Serse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Serse (Xerxès, HWV40) est un opéra de Georg Friedrich Haendel, créé à Londres le .

Le livret est une adaptation par un librettiste non identifié de celui écrit par Silvio Stampiglia pour un opéra de Giovanni Bononcini portant le même titre. Le texte de Stampiglia était lui-même tiré de celui de Nicolò Minato mis en musique par Francesco Cavalli en 1654.

Une des dernières compositions de Haendel dans le domaine de l'opéra, Serse est considéré comme le plus « mozartien » et l'un des meilleurs qu'il ait composés. La passion s'y mêle à la farce et à la satire - en ce sens, il s'éloigne de l'opera seria typique mis au point par Apostolo Zeno et Métastase ; la folie de la nature humaine y est montrée mais jamais ridiculisée.

L'action se passe dans l'Empire Perse en 480 avant J.-C. et se fonde quelque peu sur l'histoire de l'empereur Xerxès Ier. Il y a cependant peu de rapports réels entre l'Histoire et le livret ou sa musique. Le rôle-titre Xerxès était chanté par un castrat ; c'est généralement aujourd'hui un rôle travesti, c'est-à-dire un rôle masculin chanté par une femme à la tessiture de mezzo-soprano.

Le premier air de Serse, Ombra mai fu[1], est un chant d'amour de Xerxès pour un arbre (Platane d'Orient)[2] sur l'une des plus belles et célèbres mélodies de Haendel[3], souvent exécutée en arrangement pour orchestre. On la connaît sous le nom de « Largo de Haendel », bien qu'en fait la partition la désigne comme « larghetto ».

Les représentations[modifier | modifier le code]

La première représentation eut lieu à Londres le 15 avril 1738, mais sans succès. L'opéra fut retiré du programme du Haymarket Theatre après seulement 5 représentations puis oublié pendant près de 250 ans ...

Un enregistrement intégral fut réalisé en 1979 et l'œuvre fut mise en scène dans les années 1980. Une production particulièrement remarquée et appréciée, chantée en anglais, fut réalisée en 1985 par l'English National Opera pour célébrer le 300e anniversaire de la naissance du compositeur. Mise en scène par Nicholas Hytner, dirigée par Sir Charles Mackerras avec Ann Murray dans le rôle-titre, Valerie Masterson en Romilda, Christopher Robson en Arsamene, et Lesley Garrett en Atalanta. Un DVD est sorti en 1995, ressortant cette production avec le même chef d'orchestre, le même plateau et édité par Arthaus Musik. Un autre enregistrement - en italien - fut réalisé en 2003 avec Anne Sofie von Otter, Elizabeth Norberg-Schulz, Sandrine Piau et les Arts Florissants sous la direction de William Christie.

Distribution[modifier | modifier le code]

Rôle Voix Première, 15 avril 1738, Haymarket, Londres
Interprétation
Serse soprano (castrat) Gaetano Majorano (Caffarelli)
Arsamene alto Maria Antonia Marchesini (La Lucchesina)
Amastre contralto Antonia Maria Merighi
Romilda soprano Elisabeth Duparc (La Francesina)
Atalanta soprano Margherita Chimenti (La Droghierina)
Ariodate basse Antonio Montagnana
Elviro basse Antonio Lottini

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Texte : « Ombra mai fu / di vegetabile / cara ed amabile, / soave più ! » Traduction : « Jamais l’ombre / d’aucun arbre ne fut / plus chère, ni plus aimable, / ni plus douce ! »
  2. d'après Hérodote et Élien le Sophiste, Xerxès traversant la Lydie, s'éprit d'un platane qu'il fit orner de colliers et de bracelets en or
  3. En fait, le thème est emprunté à son ancien rival, Bononcini

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]