateurs à part entière. Certaines smartwatches peuvent exécuter des applications mobiles, fonctionnent sur un système d'exploitation mobile, ou encore proposent des fonctions de téléphonie mobile. Parmi les autres applications courantes, on trouve la lecture de fichiers audio ou vidéo, la réception radio FM, la connectivité Bluetooth, ou encore la mesure de l'activité physique du porteur.

En 2014, tandis que la variété de ces produits sur le marché n'a jamais été aussi grande, selon une étude du bureau d'analyse Jackdaw : « le public ne s'intéresse pas aux montres connectées. Deux raisons à cela : les fonctionnalités proposées ne sont pas assez utiles et les appareils ne relèvent pas tous les défis technologiques qu'ils suscitent[2]. »

Cela pourrait fortement évoluer avec l'arrivée de l'Apple Watch et certains dirigeants de marques horlogères de luxe à l'instar du patron du pôle Montres du groupe LVMH, Jean-Claude Biver, craignent une évolution du marché en défaveur de l'horlogerie suisse[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Les premières smartwatches apparaissent à partir de 1982. On peut distinguer les premières smartwatches non connectées (du moins avec connexion pouvant se faire par câble filaire), puis les montres connectées avec l'arrivée des technologies Bluetooth et Wi-Fi. Les montres de sport équipées de GPS peuvent relever de la catégorie des smartwatches.

Modèles commercialisés[modifier | modifier le code]

Les smartwatches non connectées :

Les smartwatches GPS, ou sportwatches :

Les smartwatches connectées, ou watchphones :

  • 1990, Seiko Receptor, première montre permettant de recevoir des messages texte à la manière d'un pager[3]
  • 1998, Samsung SPH-WP10[3]
  • 2004-2008, Microsoft SPOT (en) : technologie Microsoft permettant aux montres de recevoir des données par modulation de fréquence avec un abonnement annuel de 59 dollars[4]
  • 2009, (en) Hyundai MB 910
  • 2009, Samsung S9110[4]
  • 2009, (en) LG GD910
  • 2010, (en) sWaP Classic
  • 2010, (en) Fashion S9110
  • 2010, Sony Ericsson LiveView (en)[4]
  • 2010, Allerta InPulse[4]
  • 2011, WIMM Labs WIMM One (en) : peut se connecter en Bluetooth avec un téléphone sous Android, BlackBerryOS et iOS[4]
  • 2012, (es) I'm Watch, Android, peut se connecter en Bluetooth avec un téléphone
  • 2012, (en) Z1 Android Watch-Phone
  • 2012, (en) MetaWatch, peut se connecter en Bluetooth avec un téléphone sous Android et iOS
  • 2012, Pebble E-Paper Watch, Peeble OS[4]. Peut se connecter en Bluetooth avec un téléphone sous Android et iOS. Le projet Kickstarter[5] qui est à l'origine de la Pebble a récolté plus de dix millions de dollars de fonds, devenant ainsi la campagne Kickstarter la plus financée depuis 2009, date de la création de cette plateforme de crowdfunding[6]
  • 2012, Sony SmartWatch (en), Android, peut se connecter en Bluetooth avec un téléphone sous Android[4]
  • 2012, Cuckoo de ConnecteDevice, peut se connecter en Bluetooth avec un téléphone[4]
  • 2013, SimValley PW-315.Touch, système d'exploitation constructeur, permet d'insérer une carte Sim et d'appeler indépendamment d'un téléphone bluetooth
  • 2013, Samsung Galaxy Gear, Android[4]
  • 2013, SimValley AW-414.Go, système Android 4.2, fonctionne indépendamment d'un smartphone avec une carte SIM
  • 2013, (en) Qualcomm Toq la montre avec un écran Mirasol
  • 2014, Samsung Gear 2 (sous Tizen - n'existe pas en France), Samsung Gear 2 Lite, Neo ou Light (sous Tizen) et Samsung Gear Fit (système d'exploitation constructeur), nouvelles versions et déclinaisons de la Samsung Galaxy Gear sortie en 2013
  • 2014, (en) Omate TrueSmart, sous Android (issue d'un projet Kickstarter[7])
  • 2014, LG G Watch (en), sous Android Wear
  • 2014, Moto 360 (en) de Motorola, sous Android Wear[4]
  • 2014, LG G Watch R, sous Android Wear[4]
  • 2014, Samsung Gear S, sous Tizen
  • 2014, Asus Zen Watch, sous Android Wear[4]

Annonces[modifier | modifier le code]

Logiciels spécifiques aux smartwatches[modifier | modifier le code]

Tests[modifier | modifier le code]

Presse Non-Stop juge les applications spécifiques non encore assez développées, leur autonomie électrique dérisoire (quelques heures, au lieu de quelques années pour les montres classiques), et la nécessité de les utiliser avec un smartphone, dont elles ne sont en fait qu'un écran déporté, y compris pour les modèles haut de gamme[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :