Selfie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'astronaute Akihiko Hoshide de la station spatiale internationale réalisant un selfie dans l'espace lors d'une sortie extravéhiculaire, le 5 septembre 2012.

Un selfie [N 1], aussi appelé autophoto ou égoportrait[1] au Québec[N 2], est un autoportrait photographique.

Un selfie est réalisé avec un appareil photographique numérique, un téléphone mobile (téléphone intelligent ou photophone), voire une webcam, puis parfois téléversé sur les réseaux sociaux (par ex. Facebook, Twitter, Instagram, Tumblr, et autres Flickr) pour renseigner son profil ou son avatar, pour documenter sa présence dans un lieu ou auprès de quelqu'un (notamment une photo volée ou consentante à côté d'une célébrité), partager son état du jour, publier certaines scènes particulières (tel le sexting / selfie d'Anthony Weiner en 2011[2]).

Généralement prise sur le vif, ce type de photographie est réalisée avec un appareil porté à bout de bras, ou à l'aide d'un miroir lorsqu'il ne comporte pas de caméra frontale.

À l'origine, le selfie désigne l'autoportrait pris lui-même par le détenteur de l'appareil numérique mais par extension de sens, il comprend les photos affichant le détenteur même si elles n'ont pas été prises par lui, voire la photo d'une autre personne (youie, terme classé comme un rétronyme), de plusieurs (group selfie, groupie ou ussie) ou de simples objets (shelfie)[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Une femme à l'époque édouardienne se prenant en photo dans un miroir.
La grande-duchesse Anastasia Nikolaïevna prenant l'un des premiers autoportraits d'adolescentes à l'aide d'un miroir et d'un boîtier Brownie, envoyé à un ami en 1914.

Les précurseurs du selfie ont existé dès le début du XXe siècle grâce aux appareils photographiques Brownie. La méthode consistait généralement à s'aider d'un miroir et à stabiliser l'appareil photo en le posant sur ​​un objet à proximité ou sur un trépied tout en cadrant à l'aide d'un viseur au sommet du boîtier[4].

La première apparition du terme argotique de selfie connue est son emploi en septembre 2002 dans le forum australien en ligne ABC Online (en) par un jeune homme ivre, le mot se développant d'abord dans ce pays (avec la mode de rajouter le suffixe « ie » à un terme argotique pour le rendre plus attachant) avant d'être utilisé couramment en 2012 dans les médias traditionnels du monde entier[5]. Son utilisation devient notable vers 2004[6] puis est expliquée dans un manuel de photographie écrit par Jim Krause l'année suivante[6]. La pratique de ces autoportraits numériques s'est en effet entre-temps développée dans les réseaux sociaux : MySpace au début des années 2000 (le selfie y est appelé MySpace pic), puis connaît son apogée avec l'avènement de Facebook à la fin des années 2000, ou de Tumblr et Instagram un peu après, et le développement des caméras frontales sur les smartphones.

De nos jours[modifier | modifier le code]

Bill Nye prenant un selfie avec le président Barack Obama et Neil deGrasse Tyson à la Maison-Blanche, 28 février 2014.

Des applications mobiles sont spécifiquement dédiées à la prise de selfie, telles que Shots of Me (en) ou Snapchat. L'art performance s'en est emparé (Disembodied Selfie, « Autoportrait désincarné » de Xavier Cha à la Biennale d'art contemporain de Lyon en 2013[7], des expositions lui sont consacrées[8],[9]), et le terme « Selfie » a été élu mot de l'année 2013 par les Dictionnaires d'Oxford[6],[10]. L'usage du tag, hashtag ou mot-clic #me, #selfshot, et #selfie est largement répandu sur les réseaux sociaux[6],[11].

La selfie, considérée par certains comme un « narcissisme décomplexé[6] », est devenue un outil de communication[6],[11] ou de reconnaissance sociale[11] omniprésent sur internet[6]. En août 2013, une photo « selfie » du pape François entouré de jeunes et prise par l'un d'entre eux est diffusée sur internet[11]. Mais de nombreuses personnalités cèdent régulièrement à la tendance, telles que la famille Clinton, Bill Gates, le mannequin Cara Delevingne habituée du selfie[6], des stars de la musique ou du cinéma, ou des personnalités politiques[11],[6]. Kate Losse, anciennement chez Facebook et journaliste au New Yorker précise que « c'est désormais tellement facile de prendre des photos et de les partager que tout le monde s'y met[11]. » Pour les adolescents ultra-connectés et parfois obsédés par la célébrité[6], « le selfie fait partie intégrante de [leur] communication[11] », c'est un « moyen d'expression[11] » écartant « les plus discrets ou les plus fragiles[6] ». Parfois l'autoportrait, qui devait rester privé, est répandu sur internet et entre dans la postérité, à l'image de Scarlett Johansson nue de dos devant son miroir[12].

Variantes[modifier | modifier le code]

Breastie Breastie
Breastie
Nelfie

La photo peut être prise avec le portrait légèrement incliné, pour mieux capter le regard, mais aussi sous de nombreuses autres variantes[6] :

  • selfie duck face (la bouche en bec de canard)[11],
  • selfie miroir,
  • selfie enlaidisseur,
  • legsie (montrant ses jambes nues étendues dont le hot-dog legs selfie en contre-plongée),
  • cadré sur les cheveux (helfie), ou la poitrine féminine (breastie)[13], vu de fesse (belfie)[14],
  • pris ivre (drelfie) ou nu (nelfie)[15],
  • avec son chien (delfie)[16]
  • objet sur une étagère (shelfie, notamment devant des bibliothèques pleines de livres, le bookshelfie),
  • en montrant sa musculature (welfie),
  • comprenant une personne seule ou bien en groupe (group selfie, groupie ou ussie, notamment les selfies de famille, le relfie[17] ou en duo pour le selfie d'amoureux),
  • un intrus faisant irruption dans le cadre (selfie photobomb (en))[18],
  • selfie pendant des obsèques[19],
  • après l'acte sexuel[20],
  • séquence vidéo à l'aide d'un drone volant, commençant par un plan serré sur la personne et s'achevant par un plan aérien montrant le paysage spectaculaire (dronie)[21].

Un selfie peut être publié sur les réseaux sociaux après adjonction d'un filtre photographique[11].

Usages marketing[modifier | modifier le code]

Le selfie de groupe prise par Bradley Cooper pendant les Oscars 2014 et mise en ligne sur Twitter par Ellen DeGeneres est l'une des photos les plus retweetées de l'Histoire[22] et se révèle être un placement de produit de Samsung, commanditaire de la soirée, pour promouvoir son Galaxy Note 3, placement qui peut être estimé entre 800 millions et 1 milliard de dollars selon Maurice Lévy[23]. Ce selfie bat le précédent record, 778 801 retweets du selfie de Barack Obama suite à l'élection présidentielle américaine de 2012[24].

Le 1er avril 2014, le joueur de base-ball David Ortiz prend un selfie avec le président américain Barack Obama, sans que ce dernier sache qu'il s'agissait d'une publicité déguisée, le joueur de base-ball ayant un contrat de sponsoring avec le fabricant de téléphones Samsung[25]. La Maison-Blanche a fortement condamné la méthode trompeuse et s'est engagé à poursuivre le fabricant de téléphones devant les tribunaux[26]

A Taïwan, un entrepreneur a créé un « manche à selfie », une baguette qui porte et stabilise le téléphone lors de la prise de photo[25].

Controverses[modifier | modifier le code]

Autoportrait pris par un macaque nègre ayant volé l'appareil du photographe animalier David Slater.

En 2014, une polémique a surgi entre le photographe animalier David Slater et le site Wikipédia, concernant un selfie pris par une macaque nègre (Macaca Nigra)[27]. David Slater a protesté lorsque la photo de cette macaque femelle, prise sur l’île de Sulawesi, en Indonésie, a été publiée sur Wikipédia[27].

La fondation Wikimedia Commons a refusé de retirer la photo, car elle estimait que le photographe n’en était pas l’auteur, statuant que c’est en fait la macaque qui avait attrapé l’appareil photo de Slater et, en appuyant sur le déclencheur, avait pris une série de clichés aléatoires[27]. L’affaire a beaucoup égayé la réunion annuelle de Wikipédia (la Wikimania) qui se tenait à Londres du 6 au 10 août 2014, les participants se prenant à tour de rôle en photo aux côtés de la macaque, à commencer par Jimmy Wales, le fondateur de l’encyclopédie Wikipedia, prenant un selfie devant un écran montrant l'une des deux images incriminées du macaque[28],[27].

Le 19 août 2014, le Bureau des copyrights américain (l'United States Copyright Office (en)) qui dépend de la Bibliothèque du Congrès, a tranché la polémique[29], en précisant qu’échappent à la protection intellectuelle les photos prises par des singes : « Le bureau n’enregistrera pas de travaux produits par la nature, les animaux ou les plantes. »[27]. Il ajoute :

« De même, le bureau ne peut enregistrer le travail attribué à des êtres divins ou surnaturels, bien que le bureau puisse enregistrer un travail dans lequel ceux qui font la demande [de protection] affirment que ce travail a été inspiré par un esprit divin[27]. »

Une autre polémique est née en 2014 quand de nombreux selfies piratés de starlettes (comme Jennifer Lawrence, Rihanna ou Kim Kardashian), posant souvent nu (nelfies), ont été publiés sur Internet[30].

Exemples[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Abréviation anglaise du mot « selfportrait », parfois interprété comme une déclinaison du terme anglais self, « soi ».
  2. Simplifié en « égo ».
Références
  1. Fiche terminologique « égoportrait », sur le site de l'Office québécois de la langue française
  2. (en) Vittorio Hernandez, « More Selfie Pixs and Other Admissions from Sexter Anthony Weine », sur International Business Times,‎ 27 juillet 2013.
  3. (en) Adrienne Lafrance, « When Did Group Pictures Become 'Selfies' ? », sur The Atlantic,‎ 25 mars 2014
  4. (en) Peter Lutz, « Beginners Guide To Understanding And Using A Brownie Box Camera », sur brownie-camera.com.
  5. (en) « Selfie : Australian slang term named international word of the year », sur The Guardian,‎ 19 novembre 2013.
  6. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l Géraldine Catalano, « Le « selfie » ou le moi jeu », L'Express, Groupe Express-Roularta, no 3253,‎ 6 novembre 2013, p. 74 à 76 (ISSN 0014-5270).
  7. Xavier Cha - Biennale d'Art Contemporain 2013.
  8. Première exposition en 2013 à Londres sur le phénomène (Moving Image Contemporary Art Fair), exposition d'artistes National #Selfie Portrait Gallery.
  9. « Selfie, d’une mode vers une forme d’expression de l’art ? », Actu France, 12 mai 2014
  10. « Le « selfie » déclaré mot de l'année 2013 », sur lefigaro.fr,‎ 19 novembre 2013.
  11. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Tess Lochanski, « « Selfie » pour tous », Le Nouvel Observateur, no 2555,‎ 24 octobre 2013, p. 148 à 149 (ISSN 0029-4713).
  12. « Le mot selfie », Télérama, no 3333,‎ 27 novembre 2013, p. 19 (ISSN 0040-2699) (Court encart dans la rubrique intitulée Qui ? Comment ? Pourquoi ? du magazine).
  13. breastie, article de l'Urban Dictionary.
  14. Ou butt-selfie.
  15. nelfie, article de l'Urban Dictionary.
  16. delfie, article de l'Urban Dictionary.
  17. Dérivé de la contraction de selfie et de relationship, il désigne l'autoportrait photographié de personnes vivant une relation privilégiée (amicale ou amoureuse).
  18. Anne-Claire Genthialon, « Selfie », le mot so 2013, sur liberation.fr, Libération,‎ 21 novembre 2013.
  19. Caroline Piquet, « Selfies at funeral : non, ces ados ne sont pas choquants », sur Slate.fr,‎ 31 octobre 2013.
  20. « Les selfies #aftersex, dernière mode Instagram et ultime trahison de l'intimité », sur Slate.fr,‎ 5 avril 2014.
  21. Erwan Lecomte, « Après le selfie, voici le "dronie" », sur Sciences et Avenir,‎ 31 juillet 2014
  22. François Jost, « OSCARS 2014. Selfie d'Ellen DeGeneres sur Twitter : les 4 ingrédients d'un buzz parfait », Le Nouvel Observateur,‎ 3 mars 2014 (consulté le 3 mars 2014).
  23. Eléonore Prieur, « Oscars 2014 : le selfie qui valait 1 milliard », sur Le Figaro,‎ 9 avril 2014.
  24. (en) Amy Hubbard, « Oscars 2014, the year of the selfie », sur Los Angeles Times,‎ 2 mars 2014.
  25. a et b « A qui profite le selfie ? », Le Monde, 24 mai 2014
  26. Caroline Miklas, « La Maison Blanche furieuse après le selfie "sponsorisé" de Barack Obama avec David Ortiz », Huffington Post, 4 avril 2014.
  27. a, b, c, d, e et f « Le photographe a perdu : le selfie d’un singe appartient au domaine public », Pascal Riché, pour le site Rue89 - 22 août 2014.
  28. Selfie de Jimmy Wales, sur le comte twitter de Wikimania London - 7 août 2014.
  29. (en) [PDF] « Compendium of U.S. copyright office practices - Third edition », United States Copyright Office (en) - 19 août 2014.
  30. « Quand des selfies volés de stars nues enflamment la Toile », sur France 24,‎ 1 septembre 2014

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]