Apostolo Zeno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Azeno.jpg

Apostolo Zeno (né le 11 décembre 1668 à Venise et mort le 11 novembre 1750 dans cette même ville) est un écrivain vénitien de la fin du XVIIe et de la première moitié du XVIIIe siècle, à la fois dramaturge, critique littéraire, librettiste et poète.

Biographie[modifier | modifier le code]

Noble vénitien, Apostolo Zeno eut part à la fondation de l'Accademia degli Animosi en 1691, et écrivit son premier livret d'opéra en 1695, Gli inganni felici. Grace à cette œuvre, il devint un librettiste à la mode, ce qu'il resta jusqu'à la venue de Pietro Metastasio.

Il créa en 1710, avec Scipione Maffei, Antonio Vallisneri et son frère Pier Caterino Zeno, le Giornale de' letterati d'Italia, dont il publia vingt volumes.

Il reçut en 1718 de l'empereur Charles VI le titre d'historiographe de la Cour et alla se fixer à Vienne. Il avait formé une riche bibliothèque, qu'il donna en 1747 aux Dominicains du Saint-Rosaire.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Apostolo Zeno nous a laissé :

  • 63 pièces dramatiques (tragédies, comédies, opéras),
  • des poésies diverses (lyriques et autres),
  • 2 volumes de Dissertazioni vossiane (ce sont des suppléments aux recherches de Vossius sur les historiens latins).

Sources[modifier | modifier le code]