Siegessäule

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Colonne de la victoire
Image illustrative de l'article Siegessäule
Présentation
Nom local Siegessäule
Période ou style Architecture néoclassique
Type Colonne commémorative
Date de construction 1864
Géographie
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Région Land de Berlin
Commune Berlin
Localisation
Coordonnées 52° 30′ 52″ N 13° 21′ 01″ E / 52.51448, 13.35014 ()52° 30′ 52″ Nord 13° 21′ 01″ Est / 52.51448, 13.35014 ()  

Géolocalisation sur la carte : Berlin

(Voir situation sur carte : Berlin)
Colonne de la victoire

La Siegessäule (« colonne de la victoire ») est une colonne d'apparat monumentale qui s'élève au centre du Großer Tiergarten, à Berlin, en Allemagne. C'est le point central du cœur de la ville, le nouvel arrondissement de Berlin-Mitte.

Située sur un rond-point appelé Großer Stern (la « grande étoile »), au croisement de quatre grandes avenues, elle se trouve à mi-parcours de l'une d'entre elle, la Straße des 17. Juni.

Historique[modifier | modifier le code]

La Siegessäule commémore les campagnes prussiennes de 1864, 1866, et 1870 (contre le Danemark, l'Autriche et la France).

À l'origine, la colonne se trouvait sur la place de la République (anciennement Königsplatz), face au palais du Reichstag. Elle a été transférée en 1938 à son emplacement actuel.

Sa construction commença en 1864 afin de célébrer la victoire sur le Danemark, après la guerre des Duchés.

L'histoire du monument renvoie donc à une allégorie d'une Prusse triomphante. Des militaires parcouraient au pas de l'oie la Straße des 17. Juni depuis la porte de Brandebourg lors de défilés. Deux ans plus tard, les Prussiens étaient de nouveau victorieux à l'issue de la guerre contre les Autrichiens.

Au moment de son achèvement, en 1873, la Prusse avait vaincu la France, après la guerre de 1870. La Siegessäule symbolisa donc aussi l'avènement du nouvel Empire allemand.

Le déplacement sur son site actuel par les nazis (en 1939) la sauva probablement des destructions de la fin de la guerre, puisque la zone entourant son emplacement d'origine fut réduite à un tas de gravats.

Description[modifier | modifier le code]

La statue dorée de Victoria

La hauteur totale actuelle de la colonne est de 67 mètres ; elle a été surélevée de 7,5 mètres en 1939, lorsque les nazis l'ont déplacée à son emplacement actuel. Elle a été restaurée dans les années 1980. Seul un escalier de 285 marches, placé dans le fût de la colonne, permet d'atteindre son sommet. On y trouve une statue dorée de 8,30 mètres de hauteur et de 35 tonnes, œuvre de Friedrich Drake, qui représente la déesse grecque de la victoire, Victoria.

La rotonde est ornée d'une mosaïque d'Anton von Werner, réalisée par l'atelier vénitien Salviati, retraçant l'histoire de l'unité allemande.

Le socle carré, décoré de bas-reliefs d'Albert Wolff, relate les guerres connues en Allemagne sous le terme de « guerres d'unification » (de) (guerre des Duchés de 1864, guerre austro-prussienne de 1866 et guerre franco-prussienne de 1870-1871).

Inspirations[modifier | modifier le code]

  • La statue de l'Ange de l'Indépendance, à Mexico, s'inspire de celle de la Siegessäule.
  • La statue est filmée dans Les Ailes du désir de Wim Wenders. C'est un lieu d'observation pour les archanges protecteurs.

Notes[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]