Senj

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Senj (homonymie).
Senj
Blason de Senj
Héraldique
Le port de Senj
Le port de Senj
Administration
Pays Drapeau de la Croatie Croatie
Comitat Lika-Senj
Maire
Mandat
Zlatko Modrić[1] HDZ
2005-2009
Code postal 53270
Indicatif téléphonique international +(385)
Indicatif téléphonique local (0) 53
Démographie
Population 5 491 hab. (2001)
Densité 8,3 hab./km2
Population municipalité 8 132 hab. (2001)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 57′ N 14° 54′ E / 44.95, 14.9 ()44° 57′ Nord 14° 54′ Est / 44.95, 14.9 ()  
Altitude 01 699 m
Superficie 65 800 ha = 658 km2
Superficie municipalité 65 800 ha = 658 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Europe

Voir sur la carte administrative d'Europe
City locator 13.svg
Senj

Géolocalisation sur la carte : Croatie (administrative)

Voir la carte administrative de Croatie
City locator 13.svg
Senj

Géolocalisation sur la carte : Croatie (relief)

Voir la carte topographique de Croatie
City locator 13.svg
Senj
Liens
Site web http://www.senj.hr

Senj ( [ˈsɛɲ], en italien Segna) est une ville et une municipalité située dans la Lika, dans le comitat de Lika-Senj, en Croatie. Au recensement de 2001, la municipalité comptait 8 132 habitants, dont 96,77 % de Croates[2] et la ville seule comptait 5 491 habitants[3].

Elle est située au bord de la mer Adriatique au pied du col de Vratnik (694 m) qui sépare le Velebit des montagnes du Gorski Kotar. Du fait de sa position, la bora souffle souvent sur Senj.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le lieu est habité depuis la Préhistoire. Un campement nommé Attienities était mentionné dans des documents grecs du IVe siècle av. J.-C. Les Romains utilisèrent Senia comme un point d’appui contre les Illyriens au IIe siècle av. J.-C. et en firent le principal port de Dalmatie. Les Avars et les Croates se sont installés à Senj au Ve siècle après l’avoir ruinée.

Le diocèse de Senj fut fondé en 1169. Le roi de Hongrie Béla III donna la ville aux Templiers en 1184 et, en 1271, elle devint la propriété des Frankopan, les ducs de Krk.

En 1248, l’évêque de Senj fut autorisé par le pape Innocent IV à utiliser l’alphabet glagolitique et le croate dans la liturgie. Une imprimerie (l’une des premières du sud-est européen) fut fondée en 1494 et produisit les incunables Le Missel Glagolique et Spovid općena.

Vue du port de Senj.

La garnison de Senj fut renforcée en 1469 en vue de la défense contre les Ottomans et contre les armées vénitiennes ; la ville accueillit de réfugiés des régions environnantes. Le fort de Nehaj fut achevé sur la colline de Trbušnjak jouxtant la ville en 1558. Les guerres contre les Ottomans durèrent tout le XVIIe siècle. Les uskoci (en quelque sorte des corsaires croates) furent les héros de ces temps mais, les Habsbourg cherchèrent à faire la paix avec Venise et avec Constantinople et décidèrent alors d’exiler ces vaillants marins dans l’intérieur du pays.

Le XVIIIe siècle fut une époque de prospérité avec, en particulier, la construction de la « route Joséphine » entre Karlovac et Rijeka qui traversa Senj, la restauration du port, la construction d’entrepôts et de brise-lames. En revanche, la voie ferrée Karlovac - Rijeka, ouverte en 1873 évita la ville qui replongea dans une torpeur, le fret étant dirigé vers Trieste ou Rijeka. La ville connut une grande période d’émigration qui s’amplifia encore après la Seconde Guerre mondiale. En 1943, la ville avait été gravement touchée par des bombardements qui détruisirent quelques-uns de ses plus beaux monuments. Aujourd’hui, Senj est une localité maritime peuplée de nombreux pêcheurs et plaisanciers

Le cadran solaire dans la ville de Senj qui se trouve sur le 45e parallèle montre que Senj se trouve exactement au milieu entre l'équateur et le pôle Nord.

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Quatre poètes croates y sont nés et y ont vécu :

Et l'écrivain allemand Kurt Held (1887-1959) y a vécu et situé l'action de son livre Zora la Rousse et sa bande.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Localités[modifier | modifier le code]

La municipalité de Senj compte 24 localités :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (hr) Gouvernement de Croatie, « Adresse et contact de la ville », sur vlada.hr (consulté le )
  2. Recensement de 2001 : (en) « Population by ethnicity, by towns/municipalities, census 2001 », sur dzs.hr, Crostat - Bureau central de statistiques (consulté le 7 juillet 2008)
  3. (en) « Population by sex and age by settlements, census 2001 », sur dzs.hr, Crostat - Bureau central de statistiques (consulté le 7 juillet 2008)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :